AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une journée comme les autres ??

Aller en bas 
AuteurMessage
Tôrghen Dorhèk
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 11
Origine : comment vous dire ...

MessageSujet: Une journée comme les autres ??   Sam 20 Aoû - 17:32

Samyra 20 Aroguër 7h38

Assis, le regard dans le vide, il était perdu dans ses pensées. Comment pouvait-il occuper sa journée? Lui qui d'habitude trouvait toujours quelque chose a faire était plongé dans l'ennuie.
J'aimerais bien qu'il se passe quelque chose. Dit il a AhmShâgar d'un ton lasse et pesant . La créature qui faisait à son habitude une petite sieste ne pris même pas la peine de lui répondre, et tourna la tète.
Allez s'il te plait on va faire un tour tous les deux ? reprit-il avec les yeux remplis d'envie
Je suis fatiguée Tôrghen. Tu comprends deux mission en une journée, sans même une nuit de repos... Mais tu es vraiment inépuisable!! soupira la créature.
S'il te plaiiiiitttt!!!! lança t'il avec un regard d'enfant qui quémande une friandise.
- D'accord, d'accord. dit l'oiseau d'un air dépité. Espérons juste qu'il ne se passe rien de trop intense! s'exclama t'elle en repensant a la fois où malencontreusement il avait mis le feu au chapeau d'une vieille dame.
Rhoo Ahm on avait promis qu'on ne reparlerait plus de cet incident. Il y avait de la musique, et j'ai simplement claqué des doigts... murmura t'il comme si quelqu'un pouvait l'écouter.
Mais tu lui as carrément brûlé le crâne !! Dit elle d'un ton moraliste.
Heureusement que tu as le don de pouvoir soigner les gens, et qu'elle n'avait déjà plus beaucoup de cheveux ...
Soudain un fou rire les pris. Le fait de repenser à ce souvenir leur rappelait la "bonne époque". Les concours de pet avec les enfants du quartier, les caches-caches dans la capitale, les "tous sur Tôrghen!" que les enfant criaient avant de lui sauter dessus.

Ils se mirent alors en route pour un petit tour dans la capitale, le sourire aux lèvres et le pas plein d'entrain.
Cette journée restera-t-elle aussi tranquille qu'à son commencement....

_________________
Une fleur pour un sourire, c'est pas très chère payé <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Thiïs
Roi des Pirates
Roi des Pirates
avatar

Messages : 744

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Sam 20 Aoû - 20:05

-Ceci est tout simplement inadmissible ! Oser me traiter de la sorte, moi ! Alors que je suis roi ! C'est inadmissible !
-Tu va arrêter de râler oui, tu devais t'en douter que ce message était faux,
soupira Valio en roulant des yeux.
-Silence volatile aux plumes hirsutes, n'interrompt pas ma crise de colère je te prie.
-Dorian, le sixième congrès trans-seigneurial de Zërya sur la pêche dans l'Océan des Mystères, tu t'attendais à quoi ? Franchement !
-A une réunion de passionnés du filet, une bonne bouteille de rhum et des breloques souvenirs.
-Oui donc à une fête où l'alcool coulerait à flot et où tu pourrais emporter les trésors des invités
, traduisit l'oiseau devenu railleur.
-Bien entendu. Il est évident qu'un roi ne se déplace que pour des choses importantes !
-L'invitation au couronnement de l'Impératrice par exemple ...
-Ah ne recommence pas avec ça, je ne pouvais pas m'y rendre, j'étais retenu ailleurs.
-Mais un congrès imaginaire sur la pêche, là tu te libère.
-Un homme doit savoir mettre de l'ordre dans ses priorités Valio, mais qu'est-ce que tu y connais aux priorités d'un homme, tu es un oiseau !


Le perroquet ne tenta même pas de répondre au risque de se perdre dans un débat pseudo-philosophique quand à sa connaissance des priorités humaines. Surtout qu'avec Dorian il n'était pas sortit de la taverne.
Mais à vous manants, habitants de la capitale impériale, vous qui assistez à cette scène de ménage dans les rues tranquilles de votre belle cité, il vous faut expliquer les raisons de la colère du roi des pirates.
Une semaine plus tôt, Dorian recevait de la part 'un mystérieux expéditeur une invitation pour le Sixième congrès trans-seigneurial sur la pêche dans l'Océan des Mystères. Prit d'une soudaine envie de se rendre sur le continent, Dorian avait ordonné qu'on prépare son royal navire pour la traversée, sans écouter Valio qui ne cessait de dire que l'invitation était fausse. Il se basait pour cela sur le fait que l'invitation avait été faite de manière très spéciale. On avait soigneusement découpé les mots dans la Gazette de Zërya, collés sur un papier, puis envoyée l'invitation sans enveloppe sous la porte du roi des pirates.

Voilà toute l'histoire. A l'arrivée, Dorian et son équipage peu enclin à naviguer d'ailleurs, constatèrent de leurs yeux qu'en lieu et place du congrès on avait laissé un petit mot à l'attention du capitaine. "Je t'ai bien eu mon roi." Valio eut beau lui répéter encore et encore que seul Sazorys pouvait être l'auteur de cette blague douteuse car lui seul l'appelait "mon roi", Dorian ne voulait rien savoir. A ses yeux Sazorys ne pouvait avoir fait ça, même si lorsqu'il évoquait ce prénom un sourire dessinait ses lèvres. Ah ce maudit pirate, il lui payerait cet affront !
En attendant que Dorian ne regagne son île, il faisait profiter la capitale de Rayör de sa mauvaise humeur en criant haut et fort qu'il enverrait dans le labyrinthe le prochain qui oserait se payer sa tête ! Menace à prendre au sérieux quand on connaissait la nature du pirate. Valio quand à lui applaudissait une fois encore l'extraordinaire capacité de son maître à se faire remarquer partout où il se rendait.

_________________
Il y a des folies beaucoup plus sensées que la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikiel Takaïa
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 136
Sexe : Tsukanalin

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Sam 20 Aoû - 20:12

Le navire du roi est prêt à prendre la mer!!

QUOI? Ah non hein!!

Ikiel petit pirate se sentait trahis, on ne le préviens que maintenant LUI que son très cher roi, son Dieu qu'il surpasserait un jour prenait le large! Pas moyen! Il suivit les autres pirates intéresser par le départ du grand, du célèbre roi qu'on ne peut pas apercevoir de prêt d'après les légendes. Entre les pirates aux muscles gros comme des encres notre petite anguille à queue de cheval avait réussi a atterrir au premier rang et en effet, le bateau se préparait à partir. Enfer et damnation, à partir sans lui!!

Hey Iki', arrête de fixer le bateau comme ça tu va en user la coque!

C'est pas juste je veux aller avec eux, naviguer avec le Roi!!

Infiltre toi et fait toi passer pour le mousse

Répondit son camarade pirate en riant de sa propre bêtise. Bêtise qui fit bien rire Shinzo le guépard d'Ikiel. Et pourtant notre jeune pirate qui n'a qu'une envie c'est côtoyé son Dieu tout puissant maitre incontesté des pirates pris la chose à la lettre.

T'as raison!

Désabuser son compagnon le vit partir en courant, et s'infiltrer littéralement par le passage de l'encre. Au moment où tout le monde était trop occuper à regarder le Roi monter sur le bateau avec son fidèle perroquet. C'est donc ainsi qu'Ikiel se retrouva mousse sur le navire du roi et non plus membre d'un équipage. Larbin de tous le monde il ne rechigna jamais a exécuté les basses besognes jusqu'à arriver à Rayör. Un royaume qu'il n'aime pas spécialement mais bon.

Il vit son bon roi descendre et après avoir réussi à se libérer de deux gaillards particulièrement têtu qui voulaient qu'il nettoie de nouveau le pont il descendit aussi abandonnant le chiffon qu'il avait auparavant. Et se mit à filer le roi comme un caméléon croisé avec une anguille. Et le voir en colère le fit même sourire alors qu'il suivait tranquillement.

Et le meilleur moyen pour suivre une personne est de se montrer, comme n'importe qui, au moins, aucune attitude douteuse, oui c'est absolument illogique mais que voulez vous c'est ainsi, enfin jusqu'au moment ou votre créature indisciplinée viens chasser une souris juste dans les pattes du dit roi que vous deviez suivre incognito.

Shinzo arrête mais arrêt....bordel T.T

Et notre petit pirate qui dans la panique à bousculer un homme avec un oiseau rougeoyant priait pour que le roi ne le reconnaisse absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôrghen Dorhèk
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 11
Origine : comment vous dire ...

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Dim 21 Aoû - 12:57

Ces gens ont l'air pressé Ahm. s'interloqua Torghên
Une bande de pirate braillard et alcoolique!! Ils ont surement oublié leur tonneaux de rhum à l'auberge! Plaisanta Ahm.

il arrivèrent a un croisement où un enfant était en train de pleurer. Ses amis assis autour de lui, expliquèrent à Torghên toute l'histoire. Ils apprirent qu'un pirate qu'il avait croisé quelque minute auparavant, l'avait tous simplement fauché dans son passage.

Saleté de rat, insecte, pourriture de pirate, s'en prendre a un enfant sans défense!! C'est une honte, je ne peux tolérer ça!! S'exclama-t-il d'un ton rageur .
Calme toi Torghên... Regarde il a déjà arrêté de pleurer... Ce n'étais qu'un accident...le repris Ahm, sachant que cela n'allait en aucun cas le calmer
Je vais les écraser ces cloportes, et ce sont eux qui se mettront a pleurer!!

D'un pas sur et décidé, il parti a la recherche du pseudo pirate pour lui coller une raclée dont il se souviendrait longtemps. Lui qui avait une horreur absolu que l'on fasse du mal à un enfant, en plus que se soit un pirate … c'est vraiment le pompon ,Ahm en bonne conscience continua d'essayer de le calmer tout en sachant que malgré ses beau discourt, elle ne l'arrêterait pas. Il voulait de l'action et bien il allait en avoir!! Il eu tout de suite l'idée d'aller dans un endroit où l'alcool coulait a flot. Il se dirigea donc à la Taverne, non pas parce qu'il croyait le trouver là, mais juste parce qu'il était certain d'y trouver un pirate. Et que ce dit pirate, après une petite entrevu avec lui, lui dirait tous se qu'il a besoin de savoir.

Toi là!!! S'écria Torghên, en avançant dangereusement dans la direction d'un homme ivre.Tu respire le Crime, et l'alcool, je suis sur que tu es une de ces sales raclures de pirate
Et fière de l'être ! Repris l'homme qui dirigeait sa chope de bière en direction de sa bouche.

Torghên l'empoigna de son bras métallique, et le souleva comme un enfant soulèverai une poupée de chiffon. (Torghên n'avais pas une carrure imposante, mais un homme de 60 kilos qui en soulève un autre d'une seul main cela ne cours pas les rue). Le plaqua contre le mur de la taverne et lui lança:

Où sont tous tes amis? Tu sais ceux qui sont arrivés aujourd'hui, où sont-il ??
On pouvait apercevoir qu'une flamme naissait dans ses yeux, et cela ne présageait rien bon. L'homme avait laissé tomber sa chope sur le sol, son breuvage s'étala lentement par terre.
Les, les, les autres, ils doivent être dandans le port. bégaya l'homme.
Et comment ça ce fait qu'il y ai autant de pirate dans le port ces temps si ???
C'est la flotte de Dorian!!! S'écria l'homme.
Et qui est ce Dorian?? reprit-il en lâchant l'homme.
Au moment où il posa cette question, un silence de mort se fit entendre dans la taverne. Qui pouvait donc être ce Dorian, qui semblait faire peur rien qu'a la prononciation de son nom. Gêné il quitta la taverne sans même avoir reçut sa réponse. Il devait maintenant se diriger en direction du port pour trouver Dorian, qui semblait avoir une grande influence sur tout ses pirates. Mais comment était-il? À quoi ressemblait-il? Ce qui étais sur c'est que la journée était loin d'être terminée...

_________________
Une fleur pour un sourire, c'est pas très chère payé <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Thiïs
Roi des Pirates
Roi des Pirates
avatar

Messages : 744

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Dim 21 Aoû - 15:31

La royale dispute aurait pu s'éterniser si seulement un élément perturbateur ne vint pas se mêler à tout cela. Alors que Dorian allait poser un pied sur la grand place de la capitale, un être de petite taille le percuta le roi des pirates et, ô malheur, fit tomber Valio qui se téléporta avant de toucher le sol pour revenir sur l'épaule de son maître. Furieux, l'oiseau ouvrit grand ses ailes colorées, insultant copieusement l'imprudent. Dorian lui donna une tape sur le bec pour le faire taire.

-Suffit mon fidèle compagnon emplumé. Qu'est-ce que cela ? Demanda t-il en fixant le jeune homme.
-Un pirate ! cracha Valio en faisant mine de pincer l'inconnu.
-Oh vraiment ? Alors il est des nôtres. Comment t'appelles-tu ?

N'aimant pas resté là à ne pas bouger, le roi reprit sa route, mais prit soin d'attraper le bras de ce jeune garçon pour l’entraîner dans sa promenade. La capitale n'était vraiment pas à son goût. Trop colorée, trop bruyante, trop fréquentée surtout. Aussi ses pas le ramenèrent-ils au port, et plus précisément à une auberge où il savait son équipage occupé à se soûler.

-Tu es mineur mon gars, mais ne t'en fais pas je suis majeur tu peux entrer dans la taverne tes parents ne diront rien.

Il poussa Ikiel en avant dans l'endroit bondé où on chantait des chansons de marins, légèrement salaces sur les bords, auxquelles Dorian ne comprenait strictement rien. Là n'était pas l'important. Dès qu'il entra dans les lieux le silence se fit. Et dans un même cri les pirates le saluèrent, levant haut leur chope de bière. La main posée sur l'épaule du mousse, Dorian contempla cette foule, sa famille, un sourire un peu rêveur aux lèvres. Cet instant fur de courte durée puisque de sa voix aussi chaude que les vents des îles du Vangartö, il tonna :

-Galadren !

Le concerné, un homme de plus de quarante printemps, faisant bien deux fois Dorian, se présenta à lui. Il occupait les fonctions de second, souffre douleur, et accessoirement ami de Dorian.

-Oui mon capitaine ?
-Connais-tu ce jeune prépubère ?
Il fit avancer le jeune homme à queue de cheval en avant. Galadren le détailla de haut en bas avant de répondre.
-Ce loupiot s'est embarqué sur notre navire, mais il ne fait pas partie de l'équipage mon capitaine.
-Un passager clandestin ...
Il darda ses yeux émeraudes accusateurs sur le jeune homme. Comment cela a t-il pu se produire ? C'est inacceptable !

En vérité, le pirate déjà agacé de la farce que lui avait joué Sazorys cherchait à se défouler. Galadren semblait tout désigner pour cela. Le reste de l'assemblée assistait au passage de savon du second qui n'avait rien demandé mais prenait sa soufflante, résigné, ne connaissant que trop bien cet homme qu'il avait vu grandir.
L'ambiance restait néanmoins bonne enfant, et si Ikiel ne se fit pas gronder outre mesure, Dorian lui promit une sévère punition pour s’être embarqué clandestinement sur son navire. Au retour il laverait l'Elua de fond en comble.

Dorian alla prendre place à une des tables, Valio toujours sur son épaule. On lui servit de quoi boire et manger, et il pria Ikiel de se joindre à lui pour manger. Dorian lui raconta certains de ses voyages, Valio n'oubliant pas de corriger la version de son maître selon ce qui était véritablement arrivé.
Cette bonne humeur aurait pu rester si la porte ne s'était pas ouverte à la volée, laissant entendre le carillon de la cloche placée au dessus. Un homme venait d'entrer, tout chamboulé qu'il était. Assez grand et costaud, une barbe hirsute, des cheveux poivre et sel, une balafre sur la joue droite jusqu'au menton, sentant un peu trop l'alcool. Un pirate, mais pas un de ceux de l'équipage de Dorian. Les conversations cessèrent, la bonne humeur s'envola. L'homme se rua à la table du pirate à la peau de miel.

-Dorian, il ... il m'a ... un homme !
-Hola doucement l'ami, déjà quel est ton prénom ?
-Hëlior mon roi.
-Très bien, Hëctor.
-Hëlior
, corrigea Valio.
-[color=brownC'est pareil. Que se passe t-il.[/color]
-Un homme te cherche ! Il m'a agressé alors que je ne faisais rien de mal. Il te cherche mon roi.


Dorian leva les yeux au ciel. Lui qui pensait être tranquille jusqu'au soir, voilà qu'il se trompait.

-Que me veut-il ?
-Je ne sais pas. Il semblait très en colère.
-Allons bon pourquoi tous les hommes en colère veulent-ils me voir ?
se lamenta le pirate.
-Parce que tu leur vole leurs biens, courtise leur femme, t'attire les faveurs des demoiselles ? proposa Valio.
-L'ancien Dorian oui, mais je suis un autre à présent. Mon coeur est prit tu le sais bien.
-Moi oui, eux non.


Puisque de toute évidence il n'avait pas le choix, le maître de l'orientation se leva. Il fit signe à Ikiel de l'accompagner, puisque sans que le jeune homme ne le sache Dorian en avait fait son esclave de séjour. L'équipage suivit, curieux de voir ce que voulait cet inconnu à leur capitaine. Certains déjà commençaient à parier sur un éventuel combat. Si quelques uns se plurent à miser sur le mécontent, tous savaient qu'il n'avait aucune chance contre Dorian si jamais combat il devait y avoir. De mémoire de pirate, jamais on ne vit personne sortir vivant d'un combat contre le maître de l'orientation. A moins que ce dernier se sente d'humeur clémente.

Le groupe se rendit sur les docks où l'homme en colère leur apparut très clairement. Il n'y en avait pas tant que ça à fulminer dans tous les sens Dorian l'observa de loin. Un sourire illumina soudain son visage, il pointa l'homme du doigt et s'écria :

-Valio regarde c'est Nathalie !
-Nathaniel !
corrigea l'oiseau exaspéré. Et non ce n'est pas lui, Nathaniel est plus grand, plus jeune aussi il me semble, et il ne fume pas.
-Non, c'est un homme qui ne risque pas de prendre feu vu le mal évident qu'il a de monter sur un navire. Je le trouve plus frais sur terre.
-Puisque je te dis que ce n'est pas Nathaniel !
-Allons Valio tu vois bien que si. Une tresse blonde, une voix aiguë, c'est elle !
-Tous les hommes blonds à voix aiguë ne sont pas Nathaniel.
-Certes non, mais là il s'agit bien de ma Nathalie, je la reconnaîtrais entre toutes.
Dorian se mit alors à crier à l'adresse de l'inconnu qu'il confondait avec Nathaniel Phoeny. Ma douce Nathalie je suis là ! Oh ma tendre et belle anguille que fais-tu là ?

Il s'approcha bras grands ouverts pour serrer celui qui n'était pas Nathaniel dans ses bras et l'embrasser sur la joue. Il s'arrêta soudain, fixa l'homme, et fronça les sourcils :

-Tu n'es pas Nathalie.
-Je te le dis que ce n'est pas lui !


Dorian s'écarta de l'inconnu.

-Je suis Dorian, roi des pirates et celui que tu cherche. Que veux-tu ?

_________________
Il y a des folies beaucoup plus sensées que la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikiel Takaïa
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 136
Sexe : Tsukanalin

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Mer 24 Aoû - 15:03

Il haïssait Shinzo de toute son âme à l'instant présent, il lui promettait mille tourment. Non pas que parler au roi ne l'intimide...en fait si. Mais surtout se faire remarquer de cette manière c'était pas vraiment ce qu'il espérait le plus au monde. Enfin, il avait la poisse depuis qu'il avait poser le pieds dans cette foutue ville. Il haïssait cette ville et leurs habitants, quoi que ils avaient les bourses bien remplies et leur sécurité apparente faisait qu'ils se relâchait. Donc Ikiel avait remplie sa bourse, CQFD. Mais là c'était un comble quand même, Shinzo avait fait exprès il en était sûr. Du coup il écoutait l'oiseau lui sortir un chapelet d'injure. Auquel il se contenta de sourire avec flegme.

Il écouta ensuite le roi, mince, le roi avait une sacré voix! Quoi? Il a glorifier Dorian en point d'en faire un Dieu qu'il veux dépasser à tout pris il y peut rien non plus lui. Bref donc il l'écouta parler au perroquet, dont le nom lui était inconnu alors que Shinzo qui finissait fièrement d'avaler sa souris vint s'assoir au côtés de son maitre. Qui eut un sourire a la dernière question du grand Roi. Il se doutait que c'était plus pour info immédiate et que celui ci ne retiendrais pas son nom mais il lui donna quand même.

Ikiel Takaïa m'sieur! Pirate depuis 4 ans.


Et il perdit contrôle de son bras et fut tirer par le seigneur et maitre des pirates. Finissant par marcher a la hauteur de Dorian qui ne le lâchait pas, il se dit étrangement que ça irai mal pour lui. Il sentait que le roi avait pas trop trop apprécié qu'il le bouscule ainsi. Et si il découvrait qu'il s'était infiltré Ikiel finirait surement mort. C'était injuste, il devrais être félicité d'avoir réussi a tromper leur vigilance bon sang!

Bref, ils arrivèrent au port ou l'air de la mer salée et légèrement nacrée flottait. Emplissant le jeune homme d'une impression familière d'être prêt de la "maison". Il suivit le roi jusqu'à la devanture d'une taverne sans rien dire.

Tu es mineur mon gars, mais ne t'en fais pas je suis majeur tu peux entrer dans la taverne tes parents ne diront rien.

Je suis majeur j'ai 20 ans!!

Clama-t-il en s'agitant pour restaurer sa fierté non mais eh! Bon il est peut être en danger de mort mais mince, qu'on soit d'accord il est majeur. Bref il se fit poussé a l'intérieur et...se retrouva face a tout l'équipage, bon d'accord, au pire ça lui faisait pas vraiment peur parce qu'il avait bosser avec eux un moment et senti la main du roi sur son épaule qui semblait dire "essaye de fuir et je t'égorge". Il ne bougea donc pas et vit le second arriver, en pensant très fort un "merde". Et le verdict tomba.

Un passager clandestin ... Comment cela a t-il pu se produire ? C'est inacceptable !

Personne ne regardait quand vous montiez a bord...j'ai grimper le long de la chaine de l'ancre et personne n'a rien vu.

Et puis on lui assigna le lavage de l'Elua au retour, et contre toute attente il eu un grand sourire.

Ouiii!!


Bah quoi? Pour lui ça rimait plus a je vais m'amuser a nettoyer tout ça plutôt que eh mince je vais me faire chier toute la journée a récurer cette épave. Donc forcément. Et puis punir Ikiel est assez compliquer puisqu'il prend tout avec la philosophie pro-pumba et timonesque du Hakuna matata. Et il vit le roi l'abandonner pour aller à une table. Lui il pensait s'installer tranquillement dans un coin quand le roi l'invita a manger avec lui. C'était de la fierté mais aussi de la gêne qu'il ressentait pourtant il pris place a la table on refuse pas ce genre de chose.

Il écouta le roi raconter ses histoires en picorant un peu deci de là alors que Shinzo s'acharnait sur le morceau de viande qu'il lui avait donner. Il riait de certaines histoires. Ricanait de certaines modifications du perroquet, posait des questions et commentait. Et fini par se dire que c'était ça les vrais pirates, la vraie ambiance de cette bande de rustre réputée intraitable. Des bons vivants qui ne manquait pas d'imagination et de culot, une vraie famille oui. Et puis la porte s'ouvrit sur cet homme et tout mouvement cessa et l'homme rapporta la nouvelle.

Ce qui ne plaisait pas trop au jeune homme. Après tout si on s'en prend au roi et qu'il perd, dans l'éventualité presque improbable que ce soit le cas, il n'aurait plus d'idéal a dépasser. Et ça il appréciait moyennement. Il vit Dorian se lever et il lui fit signe, sans perdre une seconde il le suivi, Shinzo bondissant a ses côtés, en pensant que voir le roi partir a la rencontre de ce type avec pour seule escorte un gamin qui s'est embarqué clandestinement c'est assez étrange mais bon.

Et puis la troupe se décida a suivre alors qu'Ikiel marchait un demi pas derrière le roi, esclave de séjour? Il en avait pas conscience et même si il le savait il n'aurait rien dit, il s'en foutait du moment qu'on lui cherche pas des noises et qu'on s'amuse. Et il écouta le couple royal se disputer sur une Nathalie ou un Nathaniel, pas très claire cette histoire encore. Et comme le roi avançait pour enlacer le type il suivit...et fini par se retrouve a quelques centimètre derrière son roi/idole/rival (sans mention inutile a rayée) et mis la main a son arme, d'une part parce qu'il en sentait pas du tout ce type, et d'autre part parce qu'il trouvait que son roi était trop prêt du type.

Shinzo également adoptait une attitude provocatrice et défensive. Maitre et créature qui ne semblaient pas apprécier le type étaient prêt a agir en cas de tentative d'agression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôrghen Dorhèk
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 11
Origine : comment vous dire ...

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Sam 3 Sep - 13:29

leur petit tour au port ne se révélait pas aussi fructueux qu'il ne l'aurait pensé, et ils commençaient a perdre espoir. Toutes les personnes a qui Torghên parlait de Dorian ne lui répondaient pas ou il restait bouche bais, le regard dans le vide avec une pointe de terreur. Ils étaient sur le point d'abandonner pour la journée, quand un homme étrange bondit au cou de Torghên pour essayer de l'embrasser.

tu n'es pas Nathalie lui dit l'homme d'un air déçut

Comment cet homme avait-il pu confondre Thorghên avec une femme ... pourtant ce n'est pas le côté masculin qui manque chez lui, mais bon passons ...

Je suis Dorian, roi des pirates et celui que tu cherche. que veux-tu?

Cet homme qui avait essayé de l'embrasser était en faite Dorian. Qu'on le confonde avec une femme, passe encore. Mais que le roi des pirates, Dorian, la pire des raclures que l'on pouvait trouver sur terre essaye de l'embrasser. C'est le bouquet !!!

Pardon, c'est toi Dorian??lui fit Thorghên d'un air perplexe
Tu engage souvent une conversation avec quelqu'un en lui sautant au cou ??
Ahm se mis à rigoler, à ne plus pouvoir respirer. C'est vrai que commencer une conversation avec un homme, qui en veut a votre vie en lui sautant au cou. Ce n'étais pas la meilleur idée qu'il aurait pu avoir.

un petit bisous sur la joue pour commencer un combat!!Plaisanta Ahm
Féroce le roi des pirates !!!Ahahaha
Ahm!! Arrête!!dit Torghên d'un ton sec.

Le Bras de torghên commençait a prendre feu, cela ne présageait rien de bon. Il était à quelque mètres du roi des pirates... Toute personne qui le connaissaient bien, auraient dit
"j'aimerais pas être là le jour où ça arrivera". Comme d'habitude c'est sa "conscience" qui essayait de le calmer. Lui disant que ça ne sert a rien de s'énerver, qu'il vaut mieux discuter plutôt que de foncer tète baissé.

Torghên! Calme toi! Ca va encore mal se terminer cette histoire

Tôrghen, Muet, s'approcha dangereusement de Dorian et frappa de toute ses forces dans la coque d'un bateaux qui se trouvait derriere lui, Son bras métalique s'enfonça presque totalement à l'interieur. On pouvait voir des larmes de colère perlés sur ses joues, et sont bras devenir de moins en moins flamboyant. Il retira enfin son bras et fixa Dorian dans les yeux, un regard sans haine, mais plein de conviction.

Je ne peux pas vivre dans la rancoeur, mais sâche que si je reprends un pirate, a faire ne serait-ce que de frôler un de mes protéger. Je l'envoie direct en enfer!!

Le pirate le regardait, dans les yeux, et Tôrghen n'attendis même pas la reponse. Il s'en alla fière de ne pas avoir déclanché une baguarre, mais avec un certain pincement au coeur. Il ne voulait plus entendre parler de cette personne, plus jamais...

_________________
Une fleur pour un sourire, c'est pas très chère payé <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Thiïs
Roi des Pirates
Roi des Pirates
avatar

Messages : 744

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Sam 10 Sep - 10:56

Non mais pour qui se prenait ce petit blanc bec à lui donner des ordres et à le menacer de la sorte ? Ne savait-il donc pas qui il avait face à lui ? Si, bien sûr que si puisqu’il le cherchait depuis un petit moment déjà. Dorian avisa du coin de l’œil le jeune mousse prêt à bondir à la gorge de l’insolent chevalier. Inutile de recourir à la violence. Le roi préférait largement rester passif. D’où le fait qu’il laissait tout simplement ses victimes mourir de faim, de soif, de fatigue, dans d’horribles souffrances, au sein du labyrinthe. Les plus chanceux d’entre eux ne croisaient pas la route d’Ashura. Quoiqu’il en soit il ne pouvait décemment pas laisser ce gringalet s’en tirer à si bon compte. Qu’irait-on dire si le roi des pirates ne défendait plus sa famille ? Dorian avança d’un bon pas, l’index levé :

-Excuse moi, mademoiselle, ou jeune homme peut importe, jeune éphèbe ! Oui toi là bas avec la queue qui pendouille, reste donc un peu ici. Il arriva à hauteur du râleur de service. Petite chose je ne peux pas te laisser partir alors que tu viens d’insulter les miens. Vois-tu je ne peux aller à l’encontre de ce qui fait notre réputation. Et toi, il enfonça son index contre le torse de son interlocuteur, tu viens par tes mots de mettre en péril notre si noble profession. Par conséquent, et je le déplore sois en certain, je vais être dans l’obligation de te tuer.

Il se fendit d’un air faussement malheureux, Valio sur son épaule levait les yeux au ciel.

-Oh mais j’allais oublier, petit mousse, ainsi désignait-il Ikiel, reste près de moi veux-tu.

Ce simple ordre donné, Dorian déchaîna son pouvoir. La ville et le port laissèrent place au néant. De ce monde où l’obscurité régnait jaillirent des murs infranchissables. Des centaines et des centaines de murs nus, lisses, n’autorisant aucune prise. Ceux voulant passer par-dessous voyaient avec effroi que ce sol n’était composé d’aucune terre, juste le néant sur lequel on pouvait marcher. Ceux qui tentaient de passer par-dessus voyaient les murs monter et monter à l’infini. Ceux enfin qui tentaient de les détruire se brisaient les os et la chair.
Un labyrinthe ne serait en soit pas bien effrayant. Cependant Dorian ne volait pas sa réputation, et si son nom inspirait joie et amusement, ceux l’ayant vu à l’œuvre en avaient peur. On le comprenait aisément lorsque son pouvoir vous dévorait. Nulle boussole pour indiquer le nord, un ciel étoilé n’appartenant pas à Zërya, une sortie trouvable par Dorian uniquement. Et pour qui atteindrait le centre de ce piège, la mort assurée. Car ce n’était pas tellement entre les murs que le danger guettait, oh non.
En ces lieux maudits le sens de l’orientation se trouvait totalement anéantit par le pouvoir du Roi. Lui seul pouvait s’en servir, et c’était bien là sa force. Comment atteindre ce qu’on croit être devant soit alors qu’il est en réalité derrière ? Cette incroyable faculté faisait de Dorian l’un des hommes les plus puissant de Zërya. Combien de vies avait-il prise ? Combien de navire coulés autour de son île ? Mais de tout ça le pirate s’en fichait éperdument. Il ne faisait que défendre ses biens, sa famille, ceux qu’il aimait. Et cet homme par ses menaces menaçait ces trésors. Le seul moyen de se sortir d’ici et de ne pas ressentir les effets du labyrinthe ? Rester près de Dorian.

-Bien, maintenant que tu es ici nous allons pouvoir bavarder tranquillement. Si tu me fais de plates excuses je te laisserais sortir d’ici vivant. Dans le cas contraire, bienvenue dans ton tombeau.

Dorian se tourna vers Ikiel, tout sourire.

-Et si je te faisais visiter ? Puis à l’adresse du râleur. Je te conseille de ne pas aller dans le centre du labyrinthe, tu n’en ressortirais pas vivant. Médites donc sur tes paroles. Bon séjour !

Il s’éloigna, et à partir de ce moment, impossible de le rattraper. Une fois qu’une certaine distance était instaurée entre lui et sa victime, cette dernière ne pouvait plus le rejoindre quand bien même elle aurait couru vers lui. En revanche, que le jeune chevalier ne s’inquiète pas, il pouvait hurler, Dorian l’entendrait, et il irait le chercher. En théorie.

_________________
Il y a des folies beaucoup plus sensées que la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikiel Takaïa
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 136
Sexe : Tsukanalin

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Sam 15 Oct - 19:02

Ils étaient au port, un magnifique port ou l'eau, cet élément inspire le calme, le silence, la douceur, mais aussi la violence destructrice presque impossible à contenir. Les ouragans, les tsunami, les tempêtes. Ses catastrophes naturelles aqueuses ne peuvent être arrêter, la preuve en est des dizaines de côtes dévastées, des milliers de morts emportés dans les eaux troubles et tumultueuses d'une Terre déchainée. Les Dizaines de milliers de survivants qui se retrouve sans rien. L'eau est bien imprévisible quand on y pense, une rivière si calme où les enfants vont se baigner durant les longues journées d'été chaudes et ensoleillées, et cette même rivière en cru qui emporte les plantations du petit jardin qui le bordait.

Comment alors, penser vivre en harmonie avec cet élément qui peut vous apporter joie et douceur mais aussi malheur et douleur? Craindre l'eau n'est pas non plus une solution, cet éléments si imprévisible à son charme et c'est son caractère si lunatique qui lui donne toute sa puissance et son intérêt. Et parfois, on s'y sens mieux qu'à l'air libre, c'est mon cas et malgré les remous tièdes et calme de cet environnement liquide et sombre je me sens vivre mieux que sur des plaines verdoyantes. L'eau à des vertus curatives qu'on ne peut décemment lui enlever d'un simple revers. Les cures thermales en sont la preuve, ces eaux de différents endroits utilisé pour purifier le corps de certains de ses désagréments, comme le stress de cette société. Les rhumatisme de la vieillesse qui court devant vous et que l'on cherche à évité.

L'eau est d'abord et avant tout un liquide qui vous plonge dans les tréfonds de votre âme. Souvent, allonger dans une baignoire la tête sous l'eau alors que votre respiration se tais, vos penser s'éloigne a mesure que votre cœur s'agite, cherchant l'oxygène qui lui manque désespérément. Emplissant votre tête d'une mesure de panique, sans que vous ne pensiez encore à remonter, prenant peu à peu conscience que vous partez loin, que si vous continuez c'est la fin qui vous attends, et le cœur ralenti, il n'y plus d'oxygène, la fonction s'arrête comme une panne faute de carburant. C'est là que l'instinct de survie reviens et l'on ressort respirant à plein poumon, retrouvant la sensation de vie, après ce voyage qui semble avoir durer si longtemps et qui fut si court. Comme une faille temporelle qui vous à mener au bord des portes de l'univers, début de la création et révélatrice de tous ses secrets. Dans ses moment là, on regrette seulement de ne pas pouvoir respirer sous l'eau, en sachant que si c'était le cas, le voyage ne se ferait pas.

L'eau, c'est si fascinant comme élément. Un liquide qui emplis la plupart de notre corps, dans lequel nous naissons pour la première fois. Toujours entourés de liquide, que ce soit avant notre venu au monde, mais aussi quand nous vivons il nous faut boire, nous hydratés. Et quand nous mourrons, nous sommes envoyés sous terre, là ou l'humus millénaire chargé d'humidité des nappes ou de pluie attaque lentement notre dernière demeure. C'est étrange, l'eau est un élément qui nous constitue et nous suis. Et nous passons la moitié de notre vie au moins à nous protéger de l'eau. Pourtant, l'eau me fascine, comme ses voyages qu'elle permet, l'eau à un effet terriblement apaisant, elle vous berce comme un enfant, nous donne l'impression de revenir au sources, avant même notre naissance.

Cet élément bleuté et irisé des rayons de soleil fut briser par un flamboiement infime et pourtant si différent qu'il trancha avec ce qu'ikiel observait de si beau et poétique. Il reporta son attention sur le jeune homme au bras rougeoyant et dégaina une lame, une seule. Il n'avait pas encore bouger, quand il senti le poing partir il avança rapidement et s'arrêta presque a hauteur du Roi puisque le poing atterrissait dans la coque. Ses yeux n'avait plus l'éclat de gaminerie grotesque dont il faisait d'ordinaire preuve. Ses yeux reflétait désormais sa détermination de protéger son Roi quitte a y laisser des plumes...ou plutôt des poils en vérité. Shinzo depuis un moment grondait sourdement et faisait quelques pas sans cesser de fixer le jeune impétueux enflammer.

Je ne peux pas vivre dans la rancœur, mais sache que si je reprends un pirate, a faire ne serait-ce que de frôler un de mes protéger. Je l'envoie direct en enfer!!

L'enfer, c'est plutôt de là d'où tu viens, tu voudrais pas y retourner?

Excuse moi, mademoiselle, ou jeune homme peut importe, jeune éphèbe ! Oui toi là bas avec la queue qui pendouille, reste donc un peu ici. Il arriva à hauteur du râleur de service. Petite chose je ne peux pas te laisser partir alors que tu viens d’insulter les miens. Vois-tu je ne peux aller à l’encontre de ce qui fait notre réputation. Et toi,tu viens par tes mots de mettre en péril notre si noble profession. Par conséquent, et je le déplore sois en certain, je vais être dans l’obligation de te tuer.


La voix du Roi le fis légèrement reculer, sa lame toujours au clair, le soleil reflété dans les longues épée forgée et parfaitement affutées. Le sourire de son supérieur le plus puissant ne lui dit rien de bon, et en se moment il était bien content d'être du côté du Roi. Même si il faisait énormément d'effort il n'était pas certain de battre le Roi. Il en était même presque sur, de ne rien pouvoir faire, mais son but ne changerais pas. Alors il restait prêt tout de même, au cas ou le Roi l'envoie au combat. Après tout, ce n'aurais pas été étonnant.

Oh mais j’allais oublier, petit mousse, reste près de moi veux-tu.


C'est Ikiel!

Mais il fit ce que demander et resta prêt du grand manitou, Shinzo vint s'assoir au pied de son maitre qui n'était qu'a quelques centimètre derrière le roi. A peine là il vit les sol et les alentours changer, comme si son corps fondait entre l'air pour se retrouver dans...sous les étoiles? La nuit tombe aussi vite ici? Il regardait le...rien en fait avant qu'un mur ne pousse comme un haricot magique a moins de trois mètre. Puis un autre et des douzaines et centaines d'autres. Vivement intéresser il les regardaient montés comme des roseaux vigoureux. C'était presque drôle a voir, oui drôle. En y regardant de plus prêt, et inspectant un mur il lui semblait qu'il y avait un crane humain. Il serait bien aller vérifier si le roi n'avait pas repris la parole.

Bien, maintenant que tu es ici nous allons pouvoir bavarder tranquillement. Si tu me fais de plates excuses je te laisserais sortir d’ici vivant. Dans le cas contraire, bienvenue dans ton tombeau. Et si je te faisais visiter ? Je te conseille de...


Oh Ouaaaaais! Visitons, ça a l'air super cool comme endroit vraiment? Même si on pourrait refaire la déco! Y a un point d'eau? J'ai soif moi. Oh, oh et puis aussi, on peut grimper sur un des murs? Ca doit être venteux là haut? Y a du vent au moins ici? J'aime pas les endroits sans air.

Et il continua a babiller en sautillant a la suite du Roi, occultant totalement le jeune pris au piège il venait de rengainer sa lame en parlant, et parlant encore. Commentant tout ce qu'il voyait soit surtout des mur nu, mais peu importe il avait toujours quelques chose a dire. Même si c'est juste pour dire que le mur est super lisse super haut ou tenter de calculer la hauteur avec l'ombre et le théorème du c'est très haut donc a peu près....300 mètres de hauteur? Oui parce que c'est la question qu'il a poser. Jusqu'à ce que...

Non d'une figure de proue en bulle d'eau!


Il partit en courant comme un flèche a 50 mètres du Roi pour observe un tas d'os, magnifique cadavre concerver et regarda le brun qui arrivait avec son perroquet.

Ca c'est juste trop classe. Ca se concerve vachement bien ici. J'adore se labyrinthe, il doit être dur a contrôler ou a maintenir non? Vous pouvez le tenir combien de temps? Y a quoi comme piège? Y a un minotaure? Vous pouvez y mettre combien de victime en même temps? Il est grand? Il fait a peut près combien de longueur? Et de largeur? Y a plusieurs sortie? La technique de la corde ça fonctionne? Les murs ils s'allongent ou c'est moi? Y a manger quelque part?


Et ainsi de suite, sachant qu'il ne s'arrêtera que quand il se sentira en danger ou que le Roi l'arrête. Il a un souffle a toute épreuve et respire par le nez ou rapidement entre deux question. Le moulin à parole est en marche, et c'est la faute de Dorian, fallait pas l'intéresser autant le pauvre petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôrghen Dorhèk
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 11
Origine : comment vous dire ...

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Jeu 27 Oct - 13:22

Il se trouvait au milieu d'un labyrinthe fait de pierre, le sol était immatériel, des cadavres jonchés le sol, une odeur de décomposition et de mort flottait. Tôrghen se sentait perdu sans savoir où il devait aller, comme si aucune direction n'était la bonne.

Faire des excuses à un pirate … Mais il est fou ce type !! Comment pouvait il faire des excuses après se qu'il venait de subir. Il ne pouvait pas non plus rester dans ce Labyrinthe, c'était bientôt l'heure du repas et la voisine nous a invité pour nous remercier la guérison du bras de son fils qu'il avait écorché la semaine passé. Enfin bon Tôrghen ne manquait jamais un repas, et il aimait encore moins se faire attendre de ses hôtes. Mais il devait réfléchir au moyen de sortir de ce traquenard.

Ahm? Je suis sûre que tu peux sortir de ce labyrinthe, tu veux bien me dire sa taille s'il te plait? Et aussi où sont les deux comiques?

Bien sur que je peux le quitter ce labyrinthe, mais pourquoi savoir où sont les pirates? Tu me caches quelque chose Tôrghen?

Et bien il use de pouvoir avec moi, je vais en faire de même. Et si je réchauffais un peu l'atmosphère, tu crois qu'il tiendrait longtemps dans son labyrinthe? Je vais griller du pirate !!

Ahm s'envola instantanément à une vitesse fulgurante en direction du ciel pour répondre au question que se posait son maitre. Mais cela ne servait à rien... Tôrghen avait raison, pour s'en sortir il devait déchainer ses pouvoirs... Ahm fit une descente en piqué dans la direction de son Maitre et lui expliqua la situation.

Ils sont dans le labyrinthe j'en suis sur... reste a voir si il aime avoir chaud.

Ahm se mit à rire et comme pour aider Tôrghen elle se mis à flamboyer.
Tôrghen quand à lui se préparait à concentrer tous son pouvoir pour faire exploser se foutu labyrinthe.

Alors comme ça Dorian tu veux jouer avec moi !!! Et bien jouons !! Je ne peux peut-ètre pas détruire ton labyrinthe mais je peux te détruire toi !!!

Tôrghen commençait à prendre feux et la température montait en flèche plus il se mettrait en colère et plus sont pouvoir grandirait. Alors il se remémorait tous ce que les pirates avaient détruit dans sa vie.

D'abord mes parents !!! Ensuite vous avez détruit ma vie !!! Vous avez blessé un enfant !!! Vous vous permettez beaucoup trop de chose et je n'en peux plus !!! Je vais mettre un terme à tous cela !!

on ne pouvait plus apercevoir Tôrghen juste une énorme boule de feux qui grossissait au fur et à mesure que sa rage grandissait. Maintenant le Labyrinthe était un véritable four et une personne normal ne pouvait tenir à cette température. Les murs rougissaient, et devenaient brulant de la fumée envahissait les lieux, et les flammes se rependaient dans son enceinte.

Dans quelques minutes ce sera à toi de t'excuser, de t'excuser de tous se que tu as fait dans ta maudite vie de pirate !!!

Tôrghen était prêt à exploser. Sa puissance était comparable à une super Nova et personne ne pouvait survivre à ça. Elle pouvait détruire toute une ville, raser un village de la carte, ou tuer deux pirates dans un Labyrinthe. A cet instant on pouvait dire que dans le coeur de Tôrghen résidait une Flamme. Sa fureur devenait destructrice, et c'était la faute de Dorian. Une vraie tète brulée vous croyez pas!

_________________
Une fleur pour un sourire, c'est pas très chère payé <3


Dernière édition par Tôrghen Dorhèk le Mer 2 Nov - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso R. Adurna
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 14332
Sexe : Femme
Peuple : Humaine avec un quart de sang d'elfe
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe :
Catégorie sociale - Budget :
Statut dans la guilde : (Maître, haut gradé, membre, apprenti, voir sujet concerné. Pour les citoyens, mettre votre profession. Pour les pirates, préciser si capitaine ou membre d'un équipage.)
MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Jeu 27 Oct - 18:03

(attention pas de smiley dans une réponse, relis toi également il y a des fautes assez énormes qui ne devraient pas être là ^^)

_________________


File droit ou file tout court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tôrghen Dorhèk
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 11
Origine : comment vous dire ...

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Mer 2 Nov - 13:51

Calypso R. Adurna a écrit:
(attention pas de smiley dans une réponse, relis toi également il y a des fautes assez énormes qui ne devraient pas être là ^^)

désolé ^^' voili voilou j'ai fait une petite correction. Mais je voulais savoir, le correcteur du forum a pas un soucis??

_________________
Une fleur pour un sourire, c'est pas très chère payé <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso R. Adurna
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 14332
Sexe : Femme
Peuple : Humaine avec un quart de sang d'elfe
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe :
Catégorie sociale - Budget :
Statut dans la guilde : (Maître, haut gradé, membre, apprenti, voir sujet concerné. Pour les citoyens, mettre votre profession. Pour les pirates, préciser si capitaine ou membre d'un équipage.)
MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Mer 2 Nov - 15:14

(non chez moi il marche très bien ^^)

_________________


File droit ou file tout court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Thiïs
Roi des Pirates
Roi des Pirates
avatar

Messages : 744

MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Ven 9 Mar - 15:20

Ah qu’il était bruyant ce petit mousse. Dorian tiqua en le voyant s’éloigner, et lorsqu’il revint à sa hauteur lui asséna une claque sur le crâne avant de lui répéter de ne pas quitter d’une semelle. Ces enfants, ils n’écoutaient vraiment rien. Encore que celui là n’avait rien d’un enfant au vu de son âge. Dorian considérait comme enfant les petites personnes ne dépassant pas le un mètre dix. Valio restait étrangement silencieux. Sans doute occupé à garder un œil en arrière.

- Tu parle beaucoup petit mousse. C’est bien la première fois qu’on me pose autant de questions. Alors, Valio m’aidera si je ne sais pas. Ce labyrinthe ne possède pas de début ni de fin, il est aussi grand que Zërya peut l’être, tu peux passer une vie et plus à en chercher la sortie, moi seul peut la trouver. Il est comme un autre monde en fait, alors le maintenir n’est pas difficile. J’ai juste y faire entrer les gens dedans, c’est juste l’entrée et la sortie qui coûte en énergie. Alors en gros, je peux partir et t’abandonner ici, continuer ma vie tranquillement et toi tu mourra sans avoir la moindre échappatoire. Il avait dis ça avec le plus grand sourire innocent du monde. Tu n’y trouvera ni eau, ni nourriture. Il y a de l’air oui, mais pas de vent. Tu ne pourra jamais atteindre le sommet des murs car plus tu monte, plus ils gagnent en hauteur. Et pour les pièges en fait je ne sais pas ils ne m’atteignent pas. Les montres non plus je ne les connais pas.

Sauf celui du milieu bien entendu, l’esprit des Abysses. Valio s’agita soudain. Le pirate s’arrêta pour jeter un œil en arrière, voyant une lueur rouge orangée au loin.

-Mais que fait-il ? Demanda Dorian à son oiseau.
-Il met le feu au labyrinthe je suppose, répondit laconiquement Valio.
-Il met le feu au labyrinthe ? Valio est-ce possible de faire ça ?
-Oui, la preuve il le fait.
-Mais enfin mon poussin, nous allons cuir !
S’inquiéta soudain le roi. Son fidèle perroquet soupira.
-Dorian, le labyrinthe est un lieu à part, un monde immatériel sans logique, à l’écoulement de temps différent de celui de Zërya. Tu ne peux pas le brûler. Tu pourrais y faire exploser quelque chose que les murs se reformeraient.
-Oui mais, et nous Valio ?
Cette fois il lui asséna un coup de bec sur la tête.
-Dorian, si tu ne veux pas ressentir les effets de la chaleur, tu n’as qu’à sortir.
-Oh … Mais c’est tellement évident, comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ?
-Tu es désespérant. Comment as-tu fais pour être élu roi
, soupira encore le perroquet. Cette fois Dorian s’emporta.
-Ah Valio ne dis pas de bêtises ! La démocratie c’est que dans les contes que ça existe ! Tu n’a plus l’âge de croire à ces histoires.
-Les gens du continent ils s’en servent au quotidien de la démocratie tu sais, tu devrais l’instaurer Dorian, ton nom passerait à la postérité.

-Pour avoir tué la piraterie oui ! Regarde Alsmëus, ils étaient tous démocrates, les barbares leurs sont passés dessus comme des malpropres et aujourd’hui ces mêmes barbares sont à la tête de Rayör. L’Histoire me donne raison mon cher Valio.

Inutile de pousser le débat, son maître ne voudrait rien entendre de plus. Valio rendit donc les armes et Dorian reprit sa promenade, bifurquant de ci de là en surveillant le petit mousse du coin de l’œil. Finalement il décida de faire une pause au bout d’un moment, s’appuyant contre un mur ressemblant à tous les autres. Au loin encore cette lueur incendiaire. Le brun pencha la tête sur le côté, son doigt caressait négligemment les belles plumes de son oiseau.

-On devrait peut être lui dire qu’il s’épuise pour rien non ?
-Va lui dire toi-même, hors de question que je m’approche de cette fournaise ambulante je veux pas finir en oiseau rôti !
Répondit Valio avec une certaine colère.
-Il ne s’excusera pas hein ?
-Non. Je suis catégorique.
-Bon. Alors qu’il meurt. Petit mousse tu viens on rentre ? La visite est terminée aujourd’hui.


Il prit le jeune homme par l’épaule, prêt à le ramener. Mais Valio s’alarma, battant furieusement des ailes.

-Dorian tu ne peux pas laisser ce garçon mourir ici !
-Pourquoi pas ? C’est toi qui as dis qu’il ne voulait pas s’excuser.
-Enfin Dorian, il doit certainement avoir une bonne raison de ne pas aimer les pirates. Il faut la jouer psychologue sur ce coup là. Tu ne tiens pas à avoir la guilde des Chevaliers contre toi non ? Ce serait une bourde diplomatique !
-Ah tu m’agace !
Il bougonna. Que sont devenus les jours heureux de la domination des peuples ?
-C’est une mode éphémère leurs histoires de démocratie
, concéda Valio en revenant sur l’épaule de son maître.
-Alors pourquoi je dois lui sauver la vie alors qu’il m’a menacé le premier !
-Parce que tu es Roi, que ton rôle implique certaines obligations, et que par les temps qui court ce n’est pas bon de se faire plus d’ennemis que nous en avons déjà.
-Bon d’accord ! Je fais quoi ?
-Rien, on attend.


Dorian s’assit donc au pied du mur en attendant que son prisonnier ne vide toute son énergie à vouloir réchauffer l’immatériel. Autant dire qu’il avait de la marge. Et il doutait sincèrement que le petit mousse ait pris avec lui de quoi passer le temps. Prisonnier de son propre labyrinthe pour des exigences diplomatiques, on aurait tout vu !

_________________
Il y a des folies beaucoup plus sensées que la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel A. Phoeny
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 22488
Sexe : Masculin.
Peuple : Humain.
Origine : Rayör.

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Assassins
Catégorie sociale - Budget : Noblesse
Statut dans la guilde : Membre
MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   Dim 10 Juin - 9:04

[Quelqu'un pour continuer ?]

_________________
    Le Magicien
    « Enchanteur, il danse, il danse, et il meurt. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cielle.folio-graphiques.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée comme les autres ??   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée comme les autres ??
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Invocation :: La Capitale-
Sauter vers: