AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mëris [MORT]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathaniel A. Phoeny
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 22488
Sexe : Masculin.
Peuple : Humain.
Origine : Rayör.

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Assassins
Catégorie sociale - Budget : Noblesse
Statut dans la guilde : Membre
MessageSujet: Mëris [MORT]   Mar 28 Fév - 14:06

Esprit de la Mort, Mëris

Nom : Mëris.
Signification : Feu Paisible.
Localisation : Elle suit son père, Nërio, de près, et vit donc près de Calypso R. Adurna.

Pouvoir :
La Mort. Elle représente la flamme de l’Au-delà. Son rôle et d'accompagner les morts soit vers le Paradis (elle est alors la lumière qui guide jusqu'au repos éternel) ou vers les Enfers (et dans ce cas, elle est la flamme qui consume l'âme des défunts pour l'éternité). Elle est restée dans les mémoires sous le nom de la Grande Faucheuse. Elle est la flamme de la mort, contrairement à Nërio qui est la flamme de la vie. Elle peut brûler l'âme de ses ennemis d'un simple baiser. Et la douleur est si intense que l'adversaire sombre dans la folie.

A son sujet :
C'est une femme douce, qui ne s'énerve jamais, tout l'inverse de son frère. Mais il ne faut pas s'y fier, car elle cache un côté sadique qui ferait trembler même le pire des tortionnaires.

Arme légendaire :
Son nom est Leïta, Sachii à l'origine.
Son propriétaire actuel est Calypso R. Adurna.
Son existence est mystérieuse.

Leïta mesure dans les deux mètres de haut. Le manche est fait d'un bois sombre très résistant, impossible à détruire. Il est dit que l'on peut ressentir les vibration de l'âme de l'arme en le touchant. La lame est faite d'argent. Elle mesure dans les 10centimètres de larges mais est très fine, une lame d'environs cinq centimètres est également recourbée à l'arrière, permettait de trancher dans les deux sens. Le métal est parcourut de nervures d'un bleu nuit qui devient liquide et s'étend sur toute la surface lorsqu'elle est couverte de sang.

Leïta fut créée peu de temps après la naissance de Mëris. L'esprit de la Mort voulait une arme à son image afin que les humains la craignent et la respectent, mais aussi pour se défendre. Elle garde secret l'origine exacte de l'apparition de cette arme fabuleuse néanmoins. Cependant, Mëris ne parvint pas à maîtriser le pouvoir de la faux. Toujours plus assoiffée, il s'avéra rapidement que Leïta était une arme démoniaque, réclamant du sang en grande quantité pour être forte. Et ce qui devait arriver arriva. L'esprit de la Mort répondait aux demandes de son arme, jusqu'au jour où la faux commit le plus grand crime qui soit : elle tua un esprit. Yaleï, l'esprit de l'espoir. Suite à cela, les six Grands Esprits se réunirent et décidèrent à l'unanimité de sceller la faux afin que son pouvoir ne tombe plus jamais aux mains d'un être vivant. Hërya apposa sa marque sur le manche de Leïta, la condamnant aux ténèbres pour l'éternité. Zërya oublia son histoire, et l'arme sombra dans l'oublie. Jusqu'à ce jour où une petite fille la réveilla ...

Ah les pouvoirs ! Voilà qui mérite d'être plus amplement détaillé. Leïta est l'émanation du feu des morts, par la même elle peut donc faire apparaître des flammes. Mais pas ces belles lueurs rougeoyantes à la lumière chaude et rassurante, non. Des flammes d'un blanc immaculé au reflets bleus, aussi froides que de la glace. Elles ne brûlent pas les corps cependant, rassurez-vous ... Elles brûlent l'âme ! C'est une douleur atroce, lente, et on ne peut l'effacer. C'est comme si un feu coulait dans vos veine, aspirant lentement votre vie, et vous, pauvres impuissants, vous n'êtes qu'une victime ou spectateur de ce drame. Car nulle magie en ce monde ne peut vous soigner de ce fléau. Il faut également éviter de se retrouver en contact direct avec la lame, car une seule égratignure suffit à Leïta pour vous prendre votre âme. Inutile de préciser qu'il est impossible de la détruire, ne vous y essayez pas, d'autres l'ont fait avant vous, sans succès ...

D'après le peu que l'on sait de cette arme, il semblerait qu'elle choisisse elle - même son maître. Nul autre que lui ne peut le toucher tant qu'il vit. Sachez enfin que pour obtenir la protection de Leïta, il vous fait payer une contribution de sang. Que ce soit celui d'un ennemi, d'un innocent, ou mieux encore : le vôtre ...

_________________
    Le Magicien
    « Enchanteur, il danse, il danse, et il meurt. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cielle.folio-graphiques.fr/
 
Mëris [MORT]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Invocation :: GENÈSE :: Les Écrits des Anciens :: V. Univers :: Répertoire des Esprits-
Sauter vers: