AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aguarian Vivaz
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 4303
Sexe : Représentant de la gente masculine.
Peuple : Demi-Elfe
Origine : Inconnue... Garënor ?

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Pirates
Catégorie sociale - Budget : Aisé
Statut dans la guilde : Capitaine d'un navire
MessageSujet: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Mer 21 Déc - 20:38

Aguarian se trouvait planté, là, devant l'arène qui avait vu la mort de plusieurs personnes dont l'Impératrice.
La première fois, il marchait sur les mêmes dalles qu'il empruntait actuellement. Marchant d'un pas lent, le jeune homme posait ses yeux sur tous les détails qui arrivaient. La jointure des pierres, les coups de pics nécessaires à la taille des blocs de cette pierre qui, çà et là soutenaient les larges poutres de bois.

Arrivé aux portes qui ouvraient le spectateur à l'arène toute entière, les murs ruinées par l'assaut de l'eau laissaient apparaître de profondes entailles dues aux combats. Les gradins, vidés de leur spectateurs, offraient une vue piteuse où traînaient les restes de travaux entrepris par le royaume d'Alsmeüs.
Malgré les quelques réparations qui exposaient tels des erreurs de la nature, leur jeunesse dans un décor usé par le temps. Une large tâche noire de brûlé couronnait une grande partie des gradins, dernière preuve de la présence sous sa forme naturelle, de l'Esprit du Feu, Nërio.
La scène, reconstruite en totalité avait déjà accueillit de nouvelles représentations mais sur la fausse qui l'entourait étaient tatoués de nombreux signes incompréhensibles. Ressemblant à des peintures rupestres, les dernières traces de sang séché laissaient de sombres traces marronâtres dans les fissures du sol.

L'ensemble régnait dans un silence de plomb, telle un crypte où le simple fait d'émettre un son représentait un outrage au sommeil des résidents. Le seul bruit qui s'imposait face au bruissement du vent, claquait sur le sol. Ce bruit régulier brisait le silence. Il perçait le vent et résonnait dans toute l'arène. Voyageant avec les vent, à travers les couloirs et corridors, seul témoin de sa solitude.
Aguarian marchait maintenant à l'endroit même où il se trouvait quelques temps plus tôt. Les souvenirs du jeune Pirate lui revenaient avec une immense précision. Il se souvenait même de la couleur de la robe que portait la femme qui s'était assommée sur son bouclier d'eau. Parme. L'habit ondulait comme l'eau de la mer. Une teinte mauve en plus. Le vêtement tout de flanelle, voletait tel un nuage améthyste ou violet foncé. Sa texture brillait sous les torches, et vibrait de l'aubergine au blanc parme, telle un camaïeu de guimauve. Voletant, le col plus foncé surmontait des épaulettes de velours de sa légerté; lui semblait-il de coton.
Les seuls bijoux apparents qu'elle portait offraient leur éclat couleur ambre à la vue des passants. Un collier incrusté d'une myriade de pierres violines et des boucles d'oreilles qui, pendaient juste au-dessus du col de la robe, réfléchissaient la lumière de leurs facettes ocres.

Seul ? Non. Aguarian ne l'avait jamais été. Warmes survolait l'arène de ses longues ailes translucides. Mais c'est un autre être vivant qui tenait le propos. Le jeune homme allait l'apprendre dans peu de temps, il s'agissait d'une femme aux cheveux roses. Une femme extravagante qu'il avait déjà rencontré du regard. Comme ici même. Dans cette même arène où il avait entraperçu une sorte de feu follet couleur bonbon qui filait vers l'arrière de la scène.

Mais bien avant cela, le jeune homme se trouvait quelque part entre l'île principale du Royaume de Vangartö et l'île des Pirates. Il venait de commencer un voyage maritime et aérien sur le dos de son Invocation. Ayant laissé son navire au bons soins de son second. Après plusieurs semaines en mer, il voulait retrouver l'ivresse de la vitesse et de la totale et pleine liberté.
Le vol avait débuté sous un soleil froid, ses pâles rayons, ne réchauffant plus le sol. Emmitouflé dans ses vêtements, le jeune homme luttait contre ses yeux qui s'emplissaient de larmes dès qu'il les ouvrait.
Une fois envolée, la dragonne avait filé, emportée par le vent de la marée descendante, tout droit vers l'infini de l'Océan des Mystères. Tout deux avaient voyagé toute la journée avant de se reposer sur une petite île de pêcheurs où il trouvèrent une âme généreuse qui leur offrit le logît et le couvert pour une simple once d'aide.
Le lendemain matin s'avéra plus difficile que le précédent. La température avait chuté rapidement et les nuages de neige empêchaient largement, la chaleur du soleil, de passer au chauffer la peau du jeune Invocateur. La journée entière ne fut que lutte contre les vents tourbillonnants, les vagues qui se creusaient en de montagnes en perpétuel mouvement. Sans l'apparition à l'horizon de la fin de la journée, la jeune homme n'aurait pas échappé à ne nombreuses engelures.

L'apparition dérivait, emportée par le vent et le courant. Un bateau délabré qui abritait une vielle femme maniaque au plus haut point qui s'était mise en tête d'aller à la capitale du royaume de Rayör sans l'aide d'un batelier digne de ce nom. Elle trouvait leur prix déraisonnables et avait décidé d'y aller avec l'ancienne coque de noix qui servait de bateau de pêche à son mari décédé depuis longtemps.
Après un petit effort de concentration, Agurian changea le courant aux abords du bateau pour le remettre dans ses rails. Il fendait désormais difficilement les flots, sous un déluge d'écume. Malgré toute attente, il tenait le coup et résista aux assauts de la mer jusqu'au lendemain midi, où la tempête se calma, et où enfin, le jeune homme et sa dragonne purent re-décoller, accompagnés de six gâteaux de toutes sortes, confectionnés par la vieille femme pendant la nuit où, ne pouvant dormir, elle avait raconté des petites misères au pauvre Pirate transit de froid et mort de fatigue.

Pendant le dernier jour de vol au-dessus des flots, Warmes voyagea seule. Enfin, à demi, son Invocateur ne se réveillant que lorsqu'elle effectuait un brusque battement d'ailes. Aguarian ne vit donc presque rien du trajet, et ce n'est que lorsque la dragonne se posa sur la terre ferme, longtemps après que le soleil ne se soit couché, que l'Invocateur ne se traîna vers une auberge, et se rendormit aussitôt dans sa chambre. Sans savoir dans quelle ville il se trouvait, et sans ressentir le grouillement des cafards dans son matelas.

Au lever du soleil, il s'éveilla et, après une bonne douche, s'habilla avec de nouveau vêtements propres et, une fois informé de sa position dans Zerÿa, donna ses vêtements sales à laver chez dans une auberge voisine, bien plus propre et fréquentable où il établit logis.

Ainsi, il se rendit vers l'arène qui se trouvait fermée pour quelques jours après un incident à la dernière représentation qui avait eu lieu. Le jeune homme entra sans grand mal, étant donné que le garde dormait devant l'entrée. Ce garde dormait déjà la précédente et première fois où le jeune Pirate avait foulé le sol du royaume d'Almëus.
La température avait encore chuté et c'est, enserré dans son manteau noir que le jeune homme entra sous les gradins, dans les multiples galeries et couloirs. Il commençait même à neiger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Mer 18 Jan - 12:53

Quelle joie en ce beau jour d'hiver. Le village de Bersër se trouvait en pleine ébullition alors qu'Ygwël approchait. Le ciel laissait tombait délicatement ses petits flocons de neige qui venaient se déposer lentement sur les pavés froids de la guilde. Un sapin fut dressé au centre de la place principale et chacun s'affairait à préparer la fête qui aurait lieu dans trois jours sur cette même place. Tandis que les enfants s'amusaient à donner naissance à des bonhommes de neiges, les femmes cuisinaient des plats plus appétissant les uns que les autres, les hommes s'occupaient des gros travaux de décorations et les anciens s'occupaient des costumes. Le village était donc organisé à la perfection et le maître prenait plaisir à observer tout cela par la fenêtre de son bureau, n'hésitant pas à venir aider si le besoin était.

Mais la plus excitée était sans nul doute Lucifer. La jeune femme adorait Ygwël. Ce jour était pour elle l'occasion de se faire encore plus belle afin d'obtenir des tas de cadeaux et peut être repartir avec un beau jeune homme. Oui mais voila... Alors qu'elle essayait ses nouvelles robes pour le robe J, elle remarqua qu'il lui manquait ses rubans. Ses fameux rubans de soie noire... Elle retourna sa chambre dans tous les sens mais rien... La panique s'envahit d'elle.

- Akiraaaaaa !!! Pleura t'elle. J'ai perdu mes rubans !!!
- Ahh...
Soupira l'esprit. Si tu prenais plus soin de tes affaires aussi !
- Mais... mais comment je vais faire moi sans mes rubans ???
- Tu mettras des barrettes !
- Ah Ah... T'es pas drôle, aide moi !
- Roh bah je sais pas moi, c'est quand la dernière fois que tu les as porté ?
- Euh... je... JE SAIS !!!!
S'écria la jeune femme. A l'arène sur l'Ile de l'Harbrëhen !!!
- Quoi ?
- Mais si tu sais au concert des Mikädo ! Il faut y aller immédiatement, viens avec moi !


Lucifer attrapa le bras de son ami et l'attira vers la sortie, mais ce dernier s’arrêta.
- Et tu pense à ta fille ?
- Ah mince Lilly !
- Tu es vraiment irresponsable Lucifer !
- Oh ca va hein !


La jeune femme appela Kinaï, l'invocation de sa fille mais se dernier refusa de servir de nounou une nouvelle fois. Finalement, tout le monde venait. C'est donc dans une ambiance plutôt... joyeuse, ou presque, que la petite famille se rendit à l'arène.
L'endroit était vide mais gardé cependant par des gardiens. Visiblement il était l'heure de la pause car celui gardant l'entrée principale dormait paisiblement sans se soucier des visiteurs.
Lucifer entra donc d'un pas vif et décidé, prête à retrouver ses précieux rubans. Mais il s'avéra qu'elle n'était pas seule...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aguarian Vivaz
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 4303
Sexe : Représentant de la gente masculine.
Peuple : Demi-Elfe
Origine : Inconnue... Garënor ?

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Pirates
Catégorie sociale - Budget : Aisé
Statut dans la guilde : Capitaine d'un navire
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Dim 29 Jan - 21:04

Aguarian découvrit que sa période "Retrouvailles avec de vieux souvenirs" se terminait alors qu'elle venait tout juste de débuter. Lui qui, pourtant, s'était coupé du monde, plongé dans ses pensées, pour revivre, s'aperçu d'une chose : Jamais Zerÿa ne permettait que quelqu'un se retrouve seul sans embrouilles pendant plus de dix minutes. Du moins, il en était ainsi pour le jeune homme qui cru entendre un bruit de pleurs d'enfant.
Le jeune homme n'eu même pas le temps de se dégager de l'entrée de l'arène quand une troupe de fou débarqua dans les gradins. Il manqua même de se faire marcher sur les pieds par un jeune homme au physique avantageux qui lui rappelait vaguement quelqu'un.

Mais ce ne fut pas cet homme qui attira l'attention d'Aguarian. Ce fut bien cette femme. Cette folle dont on parlait dans tout Zerÿa pour ses conquêtes, ses folies en tout genre et son impossible caractère. Cette femme dont tout le monde parlait, c'était bien Lucifer Shade.

Et malheureusement pour le jeune Pirate, elle lui tombait dessus comme un cadeau empoisonné. Lui aurait bien essayé de se cacher derrière un mur, une porte, une colonne antique, un calamar, une poutre, un canapé, un caillou, un bébé, ... Un bébé ?
Oui, en plus d'avoir la mère en face de lui, Aguarian se retrouvait avec la fille en bonus. Il ne manquait plus que l'Esprit qui lui servait de baby-sitter de tant à autre et la tragi-comédie serait parfaite.

Lui qui n'avait rien demandé, qui ne voulait que du calme. Lui qui admettait certes de se faire déranger, par un oiseau ou un chat par exemple, se retrouvait en pleine ligne de mire de la "famille" la plus comiquement célèbre de la planète.
Il n'osait dire mot devant ce spectacle. Voulant sans doute s'effacer comme une ombre face à la lumière. Même Warmes avait cessé de voleter tranquillement au-dessus de l'arène et s'était posée non loin de son Invocateur, sur les gradins au centre des traces de brûlé. Dissolue dans l'air, elle observait la scène avec un amusement teinté d'inquiétude. Après tout, avec Lucifer dans les parages, il pouvait arriver toute sortes de mésaventures aussi dignes des livres d'histoire qu'une invasion de fourmis des bois dans la palais impérial de Raÿor !
Elle attendait avec impatience ce qui allait se passer dans quelques secondes, quand les yeux de la petite troupe se seront habitués à la lumière qui ricochait sur le tapis de neige qui commençait à s'amasser sur les dalles de pierre usées par le temps.

Aguarian se reprit avant que les autres ne le voient dans sa surprise et mit son masque de jeune homme souriant, aimable et bien élevé. Il passa même sa mains dans sa chevelure pour ré-arranger sa tignasse couleur corbeau aux singulier reflets bleutés.
Le jeune homme utilisa aussi les quelques secondes qui lui étaient imparties pour défroisser ses vêtements de soie noire brodés de fils d'or et de saphirs. Car oui, un Pirate soignait un tant soit peut son apparence, et un Pirate riche qui plus est se hissait au niveau des nobles et bourgeois des cités de pouvoir.
Mais il restait un Pirate et pas un garçon de bonne famille, il s'adossa donc contre le mur qui se trouvait plut loin que ne le pensait le Pirate. Ainsi il trébucha et se rattrapa de justesse sur une pierre. Heureusement pour lui, les personnes présentes ne avaient pas vu cette action comique, ce qui lui permit de garder son air aimable.

Le masque ne s'était même pas fissuré et il attendait désormais qu'un des membre de cette famille de fous le remarque.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Ven 24 Fév - 11:36

L’endroit était calme, et éclairé par quelques simples lampions décoratifs. Il n’y avait quasiment personne mis à part quelques visiteurs et un jeune homme noblement habillé adossé à un mur avec un sourire coincé. Lucifer se contenta de passer devant lui en lui envoyant un regard dédaigneux et moqueur.

*Comme s’il croyait que personne ne l’avait vu chuter… * pouffa la jeune femme intérieurement

Avec cette allure il devait très certainement être un frimeur, et puis il n'était pas du gout de la ninja qui se contenta alors de l’ignorer.
Elle avait des choses bien plus importante que de travailler sa vie sociale à faire : trouver ses rubans ! Ses armes, l'allongement de ses bras, sans eux elle était perdue ! Elle se figea alors au centre de l'arène, défiant quiconque de l'en empêcher, et scruta profondément chaque coins et recoins, les yeux pliés et les poings sur les hanches.

- Quand même, t'en rendre compte après tout ce temps ! On voit que tu ne vas pas souvent en mission ! Railla Akira
- Chut Aki, je me concentre !
- Ah wé ? Parce que tu as besoin d'être concentrée pour chercher quelque chose ?
- Oui roh !
Souffla t'elle en continuant son exploration visuelle
- C'est vrai qu'avec ton intelligence il faut mettre le peu de cerveau que tu as en conditions ! Il mima une démarche militaire. A tous les petits neurones de mademoiselle Shade, je répète, à tous les petits neurones de mademoiselle Shade ! Contactez d'urgence le cerveau, on a besoin des yeux pour trouver des rubans car cette tête de linotte les as paumé ! Chacun à son poste ! Mouarf !
- Aaaah ça suffit Akira !
Hurla soudainement la jeune femme, son aura rose s'illuminant vivement autant que son teint colérique. Fiche moi la paix !
- Oh ça va si on ne peut plus s'amuser... Pffff rabat joie !
Marmonna t'il

Sur ce, l'esprit rehaussa son emprise sur Lilly qu'il portait dans ses bras.

- T'as vu ce que je supporte ? Bah dis toi que c'est ta mère ! Pauvre enfant...
- Ca n'a rien à voir !
Lança Lucifer d'un mouvement de main

Elle le dévisagea et le suivit du regard le temps qu'il s'éloigne d'elle. Enfin elle pouvait reprendre ses recherches. Elle tourna sur elle même lentement pour pouvoir voir partout. Son regard croisa celui du frimeur, elle se contenta de lui tirer la langue et continua quand soudain elle les aperçus enfin. La, derrière ce garçon, un ruban noir se baladait dans l'air, au gré des courants d'air, coincé dans un coin entre le mur et le sol. L'expression de la ninja s'éclaira alors, le ruban brillait tel le messie, tel scrat ayant trouvé son gland ! Oui, enfin ! Prit d'un élan de joie elle s'élança, bousculant Aguarian au passage mais peu importe, pas le temps de s'excuser ! Elle saisit le ruban dans sa main et la tira à elle.

- Oooooh enfin je t'ai retrouv... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!

Un hurlement à réveiller les morts et à tuer les esprits perturba le calme de l'endroit. Un chat noir se jeta sur son visage en miaulant de rage, griffes en avant et poils hérissés.

- Au secours !!!!! Akiraaaaaaaa !!!!!!!!!!!!
- Wé wé c'est ça...
Répondit l'esprit, assis au sol avec Lilly, dos à la scène et jouant avec l'enfant, ignorant donc le drame se passant non loin de lui.

Lucifer hurlait autant de douleur et de peur que le matou qui ne semblait pas décidé à lâcher sa proie, préférant s'accrocher aux cheveux de la demoiselle. Dans son combat consistant à courir partout en braillant, la ninja percuta une nouvelle fois le pirate et s'écroula sur lui. Dans la chute, le chat bondit et s'enfuit à la vitesse de la lumière en dehors de l'arène. Certainement qu'il n'y reviendrait jamais...

Lucifer se releva en râlant, ne se privant pas de prendre appuie sur le garçon qui lui avait gentillement servi d’amortisseur.

- Mes cheveux !!! Cria t'elle en palpant sa tête et en sentant sa coiffure dressée dans tous les sens. C'est ta faute ! Dénonça t'elle en désignant Aguarian d'un doigt menaçant. T'aurais pas pu me dire qu'il y avait une saleté de chat juste derrière toi ?

Plus elle hurlait et plus son aura rose se développait, illuminant l'arène de sa douce couleur. Aguarian venait de s'attirer les foudres de la demoiselle malgré lui. Il était tout simplement au mauvais endroit au mauvais moment...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aguarian Vivaz
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 4303
Sexe : Représentant de la gente masculine.
Peuple : Demi-Elfe
Origine : Inconnue... Garënor ?

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Pirates
Catégorie sociale - Budget : Aisé
Statut dans la guilde : Capitaine d'un navire
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Sam 10 Mar - 23:05

Lucifer Shade tenait à sa réputation. Telle une furie, elle était entrée dans l'arène. Telle un feu-follet, elle avait cherché "désespérément" ses rubans qu'elle avait semble-t-il oublié.
Mais ce n'est pas cette femme qui égayait la journée du jeune homme. Du moins, pas directement.

Un chat sortit d'on ne sait où et, apeuré par cette folle, se jeta sur son visage toutes griffes dehors. Après tout, la meilleure défense n'est-elle pas l'attaque ?
Ainsi, la crinière rose bonbon d'un goût plus que douteux courait dans l'arène. N'importe comment il faut bien le dire. La ninja hurlait et Aguarian plaignait les tympans du pauvre chat qui devaient souffrir atrocement. Le pauvre petit animal surprit dans ses occupations.

L'Esprit qui suivait toujours cette dernière et qui, accessoirement servait de père à une enfant dont l'avenir ne s'annonçait pas radieux, jouait le dos tourné à la scène. Lui et l'enfant se trouvaient enfermés dans un cocon de douceur. Seule avec son petit félin tout mignon, Lucifer criait. Cela ne dérangeait pas plus les deux êtres qui pourraient aisément partir et vivre leur vie, loin de tout ce vacarme, sans quel a mère du petit coeur ne s'en rende compte.

Un sourire de contentement mêlé d'amusement s'étira et illumina le visage du Pirate qui ferma les yeux, respirant l'air pur que le vent sifflant soufflant apportait. Les beaux jours revenaient. La brise sentait déjà le doux parfum des bourgeons.
En se liant à Warmes, il pouvait voir les traces de verdure qui perlaient déjà aux alentours. Alsmëus fut autrefois le paradis des Grands Esprits, et, malgré leur désertion, ce pays gardait toujours une beauté à part.

Tellement absorbé par sa contemplation sensorielle, le jeune Pirate ne vit pas arriver la chose rose. Toujours occupée avec le chat elle fonçait droit sur le jeune homme qui ne bougea pas d'un poil. Qui n'esquiva ou ne tenta pas d'esquiver cette furie.

Tombant lourdement sur le sol de pierre, entraîné par la femme la plus détestée de tout Zerÿa. La chat terrorisé profita de cette distance réduite avec le sol pour retomber gracieusement sur ses pattes et fuir à toutes jambes en dehors de cette arène qu'il maudirait surement encore jusqu'à la fin de sa vie.

Lui enfonçant généreusement sa main ente les côtes pour prendre appui et se relever, la Ninja eu tout de même le toupet de râler. Cette folle pestait contre le jeune homme pour défendre... ses cheveux. Elle l'accusait de se retrouver décoiffée après qu'il lui soit tombée dessus et lui ait coupé le souffle ?!

Jamais un Pirate, aussi distingué soit-il ne se laisserai marcher sur les pieds de cette façon. Même par un femme. Encore moins pour cette femme. Bien qu'il ne l'ai jamais vraiment rencontrée auparavant, la description de garce que l'on faisait d'elle aux quatre coins du monde se vérifiait en ce moment même.

Elle qui s'inquiétait pour sa coiffure alors qu'elle ne se rendait pas compte des multiples griffures et morsures du félin qui parcourait son visage, sa tête entière et son cou. Ces griffures où le sang commençait déjà à perler la rendait plus pathétique encore. Pourquoi ne pas lui répondre ?

En se relevant, elle s'était reculée de plusieurs mètres. Surement pour reprendre son équilibre. Elle ne faisait pas la gloire de sa guilde mais entraînerait à coups sûrs cette dernière dans un désastre incommensurable.

A son tour, Aguarian se releva. Une fois sur pieds, il prit le temps de dépoussiérer ses vêtements avant de lever les yeux vers cette tornade. La couleur si connue illuminait doucement l'arène. Teintait les pierres beiges en un parme étrange. Teintait les traces de sang en une couleur artificielle particulièrement immonde. Tout se colorait dans cette gamme de couleur tant affectionnée par la jeune femme.
Les pierreries du jeune homme aussi vibraient et viraient en un violine ou un mauve. Tout prenait la couleur de la colère. Et quelle colère ! L'une des plus redoutées.

Pour contrer cet afflux rosâtre, le jeune homme créa lui aussi une aura autour de lui. Non pas naturelle ou spontanée comme pour son adversaire, il essayait de calmer cette dernière en lui montrant plus fort qu'elle. Deux teintes s'affrontaient et l'ensemble de l'arène vira du framboise à l'améthyste.

D'ordinaire neutre, Warmes se colla au bleu outre-mer de son Invocateur et augmenta ainsi son intensité. Cette vague d'humidité frisait petit à petit les cheveux roses et désordonnés de la Ninja qui s'en rendrait compte assez rapidement.
Les pierres de l'arène s'imbibaient de cette eaux. L'air s'alourdissait. Devenait moite. En dehors de l'enceinte, les voix s'élevaient. Étonnées par cette lumière changeante et menaçant qui virait de plus en plus vers le bleu marine.

Pourtant, la colère de la jeune femme semblait entraînée et résistait à la vague céruléenne du Pirate. L'affrontement aurait pu durer des heures, des jours peut-êtres, avant que les colères respectives ne s’estompent, ou que les prétendants ne tombent de fatigue. Mais les gardes avaient fini par se réveiller et une dizaine d'hommes armés et cuirassés entourèrent les deux êtres.

Surpris le jeune homme laissa son pouvoir refluer. Surprit par la voix qui s'éleva d'une armure. Celle d'une femme. Un enchantement peut-être ? Aguarian n'en savait rien mais la seule chose qu'il compris ce résumait en un mot : Rien.


***

Il se réveilla, groggy. Installé sur une mauvaise couchette, il avait mal au dos. Il avait faim. Il avait soif. Et surtout, envie de frapper la première personne qui se trouverait devant lui.
Manque de chance il était en cellule. Derrière des barreaux. Dans une pièce sombre dotée d'un petite fenêtre. La lumière passait doucement. Faible. Elle illuminait le sol d'un rouge orangé.

-Bra... croassa le jeune Pirate, Déjà la soir... J'en ai marre de ce...

Les yeux s'accoutument à la lumière comme à l'obscurité. Pourtant à cet instant, Aguarian aura fortement apprécié le contraire. En face de lui. Sur une couchette semblable. Dans la même cellule. Dépassait dans la pénombre, une masse de cheveux mêlés. Des cheveux qu'il aurait aimé ne pas revoir.

Des cheveux roses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Mar 27 Mar - 16:50

Comme pour riposter à la colère de la jeune femme, le pirate émit à son tour une aura colorée mais d'une couleur bleue. Fixée sur place et légèrement sur les nerfs, Lucifer fronça les sourcils et augmenta son intensité. Elle n'avait pas peur de ce gamin. Pour qui la prenait-elle pour oser la défier de la sorte ? Un combat muet mais coloré se déroulait donc au centre de l'arène, chacun désirant montrant sa puissance.

Mais tout ceci prit fin lorsqu'une puissante main attrapa l'épaule de Lucifer et la fit sursauter. Elle se retourna et se retrouva en face d'une armure la dépassant d'au moins deux têtes (oui car Lucifer est une petite femme), ce qui la fit naturellement bondir une nouvelle fois.

- Qu'est ce que...

Elle n'eut pas le temps de riposter plus longtemps. D'étranges paroles au sens inconnues pour la ninja furent prononcées par une femme. Doucement Lucifer se sentit perdre le contrôle de son corps. Au loin elle aperçu Akira et voulu l'appeler à l'aider mais sa vue s'embruma puis plus rien...


Un bâillement digne des plus grands fauves résonna dans la petite cellule dans laquelle Lucifer était enfermée. Croyant que sa rencontre à l'arène n'avait été rien d'autre qu'un rêve elle s'assit en tailleur sur sa couchette et s'étira longuement avant de se lever mécaniquement. Elle traîna des pieds pour se retrouver nez à nez avec une large porte en bois.

- Akira... C'est toi qui a installé une porte en bois durant la nuit ? Demanda t'elle en se frottant les yeux.

C'est à ce moment qu'elle reprit ses esprits.

- Mais... Je ne suis pas chez moi !!!

Comprenant que sa rencontre n'avait finalement pas été un rêve, elle tourna sur elle même et constata qu'elle était enfermée dans une minuscule cellule en compagnie d'Aguarian qui dormait encore. Prise d'une montée colérique, elle attrapa les barreaux servant de petite fenêtre à la porte et tira dessus de toutes ses forces en hurlant.

- Laissez-moi sortiiiiiiiiiiiiir !!!!! La pierre est mauvaise pour mon teint je ne peux pas rester ici ! En plus l'humidité fait friser ma splendide chevelure ! Déjà que ce gamin me l'a toute abîmée ! Et je refuse d'être dans la même pièce qu'un pirate sauf si ce pirate est Dorian ! Ooooh laissez moi sortiiiir !!!!

Elle essaya de passer sous la porte en tant qu'ombre mais une force magnétique l'en empêcha, idem pour la fenêtre. Un homme à la carrure très imposante, à la figure peu accueillante et traversée par une cicatrice se plaça devant la petite ouverture et dévisagea Lucifer en poussant un petit grognement. En le voyant la jeune femme prit peur et recula.

- Tais-toi !
- Mais je veux sortir !
- Arrête de crier et de bouzer et va t'asseoir sur ton lit ! Ze ne veut plus t'entendre !
- Un zozoteur...
- ...
- Roh mais vous ne comprenez pas ! Une dame comme moi ne mérite pas une telle situation !


Sans dire un mot l'homme se recula et commença à ouvrir la porte. Fière d'elle Lucifer trépigna d'impatience, pensant qu'elle allait enfin pouvoir sortir mais lorsqu'elle aperçut le gardien dans l'encadrement son visage devint blême. En effet, il se montra être beaucoup plus imposant, ses muscles hyper développés ne donnait pas envie de s'y frotter. En outre il possédait de bonnes armes de dissuasion : une énorme hache à la lame brillante dans le rayon de soleil traversant la pièce, et un lion aux crocs acérés qui semblait avoir été privé de nourriture pendant plusieurs jours. Il fit quelques pas vers la jeune femme qui recula net jusqu'à sa couchette sur laquelle elle s'assit sans parler comme une enfant sage, son visage trahissant sa peur. Sur ce l'homme acquiesça d'un hochement de tête et quitta la pièce.

Lucifer, apeurée sur son matelas tremblait. Elle vit Aguarian se réveiller doucement. Elle le fixa de son air traumatisé pendant plusieurs secondes puis se mit soudainement à pousser un hurlement strident à réveiller les morts puis elle fondit en larmes.

- Akiraaaaa !!!! Aides moiiiii !!! Akiiiiiii !!!!

Mais pas de réponse... De son côté l'esprit s'amusait encore au coeur de l'arène en compagnie de Lilly et ne s'était rendu compte de rien...

Le gardien passa sa tête une nouvelle fois par l’ouverture et bloqua sur la jeune femme un regard grand ouvert mais montrant bien que si elle continuait à hurler de la sorte la cellule serait sa dernière demeure. Elle se figea alors immédiatement et poussa un petit cri de peur avant de se précipiter vers Aguarian et de lui sauter dessus pour se servir de lui comme d’un bouclier et se cacher.

- Ne le laisse pas me manger !!!!!


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aguarian Vivaz
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 4303
Sexe : Représentant de la gente masculine.
Peuple : Demi-Elfe
Origine : Inconnue... Garënor ?

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Pirates
Catégorie sociale - Budget : Aisé
Statut dans la guilde : Capitaine d'un navire
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Dim 15 Avr - 12:06

La tête dans le pâté.

Cette seule phrase synthétisait parfaitement l'état dans lequel se trouvait Aguarian à son réveil dans la cellule. Bien entendu, avec la présence de Lucifer, il ne pouvait pas dormir ni se reposer bien longtemps. Evidemment, le jeune Pirate n'imaginait pas la violence de son réveil.
Aguarian ne dormait pas mais somnolait, il attendait le moment fatidique où, Lucifer tiendrait sa réputation. Ce moment arriva et une furie rose se jeta sur le pauvre corps encore transit de fatigue du jeune homme.

L'Invocateur du émerger instantanément de sa terrine à l'air rance et aux senteurs de transpiration que dégageait le gardien de leur geôle. Ses yeux s'emplirent de surprise mais restèrent tout de même calmes... Après tout, lui n'avait rien fait. Si leur "gardien" devait ouvrir leur cage pour frapper sur quelqu'un, se ne serai sûrement pas sur lui.

Tout en hurlant, la ninja l'avait poussé en avant, hors de sa couchette. Lui, tomba lourdement sur le sol de pierre grise. Aussi humide, moite et terne que celle des murs, des plafonds et de tous les bâtiments alentours apparemment, elle répugna le Pirate qui, pourtant habitué à un saleté naturelle sur son navire. Il se releva vivement, espérant conserver le peu de dignité qui lui restait.

Face à lui se tenait une montagne sur-protéinée. Une masse musculaire immense. Mais le plus impressionnant n'était pas corporel. La seule chose qui effraya le jeune Pirate fut l'énorme hache. Parfaitement lustré et coupante comme un rasoir, l'arme demeurait couverte à de nombreux endroits, couverte de tâches de sang.
Exécutions ? Combats ? Aguarian n'en savait rien et ne tenait pas à le savoir. Il recula donc doucement, jusqu'à se retrouver acculé contre le mur le mur.

Ses tympans abîmés par cris de la folle d'à côté se vrillèrent lorsque celle-ci se remit à hurler après un Esprit qui n'avait sans doute rien à faire d'elle pour l'instant.

-Tu vas te taire ! C'est pas avec tes hurlements de fille a papa que tu vas sortir de là !

Cela semblait marcher, du moins pour le moment. Peut-être la ninja reprenait-elle seulement sa respiration ? Quoi qu'il en soit, le silence régnait de nouveau dans la geôle. Le geôlier retourna à sa place, loin d'eux dans un coin de la pièce, dans l'ombre. Aguarian lui fulminait. Se retrouver enfermé, dans une geôle froide et humide, le tout avec pour compagnie, une Ninja folle et désespérément hystérique. La carte postale en aurait fait rêver plus d'un mais ce n'était pas le bonheur du jeune Pirate qui tournait désormais en rond comme un lion, en cage.

La tête appuyées contre les barreaux, ils essaya à son tour de forcer la "cage" avec son pouvoir qui ne pouvait que lui être favorable en ce lieu froid et déplaisant. Sans rien savoir de l'échec précédents de la ninja, il essaya de construire une colonne d'eau. La magie des lieux n'aidant pas, Aguarian occupa trois à quatre minutes de sa vie à ériger cette tour fine comme une lame et transparente telle un coup de vent.

Ces minutes ne lui semblèrent que des secondes. Concentré, une goutte de sueur perla à sa tempe et roula doucement contre sa joue. Collant à sa pommette telle une sangsue, cette larme chaude glissa vers son menton, doucement mais sûrement, cette mince fibre d'eau s'évertua à couler vers la dernière pointe du visage du jeune homme avant de chuter. Quelques secondes suffirent à rejoindre les petites pousses de barbe nouvelle et le double suffit à s'envoler vers le sol. Ploc.

Ce bruit ne semblait rien et pourtant il signifiait quelque chose, indirectement certes. Mais ce coup de canon microbien sonna la fin de l'érection de la tour. Cette fine colonne d'eau, de la largeur d'un pouce et de la hauteur d'un homme commença à trembler. Lentement, elle changea de forme et prit l'aspect d'un fleuret.

Le pirate l'attrapa et se jeta sur les barreaux de la porte. Malheureusement pour lui, avant même d'effleurer sa geôle, l'arme se dissolu dans l'air, ne laissant de son passage, que les mains mouillées de l'Invocateur. Décidément le sort jouait contre eux, mais Aguarian ne se laisserai jamais désarmer aussi facilement. Après tout, Warmes était toujours dehors, elle ne subissait pas la protection magique.

*Le temps c'est de l'argent et là je perd une fortune à rester avec cette folle rose bonbon.*

*Ta mauvaise humeur ne me fera pas aller plus vite alors cesse de ronchonner comme un vieil alcoolique et prépare toi à courir, je doute que les gardes ne soient très enchantés de voir voler le toit de leur jolie prison.*


Lucifer n'avait toujours pas bougé, les yeux perdus dans le vague. Peste comme elle était, peut-être se retenait-elle de rire après l'échec du Pirate. La Ninja allait bientôt sortir de sa léthargie étrange.
Désormais, les secondes le séparant de son Invocation. Désormais, la liberté se rapprochait. Désormais, l'aventure se distinguait à l'horizon.

Une violent bruit déchira l'air. Comme un coup de fouet, le son fit trembler la prison entière, et sûrement le sol à des kilomètres à la ronde. D'autres coup survinrent, moins importants mais tout aussi surprenants.

Le sol vibrait, les murs tremblaient, la porte grinçait dans ses gonds, les pierres crissaient, toute la bâtisse semblait vouloir finir sa vie dans les plus brefs délais.
Les fissures creusaient les parois, la voûte se pliait sous la pression, lorsque soudainement elle s'envola, la lumière pénétra avec violence et entrain dans la pièce encore obscure quelques secondes plus tôt. Le Pirate se protégea les yeux et mit quelques secondes avant de s'habituer à cette nouvelle clarté.

La magie de la pièce aussi s'évanouit avec la nuit et Aguarian en profita pour s'élever sur le toit. Warmes l'attendait, prête à décoller à tout moment, elle s'étonna du mal qu'avait son Invocateur à décoller.
En effet, un tâche rose et braillante s’accrochait à la jambe du Pirate.

-Ne me laisse paaaaaaas !

Cette folle tenait absolument à gâcher la journée d'Aguarian. Pourtant elle avait raison. Le Pirate, bien que ne l'appréciant guère, ne pouvait laisser cette femme aux mains de gardes sûrement plus qu'énervés. Hurlante, elle se glissa aux côtés de jeune homme et inspira pour recommencer une nouvelle jérémiade lorsqu'un morceau du toit de la prison atterrit sur sa tête.

En effet, la plupart des projectiles envoyés dans les airs retombaient au sol. Aguarian couru se réfugier sous un gros bloc, en traînant derrière lui, la folle rose à l'esprit partit en vacances. La pluie de débris continuait, au bout de quelques secondes, elle s'arrêta pour de bon et ne laissa derrière elle qu'un paysage de guerre. La pagaille régnait autour de la prison, Aguarian et Lucifer n'étaient pas les seuls captifs à s'être évadés. Aussi, le Pirate et son Invocation dragonesque en profitèrent pour s'envoler et filer le plus loin possible, sans plus de bagages qu'une jeune Ninja évanouie, coincée entre les serres des pattes avant de Warmes.

*Au moins le grand air lui fera du bien, et on ne l'entend plus crier comme ça.*

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Sam 28 Avr - 13:54

Lucifer était tellement absorbée par la carrure du garde qu'elle ne remarqua pas que la prison tombait peu à peu en ruine. Si bien que quand un morceau de toit lui tomba sur la tête elle s’effondra d'un coup sans avoir le temps de se rendre compte de la destruction du bâtiment, arrêtant donc subitement de se plaindre en plein milieu de son blablatage.

***

Non loin de là, dans un coin de l'arène...

- Il est où le bébé ??? Aaaah le voilà !!!!!

Akira jouait tranquillement avec Lilly, tous les deux assis par terre face à face.

- Maman ! Maman ! S'exclama l'enfant
- Oh... Lilly... Tu... Ton premier mot ! s'extasia l'esprit, une larme d'émotion coulant sur sa joue. C'est tellement mignon ! Lucifer ! Il se retourna mais remarqua qu'il était seul. Lucifer ?

***

Lucifer ouvrit doucement les yeux, s'étira et bailla longuement comme à son habitude.

- Oh un paysage défile en dessous de moi... Dit elle d'une voix nonchalente.

Elle bailla une nouvelle fois avant de sursauter en hurlant :

- AAAAAH JE VOLE ! COMMENT CELA FAIT-IL ? AU SECOOOOUUURS !!!!!

Tout en se débattant elle sentit quelque chose la tenir à la taille. Elle tourna alors la tête et vit l'invocation d'Aguarian. Ses yeux s’écarquillèrent largement et elle hurla de plus belle :

- AAAAH UNE GROSSE BETE M'A KIDNAPPEE ! ELLE ME PORTE JUSQU'A SON NID ET VA ME DEVORER ! COMMENT LA GUILDE VA T'ELLE FAIRE SANS MOI ! MA MORT VA RENDRE TELLEMENT DE GENS TRISTE !!!!!

Décidée à ne pas se faire avaler tout rond comme un gibier, la jeune femme se transforma en ombre et se faufila ainsi jusque sur le dos de l'animal.

- Lâche moi espèce de sale grosse bestiole ! Tu ne me mangera p... En arrivant sur le dos du dragon, elle tomba nez à nez avec le pirate. Han ! Toi ! Souffla t'elle en plissant méchamment des yeux. [b]Alors cette bestiole est à toi ! Han mais tu es cannibale ! Tu veux me dévorer aussi ! Quelle honte ! Tu ne t'en sortira pas comme ça sale frimeur !

Mais à force de trop gigoter en voulant claquer le jeune homme, Lucifer perdit son équilibre et tomba lamentablement du dos de l'invocation.

- AAAAAAAAAAA....H !!! EST CE QUE CE MONDE EST SERIIIIIIIIIEUX ?????

Elle bougea ses bras comme des ailes... En vain...

- RED BULL DONNE DES AIIIIIILES !!!!!

Finalement, elle atterrit en plein milieu d'un champ... Plus précisément en plein dans un tas de fumier fraîchement formé par un fermier travaillant dans son engin.

- Pourquoi moi... Le frimeur, tu me le paiera...

***


Non loin de là, dans un coin de l'arène...

- Lucifer ? Baaah... Akira hausse des épaules. Elle est surement en train de chercher son ruban quelque part. Elle ne sait pas ce qu'elle rate.

Il se retourna et continua de s'amuser avec Lilly.

Spoiler:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aguarian Vivaz
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 4303
Sexe : Représentant de la gente masculine.
Peuple : Demi-Elfe
Origine : Inconnue... Garënor ?

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Pirates
Catégorie sociale - Budget : Aisé
Statut dans la guilde : Capitaine d'un navire
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Mar 1 Mai - 10:38

Lucifer... Ah... Lucifer. Même dans sa guilde elle devait passer pour un boulet. Une pointe de compassion s'infiltra dans les pensées du jeune homme. Juste une goutte. Presque immédiatement submergée par un vague de mépris. Les Ninjas étaient discrets, les Ninjas agissaient vite et bien. Tout le contraire de la jeune femme que tenait Warmes dans ses serres.
La dragonne avait ainsi reformé son corps en l'emplissant de l'humidité des pluies précédant leur arrivée. Avec un passager en plus, elle avait du absorber plus d'eau que prévu pour pouvoir maintenir la pression de ses serres sur ce corps qui lui paraissait bien futile.

*Pourquoi n'êtes vous pas informe ? C'est tellement plus simple.*

L'idée de pouvoir changer de forme ou d'avoir la liberté dont jouissait son Invocation titilla un instant l'esprit du jeune homme. Atteindre la vraie Liberté, une liberté totale sur le plan physique. Bien sûr ce n'était qu'une idée, un espoir. Le rêve qu'un jour il pourrait le faire. N'ayant pas eu d'enfance au sens figuré, le jeune Pirate gardait en lui ses rêves. Comme un gamin né dans la ferme de ses parents et rêvant de devenir prince ou roi, lui, aspirait à autre chose car, avec son âge, il pouvait penser comme un enfant tout en réfléchissant comme un "adulte". Pour lui l'âge n'avait pas d'importance. Seule comptait la façon de voir sa vie.

Il n'eu pourtant pas le loisir de continuer ses réflexion et se retrouva nez-à-nez avec Lucifer qui semblait aussi étonnée que lui. Elle lui hurla des propos étranges sur son cannibalisme. Aguarian, qui sortait de ses pensées hésita à lui répondre, ne sachant pas vraiment quelle était la question et s'il y en avait une.
Lucifer l'empêcha une fois de plus de terminer son raisonnement et bascula dans le vide. Le Pirate se pencha et, prenant appui sur une des écailles qui formaient la peau translucide de son Invocation, observa la chute de la Ninja non sans amusement.
Un sourire s'étira même sur le visage du jeune homme lorsqu'elle se mit à battre des bras en espérant voler tout en s'époumonant pour un slogan qui faisait fureur dans les boutiques des plus grandes villes de Zerÿa.

Cet amusement n'empêcha pas la fin pour le moins comique du vol de la Barbe-à-Papa. Comique ou tragique, tout dépendait du point de vu. Quoi qu'il en soit, Lucifer atterrit dans un magnifique tas de fumier. Le sourire du jeune Pirate s'élargit alors en une véritable banane et il du se mordre la lèvre pour ne pas éclater de rire devant ce spectacle.
Warmes pivota légèrement pour descendre en de larges vrilles. En trois cercles, elle se retrouva au sol. Atterrissant le plus doucement qu'elle pouvait le faire, la dragonne s'ébroua et laissa Aguarian descendre. Le jeune homme prit garde à ne pas marcher dans un des nombreux éclats de fumier qui jonchaient le sol et s'approcha doucement du tas. Le fermier responsable de cette montagne nauséabonde accouru sa pelle dans la main.

-J'suis désolé mais faut pô tomber comme çô. Faut qu'vous y fassiez plus attention à vot' dame.

Haussant le ton pour que la Ninja, même recouverte de fumier l'entende, il répondit en souriant :

-Ne vous inquiétez pas, c'est bon pour la peau, elle en est ravie.

A cet instant, le jeune homme remarqua l'étrange animal qui accompagnait le paysan. Une sorte de lapin, aux bois de cerf, le pelage blanc. Sa tête, auréolée d'une crinière un peu plus beige que le reste de son corps laissait apparaître des oreilles pointues qui auraient pu appartenir à un loup, mais le plus impressionnant était ses pattes. Félines. Des pattes de chats sur un corps de lapin. Ce n'était pas la seule particularité féline du corps qui possédait une queue à longs poils.
L'animal dévisageait le jeune Pirate de ses yeux intelligents et le troublait par la même occasion. Ses yeux, aussi noirs que la nuit, brillaient tels deux obsidiennes. Il renfermaient une profondeur étrange que le demi-elfe ne pu apprécier car l'Invocation du fermier détourna son regard pour observer avec inquiétude, la carrure impressionnante de Warmes qui attendait à un ou deux mètres, que la Ninja ressorte de son tas d'immondices.

Le paysan semblait inquiet pour la jeune femme qui n'avait toujours pas immergé de sa mer de défections. Il commença même à essayer de déblayer le fumer autour de la zone de chute. Aguarian l'arrêta. Dans son tas, Lucifer ne parlait pas. Elle de hurlait pas comme à son habitude et le jeune Pirate voulait protéger ses oreilles comme celles du fermier qui n'avait sans doute jamais entendu la colère de cette furie.

-Laissez, je vous assure que vous me remercierez plus tard, mais pour l'instant laisser la se démerder, ajouta-il non sans un sourire en coin.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Mar 1 Mai - 21:05

Dans la tête de Lucifer...


Petite musique pour mettre dans l'ambiance... Et ne surtout pas oublier de lire les pensées de Lucifer en "mode pouf", c'est à dire petite voie aiguë et snobe !

Mais où est ce que je viens de tomber ? C'est à la fois moelleux et dur par endroit et... Oh mais qu'elle odeur ! C'est horrible ! Comment peut on sentir aussi mauvais ? Je suis certaine que le vieillard qui traîne toujours dehors à la guilde ne pue pas autant ! Et c'est dire s'il est crasseux ! La dernière fois il s'est approché de moi pour me demander une pièce, comme si moi j'allais lui donner de MON argent, pfeu n'importe quoi, bah il refoulait mais pas à ce point ! Oh que non !

Tiens ça me fait penser que je n'ai pas donné son bain à ma petite chose ! Akira va surement encore râler "tu te rends compte c'est toujours moi qui m'occupe d'elle et gna gna gna et gna gna gna". Ooooh ce qu'il peut être enquiquinant lui des fois. On voit que ce n'est pas lui qui a du la porter 9 mois dans son ventre et qui a été transformé en Lucifer la baleine hein ! Ah si Caliban était encore là... Calibaaaan !!!

Aaaaah quelque chose me chatouille dans l'oreille ! Qu'est ce que c'est ? Pas un asticot j'espère ! Beurk c'est répugnant. Roh mais ça pue vraiment en fait c'est... OOOOOOOH !!!! Oh ne me dites pas que... Non pas moi ! Ca ne peut pas m'arriver à MOI ! Moi, la belle et magnifique Lucifer Shade ! Je ne peux pas avoir atterrie dans un tas de fumier c'est... c'est juste horrible ! Comment... comment je vais faire ? Ce frimeur de pirate doit être juste là ! Oui je l'entends ! Je ne peux pas me lever comme ça, c'est trop la te-hon quoi ! Oh Hërya que vais je faire ???? Et je crois qu'il n'est pas tout seul !

Oh je sais !!! Je vais me lever tout doucement, l'air de rien et là je l'assomme avec... euh bah avec rien en fait ! Euh bah... je le fou dans ce tas de fumier ! Non ça ne va pas ! Il faudrait quelque chose l'empêchant de pouvoir répéter cela à tout Zërya ! Si cela ce sait... ma réputation est fichue ! Oh pis Akira qui n'est jamais là quand il faut ! Je me fait kidnapper et séquestrer par un colosse et sa bête sauvage, dans la même pièce que le frimeur qui plus est, et Môôôsieur ne voit rien ! Môôôsieur préfère s'amuser avec ma petite chose ! Pfff quel ingrat ! S'il avait été là il aurait pu faire diversion le temps que je m'échappe ! Quoi que non... Il se serait moqué de moi pour le restant de ma vie ! Finalement ce n'est pas plus mal, qu'il reste loin ! Han mais si le frimeur raconte tout ça je vais passer de la fille la plus populaire de la guilde à la risée de la guilde ! C'est atroce ! Que vont penser les garçons de moi ?

Bon allez Lucifer ça suffit ! Pense à ta dignité de femme ! Tu vas te lever fièrement et... Non en fait je crois que je vais me barrer en ombre ! Wé c'est bien ça... Oh mais comment rentrer ? Oh bah c'est simple ! Je vais aller me cacher dans l'ombre de la bête cannibale et je m'évaderai au moment propice ! Wé c'est bien ça comme plan !


Sur ce, la jeune femme disparut dans le tas de fumier, se mêlant aux ombres le contenant et se faufila jusque vers la dragonne et...

Aaaah c'est quoi cette bestiole !

- Lâche moi sale bête !!!! hurla la jeune femme en se débattant.

En effet l'invocation du paysan l'avait remarqué et s'était précipité vers elle. Par on ne sait quelle magie il avait maîtrisé l'ombre et avait rendu forme humaine à la jeune femme qui se retrouva donc à quelques mètres à peine des deux hommes, le corps recouvert de fumier malodorant, la chevelure parfaitement ruinée. Elle se tétanisa sur place, le regard figé dans celui d'Aguarian le temps de quelques secondes. Puis elle sursauta et poussa un petit hurlement strident avant de filer se cacher derrière un autre haut tas de fumier.

- Si tu répètes ça le frimeur je... je... Elle haussa voix d'un ton colérique. Je sais pas ce que je te ferai mais tu le regrettera ! Parole de Lucifer !

Et voila donc une Lucifer toute en beauté, honteuse, cachée derrière son arbre...

- Faut pas vous en faire ma 'tite dame ! La rassura le fermier. V'nez donc chez moi prendre un bain ! Qu'est z'en pensez m'sieur ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aguarian Vivaz
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 4303
Sexe : Représentant de la gente masculine.
Peuple : Demi-Elfe
Origine : Inconnue... Garënor ?

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Pirates
Catégorie sociale - Budget : Aisé
Statut dans la guilde : Capitaine d'un navire
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Sam 5 Mai - 13:56

Les spectacles. Des rassemblements prévu pour le divertissement. Mais là, une seule personne comblait le manque de compagnons de scène. C'est en tas de fumier très très odorant que Lucifer sortit de son amas de déjection. Ce mouvement envoya une onde de mauvaise odeur dans les quelques mètres environnants. Elle était vraiment immonde. Trempée de défécations.

Le pirate retint un haut-le-coeur me ne pu s'empêcher de porter sa main devant son nez. Trop tard pour dissimuler son dégoût, il grimaça et détourna légèrement la tête pour foudroyer du regard l'Invocation du fermier qui avait fait réapparaître la jeune femme qui aurait pu s'en tirer très rapidement avec une simple douche.
Maintenant, la Ninja se retrouvait pleine de boue et de fumier, trempée, énervée mais encore en colère. Ce qui, dans l'état actuel des choses, était une très bonne nouvelle. Quelque chose de très intéressant pour tous les habitants des environs.

Lucifer poussa juste un petit ri en se retrouvant face aux deux hommes qui pour l'un se montrait dégoûté et pour l'autre, juste amusé. Aguarian ne comprendrait jamais ce fermier. Comment pouvait-il garder son sourire idiot sur le visage, en voyant ce qu'il voyait à cet instant ?
Derrière son tas d'immondices, Lucifer menaça le jeune homme qui cette fois, ne put se retenir d'éclater de rire. La peste qui faisait trembler les hommes de Zeryä rien qu'en entendant son nom, se trouvait cachée derrière un tas de fumier tout frai dans lequel elle aurait pu se cacher et se camoufler totalement. Si seulement elle pouvait tenir sa langue quelques heures. Si seulement elle pouvait ne pas faire de bruit. Cette Ninja était un paradoxe à elle seule. Et ce paradoxe amusait grandement le Pirate qui en avait presque oublié les déjections devant lesquelles il riait à gorge déployée.

Son rire se tarit et le fermier proposa généreusement à la furie rose d'aller prendre un bain chez lui. Au moins ils n'aurait pas à supporter son odeur trop longtemps. Bien que le jeune homme doutait des sanitaires du fermier, il laissa faire, même si l'odeur ne partait pas, au moins elle serait presque propre. Il accepta donc d'accompagner la jeune femme chez le fermier qui les précédait, accompagné de son Invocation, sur le chemin.
Warmes les suivait en laissant une bonne distance de sécurité entre elle et la Ninja. Son odeur semblait se répandre à des lieues à la ronde car, en marchant sur le chemin qui serpentait entre les champs, tous les fermiers ou presque que travaillaient la terre à cet instant, relevaient là tête à leur passage en se tordant le nez. Incommodé par cette odeur, Aguarian accéléra le pas tout en poussant légèrement le fermier et son Invocation à en faire de même.
Les deux hommes conversaient de tout et de rien. N'étant pas du coin, Aguarian s'informa des différentes villes et villages alentours. Il apprit que le fermier s'appelait Nicoï. Il avait deux enfants qui étaient partis en ville à l'école et sa femme qui vendait le fruit de ses mains au marché. Le Pirate regardait ailleurs, il observait le paysage. Ne prêtant qu'un intérêt modéré aux propos du paysan en approuvant ses dires de temps en temps d'un "Mmm..." pour donner l'impression qu'il écoutait.
Tout les opposaient, leur vie, la façon de voir le monde, leur classe sociale. Ils n'étaient pas du même monde mais le jeune homme se réjouissait de la compagnie du fermier. Il découvrait un monde qu'il n'avait jamais connu et qu'il ne connaîtrait sûrement jamais.
Les commérages des villages qui semblaient représenter des informations importantes aux yeux de Nicoï, s'opposaient aux informations qui voyageaient à travers le monde et qui se portaient aux oreilles de centaines de personnes.

Lucifer traînait derrière. Quelques fois, Aguarian se retournait et essayait de relier la jeune femme à la conversation. Manifestement, le fermier n'en avait pas la moindre envie et changeait de sujet avant que la Ninja n'ait pu donner son avis sur quoi que se soit.
Pendant la bonne demie-heure que dura leur marche. Elle garda le silence. Peut-être par colère fièrement et ouvertement exposée ?

Quoiqu'il en soit, Aguarian était heureux d'arriver en vue de la chaumière où habitait le fermier. Le jeune homme avait mal au pieds et avait besoin d'un grand verre. Il n'en laissa rien paraître et demanda, avant même d'arriver, où pouvait se laver la jeune femme.

-Ben... derrière la maison, c'est là qu'est not' bac. Faut passer derrière l'enclos aux cochons.

-Merci, je pense qu'elle va en profiter tout de suite, ça a beaux être bon pour la peau, quand c'est appliqué trop longtemps, ça irrite. Pas vrai ma Barbe-à-Papa ?


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Lun 25 Juin - 9:23

Allez prendre une douche chez ce vieux paysan ? Lucifer lui lança un regard suspicieux Qui sait ce qu'un tel homme pouvait cacher chez lui ? Des bêtes féroces ou pire... des cadavres ! Peut être était il un serial killer en quête de nouvel proie pour sa collection ? Qui sait... Et puis dans quel état était sa maison d'abord ? Etant donné sa barbe épaisse et sûrement pleine de poux qu'il n'arrêtait pas de se gratter, sa salopette trouée aux genoux et sa vieille chemise à carreaux, Lucifer avait de quoi se poser des questions. Et en plus il ne savait pas parler correctement !

Enfin bon, seule, esseulée et solitaire elle n'eu pas vraiment le choix et décida de suivre le frimeur et le fermier tout en ronchonnant et en traînant des pieds. La marche vu longue, très longue, trop longue... En plus d'être couverte de fumier, la jeune femme transpirait ce qui rendait l'odeur encore plus nauséabonde et répugnante. Les gens s'écartaient sur son passage de dégoût comme s'ils voyaient passer un pestiféré.
Après une bonne demie heure, ils arrivèrent enfin à la ferme qui se révéla être agréable à regarder. Elle se tenait au milieu des champs, surplombée par un beau ciel bleu et entourée de parterre de fleurs. Cette jolie vision redonna un petit sourire à Lucifer.

- Ben... derrière la maison, c'est là qu'est not' bac. Faut passer derrière l'enclos aux cochons. Confia l'homme barbu

- Merci, je pense qu'elle va en profiter tout de suite, ça a beaux être bon pour la peau, quand c'est appliqué trop longtemps, ça irrite. Pas vrai ma Barbe-à-Papa ? Répliqua Aguarian

- Gna Gna Gna ! Se contenta de répondre Lucifer tout en tirant la langue au jeune homme.

Elle se retourna et emprunta un petit chemin le long de la maison puis elle s'apprêta à tourner sur la droite pour aller derrière comme lui avait indiqué son hôte lorsqu'elle se retrouva nez à nez avec un cochon. Ce dernier la fixa puis la dévisagea de haut en bas avant de pousser un petit "groin" et de continuer sa route. Visiblement l'odeur ne le choquait pas et Lucifer qui avait faillit mourir d'une crise cardiaque compris vite pourquoi. Devant elle se trouvait l'enclos aux cochons d'où émanait une odeur peu agréable mais cependant préférable à celle que traînait la ninja. Visiblement la porte était restée ouverte et les animaux pouvaient se promener à leur guise.

- Beurk c'est dégoûtant !

Elle regarda autour d'elle a la recherche du "bac" et aperçut une petite cabane en bois derrière l'enclos. Elle s'y rendit donc et constata avec horreur que la douche se résumait à un sceau, une éponge, un jet d'eau et un claustra permettant de conserver son intimité.

- C'est ça le bac ? Mais je vais jamais pouvoir me laver ! Il en est hors de question !

Alors qu'elle commençait à râler, elle vit une mouche, puis une deuxième et une troisième. Surprise elle chercha d'où pouvait provenir cette troupe d'insecte lorsqu'elle remarqua qu'elle en était elle même la source. Elle sursauta. Elle était donc aussi sale que ça ? Il était impossible qu'elle se présente une seconde de plus sous cette horrible accoutrement ! Ni une ni deux elle enleva sa robe et se faufila dans le petit espace d'eau pour saisir le jet d'eau sortait une eau...

- Aaaaaaaaaaaah c'est glacé !!!!!!!!!!!!!! Hurla t'elle

Jamais au grand jamais elle ne prit sa douche aussi rapidement tout en se débarrassant de sa crasse ! Au sol étaient posé des petits flacons, surement du savon et du shampoing. Elle s'était saisi de l'un d'eux, s'était lavée puis sortie. Mais un problème se posa... Sa robe... elle ne pouvait pas la remettre... Elle chercha alors des yeux quelque chose à enfiler lorsqu'on lui tira les cheveux.

- Aiiiiieuh !!!!!!

Elle se retourna pour constater qu'une chèvre blanche était en train de mâcher goulûment sa chevelure.

- Veut tu bien me lâcher sale bête ! Cria t'elle en donnant un coup de pied à l'animal

Sous la surprise la chèvre lâcha prise avant de se rendre compte de l'affront qu'on venait de lui faire. Elle baissa la tête, frotta sa patte au sol et chargea Lucifer toute corne dehors. Cette dernière hurla de plus belle et se mit à courir partout, entièrement nue puis passa devant Aguarian et le fermier, refit un tour de course pour finir dans les bras du pirate.

- Au secooooooooooooour !!!!!!!!!!! Elle veut m'bouffer !!!!!!!!!!!!!!!

Au même moment ses cheveux tombèrent sur son visage et à ce moment le monde s'arrêta... Sa magnifique chevelure rose dont elle prenait tant soin était devenue... orange...

- Je suis... Rousse...

Sans en dire plus, elle s'évanouie dans les bras d'Aguarian...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aguarian Vivaz
Pirate
Pirate
avatar

Messages : 4303
Sexe : Représentant de la gente masculine.
Peuple : Demi-Elfe
Origine : Inconnue... Garënor ?

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Pirates
Catégorie sociale - Budget : Aisé
Statut dans la guilde : Capitaine d'un navire
MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   Jeu 12 Juil - 7:57

Le Pirate discutait de choses inutiles et complètement chiantes. Le fermier semblait heureux de raconter sa petite vie de cultivateur. Il n'avait rien à raconter. Pas une histoire intéressante. Sa vie se résumait à se lever, travailler, manger, travailler, aller en ville, boire un coup avec d'autres fermiers et rentrer chez lui avant la tombée de la nuit pour pouvoir rentrer les animaux et leur donner à manger. Ensuite il se lavait dans le "bac" qu'utilisait Lucifer en ce moment même à en croire ses cris de protestations quant à l'eau froide. Pour finir il allait manger et se couchait... Et sa vie recommençait. Ses seules aventures se passaient quand on animal s’enfuyait de son enclot et partait dans les champs à la tombée de la nuit, quand sa femme découvrait un oeuf plus petit que les autres, quand... Et ainsi de suite.

Aguarian se morfondait et le paysage ne pouvait l'aider à se changer les idées... des champs, des fleurs, un chemin de terre, de la boue, des fleurs sauvages, des champs, des animaux... des gens. Il se rendait petit à petit compte de ce que certaines personnes du continent appelaient leur "chez moi". Des gens des villes qui parlaient toujours au passé de leur "chez moi". Un endroit où il aimeraient retourner.
C'était ça le "chez moi" de tous ces gens. La campagne. Loin du tumulte de la ville. Loin de ses odeurs artificielles, nauséabondes, et pestilentielles.
Loin des gens, la campagne. L'espace. Une place immense pour courir, respirer le grand air. Un espace pour respirer la terre, respirer la nature... Un endroit où le temps libérait son emprise pour laisser les vies couler doucement. Et non aussi rapidement que celles des gens de la côte, des villes, des îles qui, par leur penchant pour la Piraterie, finissaient souvent par mourir jeunes.
Le "chez-moi". Quelque chose que le jeune homme ressentait au fond de lui même sans vraiment savoir de quoi il s'agissait.
Une maison à un endroit fixe. Des terres. Des gens qui ne changeant pas tout le temps.Tout ce que l'on ne pouvait avoir sur un navire. Certes c'était un "chez moi" flottant mais... pas comme ce "chez-moi".

Toutes ses pensées l'avaient éloigné des paroles du fermier qui lui semblait tout à coup moins inintéressantes. Moins futiles. Le bonhomme avait changé de sujet et palabrait dans sont patois sur l'état des cultures après les orages violents qui s'étaient abattus sur la région après la mort de l'Impératrice à l'arène que l'on pouvait voir -selon ses dires- quand le ciel était clément. Il causait toujours des gens qui étaient venus pour l'évènement quand on entendit un cri d'effroi.
Le genre de cri strident immonde qui vous vrillent les tympans. Celui qui fait peur à tout le monde quand il résonne dans une nuit de pleine lune. Le genre de hurlement qui s'approche plus de la porte qui grince que des piaillements des oiseaux dans une tempête. Un cri qui glace le sang tout en forçant les glaçons carmins à circuler plus vite, vous tenant en éveil. Ce genre de cri poussé par les petites filles hystériques quand elles se font marcher sur les pieds. Le genre de cri qu'un femme poussait à longueur de temps et ce pour pas grand chose. Le genre de femme qui s'appelle Lucifer Shade, qui a une réputation toute fondée dans presque tout Zerÿa. Le genre de femme qui vous pourrit la vie dès qu'elle vous croise. Et pourtant le genre de femme qui cache parfaitement son jeu.

Evidemment celle-ci arriva immédiatement en hurlant toujours et en courant un cent mètre en poursuite. Où une chèvre la poursuivait. Une touffe de paille colorée ? Une genre d'herbe orange. Elle tenait à ces brins comme à la prunelle de ses yeux et chargeait la ninja qui courait... nue. Entièrement nue... elle passa devant Aguarian et le fermier. les deux hommes ne savaient comment réagir à cette étrange phénomène. Elle courant de long en large et lorsqu'elle passe devant Aguarian pour la deuxième fois, se jeta littéralement dans ses bras en hurlant qu'elle voulait qu'il la sauve. Elle qui ne l'appréciait que très modérément, se jetait nue dans ses bras... Etrange... Non pas étrange... presque commun par rapport à la découverte que ft le jeune homme en même temps que la Ninja.

Ces cheveux... elle était rousse... Rousse comme les brins d'herbe que tenait la chèvre dans son museau... Soudain le jeune homme fit le lien... La pauvre, se faire manger les cheveux après être devenue rousse...
Un sourire étira doucement ses lèvres et retomba aussitôt quand il se rappela de la tenue naturelle de la Ninja. Il eu le réflexe d'amener l'eau propre du réservoir pour entourer les parties compromettantes de la jeune femme qu'il tenait dans ses bras. L'eau la faisait tenir debout et droite, elle s'entourait autour d'elle comme une serpent entourerait sa proie, l’enserrait en une plumage mouvant aux milles reflets, la cachait comme une mère protégerait ses enfants.
Telle qu'elle était, la Ninja aurait pu se faire passer pour Jaïnisse, nue, cachée sous l'eau, seuls ses cheveux ocre limitaient largement cette possibilité. Et puis la forme de son visage... et ses yeux... enfin tout différait de l'Esprit mais peu importe puisque le paysan ne devait même pas en connaître le nom. Tiens le paysan oui où état-il ?

Telle une statue d'albâtre, Lucifer trônait devant les deux hommes et la chèvre qui mâchait toujours goulûment les mèches de cheveux. Le manipulateur d l'élément aqueux se retourna vers le fermier qui posa la chèvre au sol avec une petite gêne. En le suivant des yeux le jeune homme ne pu que tomber sur une chose évidente. Évidente et odieuse, dégoûtante bien que cela arrivait à touts les hommes et autres mâles de Zerÿa, le voir pour ça... Lucifer dans son cocon d'eau... Car oui elle était plutôt jolie quand elle ne braillait pas, même le roux lui allait à peut près. Mais tout de même pas à ce point là. "Bah ! Je dois être sous le choc c'est ça, ou alors c'est un gros pervers." pensa-t-il sous le grognement d'approbation de Warmes qui décida de se matérialiser à quelques pas de là. Le fermier en trembla de peur et tout retomba.

Il ne restait qu'une chose, la robe. Si Aguarian n'aimait pas faire une chose c'était bien la lessive. Même avec son pouvoir, il en fallait pas abîmer le tissus. Enlever la crasse incrustée, enlever les odeurs qui imprègnent les étoffes. C'était bien beau mais il fallait de la délicatesse car le moindre jet d'eau trop puissant écarterait les mailles des habits, percerait les velours, déchirerait les dentelles...
Et pourtant il s'installa non loin du bac d'eau, à l’abri des cochons, sur une sorte de terrasse qui enserrait la maisonnée, et commença son travail. L'eau s'éleva en de légères volutes et spirales qui tournaient sur elles même en avançant vers la robe qui se gonfla d'eau pour finir toute bouffie d'une eau qui la tenait en l'air comme le corps de la Ninja qui dormait toujours au soleil. L'eau pénétra le tissu, entra claire, ressortant sale, déposant ses saleté au dessus des cochons qui se couvraient d'une crasse humide. Le buste, les manches, le col, les volants, en une bonne trentaine de minutes la robe avait retrouvé une aspect joli à voir. Mais elle n'était pas propre et sentait toujours aussi horriblement.
Non loin de là, un champ de lavande. Magnifiquement fleuries. Avec un effort important, le Pirate arriva à entraîner l'eau vers se champ pour qu'elle serpente entre les fleurs, tel un poisson dans une mer mauve, le filet d'eau traversa le champ et revint de la même façon. De cette même façon il se divisa en de tout petits brins qui s’ente lassèrent dans le tissus, se frottèrent aux étoffes. Déposant leur parfum dans l'habit. La dernière crasse partit et en faisant un dernier tour dans le champ, le jeune homme remarqua qu'une troupe considérable de gens l'observait. Sur le bord du chemin, enfants, parents, grand-parents. Ils scrutaient ses gestes. Une gamine possédait le même pouvoir et essayait en vain de faire s'élever un tout petit filet d'eau.
Elle réussit à arracher un sourire au jeune homme qui terminait tout juste le nettoyage. Il reposa la robe et se dirigea vers la Ninja toujours dans les vapes. Pourquoi la réveiller, elle était si calme comme ça.

Pourquoi ne pas s'amuser à faire une petite démonstration à ces badauds qui ne regardaient plus que la statue d'eau mouvante, fascinés. Ainsi, le Pirate commença a créer des boules flottantes, des flèches. Le tout avec l'aide de son Invocation qui restait invisible. Aguarian seul n'aurait pu espérer donner un tel résultat à son oeuvre. La touche finale venait d'être posée quand on entendit les hurlement de la statue. Certaines personnes s'enfuirent en hurlant à la nécromancie, ou à autre chose comme quoi tout cela allait amener le mauvais oeil. D'autres partirent prudemment et lorsque la création de dilua et rejoignit la réserve d'eau, restèrent sans voix. Une voix qui sortit en hurlant quand Warmes se matérialisa aux côtés de son Invocateur. La Dragonne rigolait. Elle riait de cette situation. Mais son rire était plus qu'étrange et ressemblait à une hurlement ou nue grognement très prononcé à qui ne sait pas reconnaître.

Aguarian n'écoutait pas la Ninja et lui tendit sa robe par une ouverture avant de bloquer couvrir tous les espaces visibles de son corps d'une eau de plus en plus opaque et trouble par son mouvement frénétique. Comme une cabine d'essayage mais en plus épuisant. La sueur perlait déjà sur le front du jeune homme qui se fatiguait pour cette folle furieuse. Un genou à terre, il priait maintenant pour qu'elle se dépêche avec qu'il ne puisse plus la maintenir.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a quelqu'un ? [pv. Luce]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Une renommé qui fait noyer quelqu'un
» [PV] Cherche quelqu'un pour s'excuser [PV]
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Invocation :: Autres Contrées :: Presqu'Île de Hären-
Sauter vers: