AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Citoyen] Arkann V. Celthrik

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkann V. Celthrik
Citoyen
Citoyen
avatar

Messages : 3
Sexe : homme
Peuple : Mi Elfe mi humain
Origine : Garënor

* * *
Appartenance au groupe : Citoyen
Catégorie sociale - Budget : Noblesse
Statut dans la guilde : //
MessageSujet: [Citoyen] Arkann V. Celthrik    Mer 16 Mai - 12:38

En m'excusant pour le retard et en espérant que la bête vous plaira.

 Citoyen - Arkann V. Celtrik – Complete 


Spoiler:
 

    Nom : Vrahhël Celthrik
    Prénom : Arkann
    Âge : Pas loin de ses dix-neuf ans
    Date de naissance : 13 Okractä
    Sexe : ♂ homme
    Peuple : Hybride, demi-elfe
    Origine : Garenör / vit présentement en Rayör
    Appartenance : Citoyen
    Statut : ///
    Métier : Conseiller de la Reine et Luthier à ses heures perdues.
    Rang social : Noble


Invocation : (En trois parties distinguées : l'arme, la créature, le pouvoir.)

Requiem :
Arkann possède une ouïe hors du commun ainsi qu’une connaissance du son et de sa propagation quasi scientifique. Il le perçoit autant qu’il le comprend. Le son…fait parti de lui. Avec les années il a apprit à apprivoiser cette faculté toujours en évolution. Il reçoit mais surtout émet des ondes de plus ou moins hautes fréquences. Elles lui permettent de manipuler et de blesser ses cibles à distances en influant directement sur les pressions exercées sur l’oreille interne. En d’autre termes… il peut tout à fait remplacer cette voix que l’on appelle conscience et en écoutant lui-même les échos de cette dernière, lire vos souhaits et vos pensées. En contre partie il est lui-même très sensible aux ultra-sons et particulièrement vulnérable face à des pouvoirs tels que le contrôle mental. Il est bon de savoir qu’aujourd’hui, Arkann ne parle plus. Du moins pas de sa vraie voix qu’il n’a utilisé que quelques fois sous le coup d’émotions très fortes. Tout son langage est recréé par une voix artificielle, assez semblable à la sienne, qui retentit haut et clair ou directement dans l’esprit de son interlocuteur. Froide et posée. Elle ne véhicule pas une once d’émotion. Sa véritable voix est une arme à elle seule, autant dangereuse pour lui que pour les autres… puisqu’il n’en maîtrise pas les capacités.

Vrahhël : Pas d’arme faite d’acier, pas le poids rassurant d’une masse entre ses doigts graciles mais l’essence pure d’un ersatz de zéphyr qui coule dans ses veines et imbibes chacune de ses cordes vocales. Réveillée par des sentiments trop fort Vrahhël est aussi puissante qu’incontrôlable. Elle lui permet en revanche d’enchanter facilement ses armes et de leur donner ce que ses ennemis entendront comme le chant primitif, celui du vent sifflant dans la cime des arbres, le sifflement oppressant d’une faux qui fend les airs pour rependre ses fléaux. Une lullaby maudite. La plupart du temps Arkann se bat au corps à corps grâce à une paire de cinq griffes effilées de près de trente-cinq centimètre, la taille parfaite pour créer des ondes sonores et engranger des dégâts spectaculaires. Ainsi l’hybride ne possède pas d’Arme sur le plan astral et est donc contraint d’avoir toujours une arme physique à portée.


Cobalt : Un serpent blanc, froid et vif aux yeux argentés et fendus tirant sur le vert parfaitement inexpressifs quoique peut-être vicieux. Dangereux comme un poison lascif et fascinant qui vous frappera au moment ou vous vous y attendez le moins. A la fois boïdé du long de ses cinq mètres d’anneaux constricteur il est aussi muni de deux longs crochets solénoglyphes (se redressant lorsque que sa gueule s’ouvre) la créature est également capable d’expulser son venin mortel et extrêmement douloureux. Néanmoins, comme beaucoup de reptiliens il ne perçoit aucun son mais uniquement les vibrations qui se répercutent sur son oreille interne. Des ondes qui le rapprochent de son maître. Il s’agit d’une créature agressive et incontrôlable, d’un calme sommeil elle pourrait parfaitement, l’instant d’après, vous écrasez entre ses anneaux pour son bon plaisir. Cruelle ? Sans aucun doute, le goût du sang imprègne chacune de ses cellules et la peur de sa proie excite ses sens. On dit de lui qu’il est l’incarnation d’un esprit ancien et endormit, un dieu serpent exilé dans une entité mortelle par les autres divinités pour son arrogance. Et vu son caractère, c’est fort probable.

Caractère :
Les chants des bardes et les vents des rumeurs rapportèrent un beau matin qu’un homme inconnu de tous venait d’intégrer le poste envié de conseiller. Du jour au lendemain cet enfant était devenu l’un des hommes les plus puissants de la cour. Pourtant il ne se montrait qu’épisodiquement aux mondanités. Mais ses rares apparitions ne passaient jamais inaperçues, discret mais cultivé jamais il ne glissa une parole inutile ou un sarcasme. On l’apercevait de loin le temps de murmurer son nom ‘Sire Celthrik’. On le disait d’une trentaine d’année, bel homme discret. Sans doute fiancé à l’heure qu’il était. Mais dans le fond, tout n’était qu’on dit. Commérage de lavandière et de lessiveuse au détour d’une ruelle. Ses mystères firent de lui un mythe qui conquit rapidement les foules. Adulé de tous pour ses idées visionnaires et sa culture sans limite mais sa sphère privée resta longtemps impénétrable connu seulement de son plus proche précepteur.

La vérité était telle qu’Arkann était un diplomate hors pair, charismatique et curieux ; véritable bourreau du travail et maître incontesté de la rigueur. Ses motivations lui sont secrètes et lorsqu’on le questionne sur son intimité il répond aux questions par une pirouette habile. Aussi insaisissable qu’une poussière, nombreuses sont les âmes qui cherche sa reconnaissance, en vain. Le mérite ne s’achète pas. Elevé selon les Hauts-Codes intransigeants de ses ancêtres il est loin du politicien véreux dont les mains sentent l’argent sale et la Luxure. Au point qu’il est l’un des rares à avoir conquit le petit peuple grâce à des idées que la noblesse qualifia de ‘marginales’. Sans doute animé par un désir de justice Arkann fait partie de ces hommes rêveurs qui donneraient tout de leur personne pour le bonheur de chacun. Tout en douceur, tout en demi-mesure il est de ceux qu’on ne peut véritablement cerner.

Accablé par les responsabilités et par le besoin de reconnaissance qui l’étouffa toute son enfance Arkann ne connait rien des plaisirs de la vie, qu’ils soient de chair ou d’amusement. Les Plaisirs du corps lui inspirent d’ailleurs une indifférence totale tout comme il éprouve pour les maisons du Vice une profonde aversion.

Phobie(s) : Le silence, lourd et oppressant de la surdité. Montrer ses yeux et que l’on pénètre son esprit en retournant son don contre lui.
Santé : De bonne constitution mais un mental facilement ébranlable et des failles psychologiques.

Physique :
Arkann est un jeune homme qui n’a jamais réellement attaché d’importance à son physique et les rares fois ou il consacra quelques minutes à s’observer durant son adolescence il s’y estima trop fin, des yeux trop pâles, l’air fragile, des cheveux opalins contrastant avec une peau étrangement halée bien qu’il ne soit pas un homme d’extérieur. Sans compter ses excroissances d’origines inconnues qui poussent continuellement depuis ses cinq ans, deux cornes légèrement torsadées vers le bas. Il n’était pourtant pas si désagréable. Loin de là même. Les années d’entrainement lui ont forgé une musculature souple et élancée qui lui confère grâce et élégance dans ses mouvements. De taille moyenne il ne dépasse pas le mètre soixante dix pour moins de soixante kilos et ce malgré les heures de natations à contre courant auxquelles il eut droit durant ses jeunes années.

Charismatique il porte continuellement depuis ses douze ans un masque bordeaux et ajouré. Effet de style pour les uns il s’agit pour lui d’une protection supplémentaire pour ses iris sensibles mais également d’un outil de travail qui décuple ses autres sens. Une protection contre le monde contre les autres mais aussi contre lui-même. Bien des années plus tard il découvrit également que ses…cornes amplifiaient les sons qu’il recevait mais aussi émettait. Source de curiosités et d’interrogations les gens évitent néanmoins le plus souvent de le questionner à ce sujet, il s’agit de l’une des nombreuses énigmes entourant le diplomate qui font de lui une personnalité à part.

Et si un jour, vous avez l’immense privilège de découvrir la beauté de son visage vous pourrez admirer le long de sa joue gauche un tatouage brun aux reflets mordorés s’étendant sur le haut de sa pommette. Le travail précis d’un artiste qui a su saisir l’espace d’un instant toute la délicatesse de ses traits dans un tatouage de rite qui se poursuit dans son cou et sur ses flancs. Une partition de musique, l’essence même de ses requiems inscrits dans sa chair. Il était né avec, tout comme il était venu au monde avec ses cornes. Par un miracle que personne ne saurait expliquer. Enfant on lui trouvait l’air d’une demoiselle, les choses n’ont guère changé aujourd’hui. Et du haut de ses dix huit ans passés sans son masque ses grands yeux verts émeraudes bordé de long cils expressifs lui donnent un petit quelque chose d’androgyne. Sans parler de ses lèvres, pleines et encore vierge de tout baiser. Parfois dans les tavernes, quand les lueurs de l’aube se dressent au dessus de la viande saoule des bas quartiers on entend des compagnons de voyage plaisanter grassement sur les airs quelque peu efféminés du conseiller. Et comme pour ajouter à ses mystères l’hybride affectionne tout particulièrement les vêtements rigides et près du corps que sont les corsets et les serres-tailles qu’il porte toute la journée sans en paraître gêné. Bien entendu façonnés sur mesures ses effets n’ont en commun avec les bustiers de femmes que les baleines d’acier qui les maintiennent.

Famille et entourages : Né de l’union peu avantageuse d’un elfe et d’une humaine il a été élevé par son grand père au sein d’une communauté exclusivement elfique. Il n’est pas très proche de ce dernier qui lui a toujours reproché la mort de ses parents et ne possède pas d'autre réel lien familial, s'étant affranchi de son clan très jeune.


Histoire :

Il se tenait là, fier et droit affrontant la foule curieuse venue écouter ses discours d’entrée. Pour beaucoup cet homme étant un inconnu. Certains avaient murmuré sur son passage d’autres en avaient médis. Peu lui avaient déjà adressé la parole mais tous s’en étaient déjà fait une opinion, selon les rumeurs, les fameux on-dit d’un tel, les racontars d’un autre. Le tout jeune conseiller Arkann Vrahhël Celthrik s’était expressément déplacé pour mettre au clair ses intentions et s’affranchir des commérages. Trop jeune glissa quelqu’un, il a quelque chose de louche chuchota un autre tandis que de l’autre côté on le disait talentueux. Il écouta quelques commentaires en hochant la tête, compréhensif. Puis tapota doucement sur son pupitre et le silence se fit peu à peu dans la cour bondée, dont les murs raisonnèrent encore quelques instants du brouhaha passé. Puis sa voix s’éleva, claire et harmonieuse, sans qu’il n’eut à ouvrir la bouche, à la grande surprise de tous. Un simple sourire orna ses lèvres tandis qu’il expliquait avec concision et légèreté ses origines, une touche d’humour arrachant un petit rire aux premiers rangs de l’assemblée. Malgré tout son expression n’avait rien d’amical ou d’inconvenant, un sourire poli, composé pour l’occasion, cruellement convaincant sans pour autant refléter ce qu’il était. Le politicien discourut longtemps et personne dans l’assemblée ne sembla s’en ennuyer, captivant son auditoire de sa prestance.

Il dévoila son métissage qui ne surprit d’ailleurs personne et en fit un atout, justifia son pedigree, argumenta son apprentissage plus que complet auprès d’un tel, connus de tous, malgré ses tout juste dix-sept ans et son jeune âge plu, glissa une anecdote qui les fit sourire. Ils étaient conquis, ils avaient compris. Plus ou moins, mais son objectif était de conquérir le cœur du peuple et c’était fait. Avec brio.

Pourtant Arkann n’avait rien révélé d’intime, ne s’était pas ouvert et l’Autre n’en savait guère plus avant son intervention. Mais personne n’avait besoin de connaître le poids de son existence, le poids de son panachage dont il avait pourtant fait une compétence. La foule se dissipa, doux troupeaux éparse. Quelqu’un de très bien, souffla l’un d’entre eux en riant, c’était tout se qui comptait à ses yeux. Travaille, travaille, toujours travaille. Les mots de son grand père raisonnaient encore dans son esprit alors qu’à peine âgé de quatre ans il purgeait ses fautes. Lesquelles ? La mort de sa mère lors d’un accouchement difficile, celle de son père, par souffrance. Qui cela intéresserait de connaître son plus fidèle ami et précepteur, le cartographe Joshua Zétsuaï. On ne le connaîtrait pas, on médirait, on ne comprendrait pas son attachement pour un homme modeste mais loyal. Doué d’une intelligence et d’une conversation qui lui avait permis d’apprendre et de se préparer à la bestialité de la cour. Une part douloureuse de mérite qu’Arkann préféra lui éviter. Peut-être à tord. Ils en discuteraient plus tard, lors de leur prochaine entrevue.

**********

A peine six ou sept mois plus tard, il s’était parfaitement adapté à cette vie de château, de réunions mais surtout de mondanité. Beaucoup de mondanité, de discussions sans queue-ni-tête à n’en plus finir sur des propos insignifiants auxquels il devait se prêter pour ne vexer personne. La cour était surtout un jeu, un jeu d’échec dans lequel se joue votre avenir et Arkann était très bon à ce jeu mais visiblement pas assez pour s’éviter quelques ennemis parmi les plus hauts. Et ses dix-neuf ans approchant il n’avait toujours pas réussit à amadouer le célèbre Delaquaï conseiller de la Reine après deux ans de collaboration cordiales mais…tendues.


Dernière édition par Arkann V. Celthrik le Mer 16 Mai - 13:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso R. Adurna
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 14332
Sexe : Femme
Peuple : Humaine avec un quart de sang d'elfe
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe :
Catégorie sociale - Budget :
Statut dans la guilde : (Maître, haut gradé, membre, apprenti, voir sujet concerné. Pour les citoyens, mettre votre profession. Pour les pirates, préciser si capitaine ou membre d'un équipage.)
MessageSujet: Re: [Citoyen] Arkann V. Celthrik    Mer 16 Mai - 12:51

Une magnifique fiche, très bien écrit. Tu mériterais des baffes à dire que t'écris mal -_-

Juste un petit truc :

Il n’est pas très proche de sa famille et n’a pas revu sa mère depuis ses sept ans.

La mort de sa mère lors d’un accouchement difficile

Hum j'ai peut être mal compris, mais si sa mère est morte lors de l'accouchement, alors il y a une incohérence. Ou alors il a un frère ou une soeur ?

_________________


File droit ou file tout court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkann V. Celthrik
Citoyen
Citoyen
avatar

Messages : 3
Sexe : homme
Peuple : Mi Elfe mi humain
Origine : Garënor

* * *
Appartenance au groupe : Citoyen
Catégorie sociale - Budget : Noblesse
Statut dans la guilde : //
MessageSujet: Re: [Citoyen] Arkann V. Celthrik    Mer 16 Mai - 13:04

D: Beuh, c'est pas bon te dis-je ! Et si tu me frappes...je te mords.

Sorry pour l'histoire de Madame la Môman, dissonance entre le moment où j'ai rempli la partie Famille et l'Histoire. C'est corrigé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso R. Adurna
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 14332
Sexe : Femme
Peuple : Humaine avec un quart de sang d'elfe
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe :
Catégorie sociale - Budget :
Statut dans la guilde : (Maître, haut gradé, membre, apprenti, voir sujet concerné. Pour les citoyens, mettre votre profession. Pour les pirates, préciser si capitaine ou membre d'un équipage.)
MessageSujet: Re: [Citoyen] Arkann V. Celthrik    Mer 16 Mai - 13:05

Bien au moins c'est corrigé ^^

Mon élève quelque chose à redire ?

_________________


File droit ou file tout court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel A. Phoeny
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 22488
Sexe : Masculin.
Peuple : Humain.
Origine : Rayör.

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Assassins
Catégorie sociale - Budget : Noblesse
Statut dans la guilde : Membre
MessageSujet: Re: [Citoyen] Arkann V. Celthrik    Mer 16 Mai - 13:17

Logiquement non. Bon il est vrai que le coup corne/tatouage est assez étrange mais ne chipotons pas, nous sommes dans l'univers de tous les possibles, une raison quelconque finir bien par tomber en RP xD (Jaïnisse : Arkann ... Je suis ta mère ! *fuit*)

Donc sur ces mots je valide.

_________________
    Le Magicien
    « Enchanteur, il danse, il danse, et il meurt. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cielle.folio-graphiques.fr/
Calypso R. Adurna
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 14332
Sexe : Femme
Peuple : Humaine avec un quart de sang d'elfe
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe :
Catégorie sociale - Budget :
Statut dans la guilde : (Maître, haut gradé, membre, apprenti, voir sujet concerné. Pour les citoyens, mettre votre profession. Pour les pirates, préciser si capitaine ou membre d'un équipage.)
MessageSujet: Re: [Citoyen] Arkann V. Celthrik    Mer 16 Mai - 13:18

xD c'est vrai que nous sommes des pros de la justification improbable en rp

Bienvenue officiellement donc, et bon jeu. Sha n'attend que toi *sort*

_________________


File droit ou file tout court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Citoyen] Arkann V. Celthrik    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Citoyen] Arkann V. Celthrik
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» Liban : un petit jugement citoyen
» Un Citoyen Averti commente: Vote National Massif pour Mirlande Manigat v.s Marte
» devenez citoyen de ma ville
» Tout citoyen haïtien a droit à un passeport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Invocation :: LES PREMIERS PAS :: Fiche de Personnage :: Fiches Validées-
Sauter vers: