AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Dim 24 Avr - 20:16

Le carillon tintinnabula joyeusement alors que la porte s'ouvrit dans un grincement sourd, quelqu'un venait de pénétrer dans le magasin de masque connu sur les terres d'Alsmëus pour ses nombreux produits venant de tout Zërya.
Autant sur les murs que sur les étagères trônaient des dizaines de masques de toutes sortes, de toutes les couleurs et de toutes les formes, à plumes ou à frou-frou, en céramique ou en verre.... Au centre de la pièce s'étalait dans la longueur un comptoir taillé dans un bois rongé par le temps. Un homme d'une trentaine d'années s'avança en se frottant les mains, un sourire narquois étendu sur son visage pâle, deux longues mèches blondes tombant sur ses joues.

- Que m'apportes tu cette fois Hëris ? Demanda l'homme en souriant encore

Le dénommé Hëris qui venait d'entrer dans la boutique ôta la capuche de son manteau noir et laissa apparaître un visage fin, des yeux verts émeraudes et de longs cheveux bleus encre.

- Une nouvelle recrue...

Hëris fit un pas de côté et laissa découvrir au marchant une jeune fille aux cheveux roses semblant complètement perdue et désemparée...

***

Deux jours auparavant à la guilde des ninjas...

- Non Lucifer je suis désolé mais je n'ai pas de mission à te confier pour le moment !
- Mais maître, je m'ennuis comme un rat mort ici ! Et arrêtez de me dire qu'il n'y a pas de travail, le royaume est en ruine, il y a forcément quelque chose à faire !
- Sois patiente s'il te plait !
Soupira la vieux maître
- Toujours les mêmes paroles ! Sois patiente ! Mais j'en ai marre d'être patiente par Lucifer ! Je veux de l'action moi, du mouvement !
- Je te préviendrai quand le moment sera venue, maintenant vas t'en j'ai à faire !


Lucifer quitta le bureau du chef de la guilde en marmonnant pour elle même.

- J'en ai marre, il n'y a jamais rien pour moi ! Vieux radin !

Exaspérée elle donna un coup de pied dans un caillou qui alla finir sa chute dans la jambe dans un homme. Ce dernier dévisagea Lucifer et passa à côté d'elle sans dire un mot. La jeune femme suivit l'inconnue du regard, il était plutôt mignon... et si elle allait l'aborder ?

- Excusez moi j...

Mais trop tard, l'homme entra dans le bureau du maître et claqua la porte au nez de Lucifer qui resta figée l'index en l'air.

- Quel toupet !

Vexée elle tapa du pied par terre et alla regagner sa chambre d'un pas rapide où l'attendait Akira qui s'occupait de Lilly. Elle entra en trombe et se jeta sur le lit, jambes et bras écartés à la façon d'une étoile de mer pour pousser un long soupir de désespoir.

- Qu'est ce qu'il t'arrives encore comme malheur ? S'enquit Akira, l'enfant sur les genoux
- J'en ai marre !
- De quoi ?
- De cette guilde ! Y'a jamais rien pour moi et aucun garçon ne s’intéresse à moi !
- Ma pauvre...
- Ne te moques pas Akira ! Je vais vraiment m'...
- Maman colère ?
Interrogea une petite voix
- Ta maman n'est jamais contente, c'est la pire des râleuses, mais chut il ne faut pas lui dire ! Souffla l'esprit à l'oreille de Lilly
- Maman râleuse !
- Akira ! Non mais vas y montes ma fille contre moi je ne te dirais rien !
Gronda Lucifer en se redressant
- Ta fille... c'est vite dit ! C'est moi qui m'en occupes le plus alors hein... Allez viens tonton Aki vas te faire prendre ton bain !
- Vouiiiiii


L'esprit se leva et se rendit à la salle de bain sous l'expression hébétée de la ninja qui n'eut pas le temps de répliquer. Elle se laissa tomber en arrière et poussa un nouveau soupir. Pourquoi personne ne voulait d'elle ? Si seulement Caliban était encore là... Apprendre sa mort avait été un vrai désastre pour elle ! A qui allait elle soutirer une pension pour sa fille maintenant ? Oh elle trouverait bien un remplaçant pour combler le vide dans son lit ! Mais trêve de pensées inutiles, quelqu'un toqua énergiquement à la porte.

- J'arriiiiiiive !!! S'écria la jeune femme de sa voix criarde

Elle ouvrit la porte, prête à râler contre celui ou celle qui venait la déranger mais se stoppa immédiatement lorsqu'elle reconnu l'homme qu'elle avait croisé peu de temps auparavant en sortant du bureau du maître.

* Kyyya il m'a repéré ! Lucifer tu es trop sexy, aucun homme ne te résiste * Pensa t'elle en se trémoussant

- Mademoiselle Shade ?
- Ouiiiiiiiii ????
Répondit elle en papillonnant du regard
- Une lettre pour vous !
- Pour moi ? Oh c'est charmant
! *Une lettre d'amour kyyyya*

Elle attrapa l'enveloppe que lui tendit l'homme et l'ouvrit avec précipitation, impatiente de lire les doux mots que ce bel inconnu avait pu lui écrire.

Mademoiselle Shade,
C'est avec un profond regret et une grande tristesse que je vous annonce la disparition de votre mère, Lust Shade, ainsi que de votre père, Akihiro Shade. Leur demeure ainsi que leurs terres ont été retrouvés en ruine et complètement saccagés. Nous ne savons malheureusement pas s'ils sont vivants ou non ni les causes de ce désastre, les recherches se poursuivent, nous vous tiendrons au courant de l'avancés des dites recherches. Votre frère Akemi a été retrouvé rodant non loin de la ferme en état de choc et plongé dans un mutisme profond, il a été prit sous l'aile de prêtresse qui s'occupent de lui. Nous n'en savons pas plus.
Cordialement.


La ninja lâcha la lettre qui tomba au sol. Son regard se perdit dans le vide et ses yeux s’embuèrent de larmes.

- Maman a... disparut ? Demanda t'elle en levant un visage suppliant vers l'homme se tenant face à elle
- Je ne peux pas vous en dire plus !

L'homme avait parlé d'une voix froide et cassante. La colère prit le pas sur Lucifer qui tambourina de ses poings le torse de son interlocuteur bien plus grand qu'elle.

- Mensonges ! Qui êtes vous d'abord ? Et comment pourrais je vous croire ?
- Libres à vous... Ne savez vous donc pas que Zërya a été ravagés ces derniers temps ? Vos parents font malheureusement partie des nombreuses victimes, nous n'y pouvons rien !
- Bien sur que je le sais ! J'ai vu la prêtresse mourir de mes yeux ! Mais ma mère ne peut pas mourir, elle...
- Vous voulez la retrouver ?
- Comment ? Mais bien entendu que je veux la retrouver ! Vous êtes débile ou quoi ?
- Alors suivez moi...


Sans attendre, l'homme se retourna, laissant seule Lucifer qui le regarda s'éloigner. Cette dernière ramassa la lettre et la relue une nouvelle fois. Non, c'était impossible, Lust ne pouvait pas mourir ! Pas elle, pas maintenant ! Elle s'était surement réfugiée dans un endroit tenu secret ! Oui, il n'y avait pas d'autres explications ! Elle lâcha le papier et couru à la suite de l'inconnu.
Peu de temps après, Akira sortie de la salle de bain, Lilly dans les bras, et fut étonné de voir la porte d'entrée ouverte. Il s'en approcha et remarqua la lettre au sol qu'il ramassa et qu'il parcouru en vitesse avant de regarder le couloir vide en soupirant.

- Lilly... Rappelles moi de pulvériser le steak rose qui te sers de mère quand je lui aurais mit la main dessus ! Kinaï, je te laisses ta petite protégée, j'ai un massacre qui m'attend !

L'invocation de la petite fille apparu immédiatement et prit forme humaine pour accueillir l'enfant dans ses bras. Akira quand à lui claqua la porte et disparut dans un nuage rouge.


De son côté, Lucifer était maintenant dans une calèche en compagnie de son bel inconnu et s'éloignait de la guilde. Le voyage fut silencieux. Enfin sauf pour Lucifer qui ne réalisait pas vraiment et ne cessait de poser des tonnes de questions laissant indifférent l'inconnu qui ne lui adressa même pas un regard. La nuit tombée ils s'arrêtèrent à une auberge pour dormir et se nourrir puis reprirent leur route à l'aube. Après une longue journée, la calèche s'arrêta dans une rue. L'inconnu descendit et obligea la ninja à le suivre. Ils marchèrent un peu et entrèrent dans un magasin de masque.

Lucifer était perdue, elle ne savait pas où elle était et commençait à regretter d'avoir suivit cet inconnu qui fut présenter sous le prénom de Hëris, un pervers sans doute, il allait goûter de ses rubans ! Un homme blond s'approcha d'elle et l'attrapa par le menton pour l'examiner.

- Hummm oui elle est parfaite !
- Otez vos sales pâtes de mon sublime visage !
Cracha la jeune femme
- Oui... parfaite !

L'homme fit signe à Hëris de le suivre mais la clochette de la porte résonna...


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Mer 27 Avr - 8:44

Il était assit dans un confortable fauteuil pourpre, aux bordures noires, sans or ni tissus luxueux. Un dossier qui montait bien plus haut que sa tête, orné de deux cornes recourbées appartenant à une quelconque créature. Sous ses pieds nus, un tapis, épais et doux. Même un pauvre gueux aurait payé pour dormir sur pareille merveille. Un tapis noir, impossible de dire si il s'agissait de laine ou d'une autre matière. Il était juste d'un noir profond, luisant, comme une pierre longtemps polie pour être rendue précieuse. Il s'agissait en réalité d'une peau d'un animal aujourd'hui disparu, du moins le croyait on. Car en réalité on le trouvait aux confins d'Almëus, mais le chasser relevait de la folie tant la bête était dangereuse. Pourtant lui en avait une sous ses pieds, aussi belle qu'au premier jour. Encore une preuve de son excentricité, de ses caprices d'homme riche.
Ses yeux noirs suivaient sans grand intérêt la drôle de scène qui se jouait sous ses yeux. Il aimait à se divertir en regardant les autres lui obéir, lui passer ses moindres caprices. Son jouet du moment n'était autre que l'un de ses serviteurs, Shawn. Cela faisait des semaines qu'il le malmenait. Aujourd'hui il le punissait de l'arrogance dont il avait fait preuve lors de la visite du maître de a guilde des chevaliers. Même si le traitement semblait plaire au jeune homme à en juger par son regard lubrique.
Entre ses doigts fins tournait un verre d'un vin pourpre, presque noir, que de temps en temps il portait à ses lèvres. La boisson semblait lui faire bien plus appréciable que le spectacle qui se jouait sous ses yeux. Tout juste y lisait on du mépris pour le mauvais acteur. La manche de son kimono se releva légèrement lorsqu'il but une gorgée de vin, laissant voir le poignet blanc, la peau ivoire sans la moindre imperfection. Shawn gémit doucement pour attirer l'attention de son maître, le coupant dans son geste. Encore cette impertinence. Il fallait décidément tout lui apprendre !

-Cesses de geindre, tu n'avais qu'à être sage lors de la visite du chevalier.

Ce qu'il avait u s'amuser ce jour là. Rien que le souvenir des lèvres du jeune homme sur les siennes suffisait à le faire sourire. Une langue avide lécha les doigts sur lesquels un peu de vin coulait. Mais à cause de ce serviteur, sa journée avait été quelque peu gâchée. Il méritait d'être dressé.
La porte de la pièce, assez petite si il en était, s'ouvrit, laissant percer un peu de lumière en provenance des couloirs. Elle se referma aussitôt. On distinguait al la silhouette qui s'avançait, mais on devinait qu'elle appartenait à une femme. D'ailleurs elle fit courir ses doigts aux ongles vernis de noir sur le dossier du fauteuil. Ses yeux se posèrent sur le corps dénudé, et elle se mit à rire, tout en venant souffler à l'oreille de son maître :

-Un nouveau breuvage ? Du gingembre non ?
-Pas seulement,
répondit-il simplement en buvant à nouveau.
-N'en as-tu pas assez de lui ? Cela fait trois jours qu'il est enfermé ici, peut être devrais-tu le laisser sortir. Une plante finie par faner sans soleil.
-Le soleil dont il a besoin c'est l'aphrodisiaque qu'il boit.


Le cliquetis des chaînes interrompit leur conversation. D'un mouvement commun, ils détournèrent le regard vers le corps qui se mouvait sur le sol, dans des poses lascives plus que suggestives quand à ses envies.

-Tu regardes avec moi Lilith ? Ou tu as autre chose à dire ?

La succube rit faiblement. Il le connaissait bien à force. Pour toute réponse elle vint s'asseoir sur les genoux de son maître et jouer avec ses longs cheveux noirs. Ces deux là se détestaient cordialement, pourtant ils avaient de nombreux points communs. Notamment celui qui avait conduit Shawn à être transformé en poupée vivante et docile.

-Je suis venue te porter un message, mais je suppose que je peux bien regarder un peu non ?

Kelen, car tel était son prénom, hocha la tête sans un mot. Les cliquetis se firent plus bruyant, de même que le souffle du garçon enchaîné à ses pieds. Mais l'arrivée de la succube avait quelque peu refroidie ses ardeurs. Chose qui fit siffler de mécontentement l'homme aux cheveux noirs.

-On ne voit rien, écartes plus.
-Mais sei ...
-Silence ! Obéis.


Un sourire malsain étira les lèvres de Lilith. Cette femme semblait avoir à peine dix sept ans, pourtant lorsqu'elle souriait ainsi, on ne lui donnait pas d'âge. Un démon, voilà ce qu'elle était, tout comme son maître. Tout en continuant à admirer le spectacle, elle sortit une lettre de son haut. Inutile de se demander où elle l'avait caché.

-Ceci vient d'arriver pour toi.
-Et tu ne l'a pas ouverte ? Impressionnant, toi d'habitude si curieuse.
-Non, elle vient du magasin de masques, rien d'intéressant pour moi.


A l'évocation de ce nom, Kelen fronça les sourcils. Il prit l'enveloppe et l'ouvrit, son verre toujours à la main tandis qu'il parcourait les quelques lignes manuscrites.
Le souffle de Shawn commençait à se perdre, et il perdit totalement pied lorsqu'un voile blanc tomba sur ses yeux. En proie au plaisir pur, il croyait que son maître adoré l'observait et appréciait le spectacle. Il n'en était rien en réalité. Mais Kelen aimait à jouer avec les fantasmes de ses victimes. Tel était l'effet de son nouvel "aphrodisiaque". Après tout, il fallait bien tester ses expériences sur quelqu'un. Un spasme plus violent que les autres agita le corps du serviteur. Sa voix se fit entendre, mais Kelen trop occupé à lire ne l'entendit pas.
Le Démon siffla de mécontentement tout en froissant la lettre qu'il glissa dans la poitrine de la succube. Elle aurait bien demandé de quoi traitent ces mots, mais visiblement ce n'était pas le moment. Kelen vida son verre, le posa sur la table près de lui, et enfin accorda un regard à Shawn. Essoufflé, trempé de sueur, il suppliait à présent qu'on le libère. Son maître se pencha sur lu, un sourire mauvais aux lèvres. Mais au lieu des mots cassants qu'il lui accordait d'habitude, cette fois l'homme se contenta de flatter ses flancs comme on le ferait d'un cheval de course.

-Bon garçon. Je m'occuperais de toi plus tard.

Le clé tourna, un déclic se fit entendre, et les chaînes tombèrent, laissant des marques rouges aux poignets et chevilles de Shawn. le Démon fit volte face, d'un signe de tête il ordonna à Lilith de le suivre. Lorsqu'il ouvrit la porte, deux servantes entrèrent et s'inclinèrent bien bas. Ici on avait l'habitude des frasques du maître, aussi l'odeur d'alcool, d'aphrodisiaque et de corps encore brûlant d'envie ne les dérangeaient plus.

-Raccompagnez le à sa chambre. Et jetez le tapis.
-Mais seigneur ...
-Il l'a souillé, je n'en veux plus.
-Permettez moi d'insister, ce tapis, vous n'en trouverez plus dans les commerces. Nous pouvons le nettoyer.
-Non, il a été sali, je n'en veux plus. Les jolies choses usagées je m'en débarrasse. J'en trouverais un autre. Obéissez.
-Oui seigneur.


Elles s'inclinèrent, et cédèrent le passage Kelen. La succube lui emboita le pas, faisant voler ses jolis cheveux roses. Son maître semblait de mauvaise humeur, ce qui promettait d'être fort intéressant.

***

Lilith n'aimait pas les voyages en carrosse. Ils étaient longs, ennuyeux, inconfortables, et en plus ils la laissaient en tête à tête avec son maître. Au vue de leurs relations tendues, ce n'était pas une idée judicieuse. Après un énième étirement suivit d'un soupir, elle demanda en se laissant tomber sur la banquette :

-Pourquoi on y va pas à pied ?
-Le magasin est à l'autre bout de la cité. Je refuse de marcher ainsi et de me débattre dans la foule transpirante.
-Pf
, souffla t-elle, les yeux suivant le paysage défilant lentement sous ses yeux. On irait plus vite à pied.
-N'insiste pas Lilith, c'est non.


Après une interminable traversée de la ville, leur voiture s'arrêta enfin devant le magasin. Kelen ordonna au cocher de rentrer, il avait à faire, et cela serait long. Pour la plupart des gens, ce magasin n'était rien de plus qu'une boutique ordinaire dans laquelle on vendait des masques. Elle était même un brin miteuse cette boutique. Mais après tout quoi de plus normal que de trouver ceci à Alsmëus, lieu réputé pour ses fêtes et ses carnavals.
En réalité cette boutique abritait un secret. Elle n'était rien de plus que le repère de ceux qui se faisaient appeler la Guilde Secrète. Après les récents évènements, certains jugeant leur guilde incapable de faire quoi que ce soit décidèrent de se réunirent et de faire justice eux mêmes, de vaincre l'Organisation Mirror par leurs propres moyens. Alsmëus était le lieu rêvé, leur terre promise.
Kelen savait tout ça, et bien plus encore. D'ailleurs la raison de sa venue n'était pas indifférente à la guilde. On l'avait longtemps supplié de rejoindre les rangs de cette nouvelle organisation, en raison de son savoir notamment qui dépassait de loin les livres de la grande bibliothèque dissimulée en ces lieux. Mais à chaque fois il avait repoussé l'invitation. Certainement qu'une fois de plus il devrait éconduire une demande. Pour changer.

Le carillon fit entendre sa jolie mélodie lorsqu'il franchit le seuil. Immédiatement il fronça les sourcils, faisant mine de ne pas aimer l'endroit. Un brin de ménage aurait été le bienvenu. Lilith restait sagement derrière, à jouer avec les masques qu'elle enfilait les uns après les autres. Au moins cela restait plus amusant que le voyage en carrosse.
Ils n'étaient pas seuls dans la boutique. Une femme était présente également, en plus des deux hommes que Kelen y rencontrait à chaque fois. Ses yeux noirs passèrent de l'un à l'autre des protagonistes, sans un mots. Mais lorsqu'il s'attarda sur la demoiselle, il ne peut s'empêcher de sourire. Elle ressemblait à Lilith. Et si elle avait en plus le même caractère, nul doute que ces deux là allaient se battre. Après un bref silence, la voix de l'homme à la caisse le fit presque sursauter.

-Tu es venu !
-Me laissais-tu réellement le choix ?
souffla Kelen, blasé. L'homme, du nom de Eddy, rit de bon cœur.
-Ah cesses de râler, te faire sortir de ta tanière mérites déjà un peu de sympathie de ta part. Eh Lilith ne touches pas !

La succube sursauta à l'entente de son prénom presque crié. Elle reposa le masque et s'approcha pour aller tirer la langue à Eddy. Ce ne fut qu'à ce moment qu'elle remarque l'autre femme. Ses cheveux roses tout raides, ses yeux, son air ahurit, non mais qui était cette fille ? La succube leva la tête, un sourire mauvais aux lèvres. Elle grimpa sur le comptoir, croisant ses longues jambes dévoilées par une jupe bien trop courte.

-Tu voulais nous voir Eddy ? Alors nous voilà.

Une fois de plus elle détailla la jeune femme, toujours ce sourire aux lèvres. C'était une nouvelle recrue ? La question lui brûlait les lèvres, mais elle ne la posa pas. Un regard de son maître suffit à la faire taire.
Kelen justement n'avait pas cillé, restant impassible bien qu'il ait compris la provocation de la succube. Habillé avec élégance, comme toujours, ses longs cheveux corbeau tombant dans son dos, il avait croisé les bras sur sa poitrine et attendait sagement les explications. Eddy parla enfin :

-Bon puisque tu es là tu viendras bien avec nous ? Je pensais que tu arriverais plus tard.
-Tu as pourtant bien spécifié dans ton message que je devais arriver à cette heure précise.
Eddy fut un peu gêné.
-Kelen j'ai une faveur à te demander.
-Si c'est pour rejoindre ta guilde, tu sais ce que j'en pense.
Lilith gloussa.
-Mais non, on a reçu un livre aujourd'hui et personne ne connait la langue dans laquelle il est écrit. Alors peut être que ...
-Oui je vais regarder ça.
-Merci ! T'es un chic type.
Cette fois Lilith éclata de rire. Un regard noir de son maître et elle s'arrêta. Bon on y va. Hëris, emmènes la nouvelle.

Sans accorder un regard de plus à la femme en rose, Kelen suivit Eddy. La succube quand à elle descendit de son perchoir, et passa devant l'intruse en la snobant magnifiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Jeu 28 Avr - 20:49

Un homme élégant aux long cheveux noirs et possédant un certain charisme entra dans la boutique. Lucifer le suivit du regard, des paillettes dans les yeux comme s'il était un esprit venu d'un autre monde. Il était accompagné d'une femme aux airs sournois que la ninja détailla de haut en bas et faillit avoir une syncope accompagné d'un étranglement façon cacahuète de travers, lorsqu'elle s’aperçut qu'elle avait les cheveux roses mais elle ne dit rien.

L'homme était visiblement attendu et connaissait les deux autres. La fille se fit appeler Lilith, lui Kelen, le vieux pervers Eddy et le beau garçon qui avait accompagné Lucifer se prénommait Hëris. Apparemment le vieux voulait que le beau ténébreux décode un livre lui refusait de rejoindre une certaine guilde. Lucifer suivait la scène comme on assiste à une pièce de théâtre. Elle se tenait à distance et observait d'un regard neutre les différents protagonistes au fur et à mesure qu'ils parlaient. Finalement Kelen accepta d'aider le propriétaire de la boutique, l'autre femme passa devant Lucifer en la snobant parfaitement, ce qui fit faire un sursaut à cette dernière qui ouvrit de large yeux choqués accompagnant un petit mouvement de recul, la main sur la poitrine.

Eddy s'approcha des fenêtres afin de vérifier qu'aucun client potentiel n'arrivait. Il tira les rideaux, plongeant ainsi la pièce dans la pénombre puis se pressa derrière son comptoir, faisant signe aux autres de le suivre. Il se rendit tout au fond de sa boutique et tira un grand drap rouge dévoilant un mur où était peint un étrange dessin à la peinture noire. De là, il marmonna quelques paroles que Lucifer ne capta pas, fit des signes de la main et provoqua ainsi le séparation des pierres créant un passage secret derrière le mur. Lucifer resta stupéfaite de cette magie.

- Suivez moi ! Ordonna le vieil homme

Lucifer voulut lui emboîter le pas mais Hëris lui bloqua le passage de son bras.

- Tu restes ici toi !
- Quoi ? Je reste là toute seule ?
- T'es sourde ? J'aime pas me répéter !
Commença à s'énerver le jeune homme
- Mais c'est pas juste ! Pourquoi l'autre pimbêche elle peut y aller et pas moi ?
- Parce que l'autre pimbêche elle a le droit !
- Mais...
- C'est bon Hëris, laisses là, c'est une future membre non ?
Intervint Eddy
- Future membre de quoi ? S'enquit la ninja
- T'occupes ! Enfiles ce masque et suis moi, mais gare à toi que je n'entende pas le son de ta voix c'est clair ? Reprit Hëris
- Roh ça va pètes un coup ça te détendras ! Qu'il est horrible ce masque !

Le jeune homme ne répondit pas, préférant pousser Lucifer qui enfilait son masque blanc et manqua de peu de tomber lorsqu'elle reçut un coup dans le dos. Elle se retourna, prête à se faire entendre mais Hëris l'en dissuada d'un regard très peu amical. Elle soupira alors et suivit l'homme aux cheveux noirs, snobant à son tour encore plus magistralement la dénommée Lilith.

Chacun avait enfilé un masque blanc comme le voulait la guilde secrète, lieu où ils pénétraient en passant par de longs couloirs éclairés de torches. Après un peu de marches dans ces couloirs, ils pénétrèrent dans une immense salle circulaire où se côtoyaient différentes personnes, chacune portant un masque blanc identique. Lucifer ne put s'empêcher de lâcher un petit "wo" d'étonnement et d'admiration devant la grandeur de la pièce et les gigantesques peintures sur les murs.

- C'est par là !

Eddy fit un signe de la tête et alla vers une bibliothèque collée dans un coin. Il monta sur une échelle, attrapa un livre et le tendit à Kelen...

De son côté, Lucifer s'extasiait de cet endroit et prit un peu de recul par rapport au groupe sans vraiment y faire attention. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que non loin de là et dans la même pièce, un petit serpent du nom d'Akira observait lui aussi l'endroit à la recherche de son invocatrice.

* Mais qu'est ce qu'elle fiche ici ? C'est quoi cet endroit ?*

Il n'avait pas été compliqué pour l'esprit de retrouver sa compagne étant donné qu'il était son invocation mais il ne connaissait pas du tout cet endroit. Il scruta chaque personne à la recherche de Lucifer puis remarque une masse rose se déplacer près d'une bibliothèque.

* Je te tiens *

Discrètement mais rapidement, le serpent longea les murs et une fois proche de Lucifer, il se hissa sur sa jambe pour aller s'enrouler autour de son cou et lui murmurer à l'oreille :

- Mais t'es folle de partir comme ça sans prévenir ? Tu penses jamais à ta fille ou quoi ? Tu crains vraiment comme fille je...

Il se redressa pour faire face au visage de la demoiselle mais ne put s'empêcher de lâcher un hurlement d'horreur en s’apercevant qu'il ne agissait pas de Lucifer. Il eu tellement peur et fut tellement surprit qu'il se détache aussitôt pour tomber au sol et du fait du choc il prit forme humaine.

- Mais t'es qui toi ? Hurla t'il en désignant la femme d'un index tremblant

La véritable Lucifer quand à elle n'avait pas fait attention et continuait de divaguer alors que son invocation se tenait à seulement quelques mètres d'elle en proie à la succube Lilith...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Dim 1 Mai - 9:34

Oh mais elle faisait de la résistance la fille aux cheveux roses. Cela fit sourire Lilith qui le prenait comme un défi à relever. La succube gloussait, déjà ravie de se mesurer à une femme si charmante. Attention elle ne flattait pas l’inconnue, loin de là. Pour elle, une femme charmante s’apparentait à une garce, une femme de son calibre donc. Sauf que Lilith restait de loin la plus cruelle car rares étaient ses partenaires à se venter de survivre à leur nuit en sa compagnie. Lilith passa une langue avide sur ses lèvres tout en fixant sa rivale.
Indifférent à tout ceci, Kelen marchait en silence, nullement impressionné par la salle et sa splendeur. Après tout il venait ici relativement souvent. Au moins une fois par mois puisque ces incapables ne pouvaient se passer de ses services. Pathétique.
Son entrée ne laissa pas indifférent, comme à chaque fois, faisant frémir aussi bien les hommes que les femmes qui le dévoraient du regard. La plupart des gens présents, les plus anciens donc, savaient à quoi s’attendre avec cet individu. D’autres en revanche ne comprenaient pas pourquoi on lui permettait d’entrer à la guilde alors qu’il n’en faisait pas partie. La question avait de quoi être digne d’intérêt en effet.

La vérité, seul Kelen la connaissait, et les plus haut placés de cette guilde. Un spectacle de marionnettes monté de toute part par l’Organisation Mirror. Un nom qui faisait trembler d’effroi tout Zërya. Mirror, la secte du miroir, qui n’en avait pas entendu parler ? Tout le monde ici avait été plus ou moins touché par leurs actions. Tous ici s’étaient rassemblés parce que leur guilde d’origine, trop incompétente à leur goût, ne pouvait faire face à la menace. Tous ici ignoraient qu’ils servaient ceux qui avaient gâché leur vie. L’ironie de la situation était telle que Kelen éclata d’un rire glacial en y pensant. Des yeux curieux se tournèrent vers lui. Le Démon répondit d’un vague signe de la main :

-Excusez moi, je pensais à quelque chose de fort plaisant.
-Ton nouveau jouet qui t’a filé entre les doigts ?
Demanda railleusement Lilith.

Son maître ne répondit pas, mais un infime voilà de colère vint assombrir plus encore, si cela fut possible, le noir de ses pupilles. Sa dernière proie … Eluxgyä Nïlyass le maître de la guilde des chevaliers. Ce garçon l’intéressait au plus haut point. Leur première rencontre, fortes en sensations, avait laissé le Démon sur sa faim. Il avait à présent hâte de le revoir et de pousser le jeu plus loin encore. Mais pas maintenant. D’abord il avait certaines choses à terminer. Comme par exemple se pencher sur le livre qu’on venait de lui tendre.
Kelen l’ouvrit délicatement, comme un objet précieux menaçant de tomber en poussière si jamais on se montrait trop brutal lors de son utilisation. Ses yeux parcoururent lentement les pages. Lentement. Avec une avidité nouvelle. Cette écriture, ces entrelacs de boucles et de lettres à moitié dessinées, ces écriture légèrement italique, cet orthographe … Les Meÿdrunes. Son peuple. Sa race. Tous morts aujourd’hui, leur sang dilué dans celui des habitants de Zërya. Un léger tremblement agita sa main posée sur les pages jaunies de l’ouvrage. Se rendant compte de cette soudaine faiblesse, il serra le poing et secoua doucement la tête. Ne rien montrer ici.

-Allons dans un endroit calme pour en parler, ordonna-t-il de sa voix chaude.
-Le bureau est par là, tu connais le chemin.

Eddy passa devant tout de même, suivit par le Démon. Pendant ce laps de temps, il n’avait pas accordé un regard à la jeune femme, ni même à Lilith. Cette dernière faisait ce que bon lui semblait du moment qu’elle n’empiétait pas sur ses activités.
Seulement un cri soudain lui fit tourner la tête et s’arrêter net. Lilith, prise par surprise, avait sursauté lorsqu’un serpent lui était littéralement tombé sur l’épaule. Une main sur la poitrine, le cœur battant très vite, elle fixait la créature qui s’était transformée sous ses yeux en homme. Un bel homme. Une chose connue pour Lilith qui passa de la frayeur passagère à l’intérêt le plus total pour ce bel éphèbe. Il avait les yeux sombres lui aussi, des cheveux bruns tirant sur le noir, et un visage absolument parfait. Une beauté presque surnaturelle qui rivaliserait avec celle de son maître. Une nouvelle fois elle caressa ses lèvres du bout de la langue.
La succube s’agenouilla sur le sol afin d’être à la hauteur du jeune homme qu’elle dévorait du regard. Lentement elle s’approcha de lui, une main passée de chaque côté de ses flancs. Sa queue fourche se balançait assez nerveusement, signe de son intérêt pour l’homme. Et quand elle s’adressa à lui, ce fut d’une voix sensuelle, où perçait l’envie de faire plus ample connaissance :

-Je suis Lilith. Et toi ? Qui es-tu donc mon joli reptile ?
-C’est un esprit.


La voix glaciale de Kelen tranchait avec l’ambiance soudain devenue électrique. L’ennui avec la succube, c’était qu’elle ne maîtrisait absolument pas ses pouvoirs. Elle marchait à l’instinct. Sitôt une proie potentielle repérée, elle se moquait de tout le reste et laissait exploser ses plus basses envies. Si bien que l’air se chargeait d’électricité, de désir, tout ce qu’il fallait afin de séduire la belle créature sous ses yeux. Elle dévisagea un instant son maître avant de revenir à l’esprit.

-Oh, je n’en ai pas à mon palmarès. C’est pour ça qu’il est si beau. Et quel es ton nom ?
-C’est Akira, l’esprit des Ombres. Lui seul se transforme en serpent
, rajouta Kelen avec cette même indifférence.
-Ah Kelen j’aimerais que tu me laisse faire connaissance avec monsieur ! Il a une langue et j’aimerais bien le voir s’en servir. Elle se pencha à son oreille en souriant et ajouta à voix basse. De toutes les manières possibles et imaginables.

Le Démon soupira en roulant des yeux. Elle ne savait vraiment pas se tenir celle là ! Lilith ne s’en formalisa pas, préférant s’intéresser au dénommé Akira. Son index parfaitement manucuré remonta le long du torse de l’homme, par-dessus son vêtement, jusque sous son menton qu’elle fit se redresser afin qu’il la fixe.

-Ca fait un moment que tu ne t’es pas amusé chéri, je peux le sentir. Allons ça ne te dirais pas de prendre un peu de bon temps en ma compagnie ?
-Lilith !
-Quoi ?
Râla la concernée en se retournant, l’air renfrogné.
-On doit y aller, cesses de t’amuser.
-Tu peux parler ! Pourquoi moi je n’ai pas le droit de chasser ? C’est pas parce qu’un puceau t’a échappé que tu dois passer ta colère sur moi ! Gardes Eluxgyä, moi je prend le bel Akira
.

Elle se cramponna au bras de l’esprit en souriant comme une enfant. Son maître se pinça l’arrête du nez. Il fit signe à Eddy de continuer à avancer. L’homme avait suivi la scène avec intérêt, et particulièrement en entendant le prénom du maître de la guilde des chevaliers. Ainsi Kelen avait jeté son dévolu sur cet homme ? Intéressant. Mais pas suffisant pour le faire plier à la volonté de Mirror. Ces gens, ces alchimistes qui connaissaient la véritable nature du Démon, et l’aide précieuse qu’il pouvait leur apporter. Malheureusement rien n’était efficace pour le faire céder. Il se fichait de tout et de tout le monde. Et puis, avait-on déjà vu un libertin amoureux ? Non. Cette information, outre le fait qu’elle pourrait faire un bon ragot, n’avait aucune importance tout compte fait.
Le Démon emboîta le pas au passeur, suivit de Lilith qui trainait Akira par le bras. La succube avait décrété que l’esprit serait sien, elle l’aurait. On ne refusait rien à Lilith.

Le petit groupe quitta la salle circulaire par un étroit couloir plus obscur menant aux bureaux. Et principalement à celui de Eddy. Un endroit simple, avec comme tous les bureaux, beaucoup de paperasse. Kelen, son livre à la main, prit place sur une banquette, ses jambes ramenées contre lui. La succube s’installa sur la seconde banquette, faisant venir Akira avec elle. Ce nouveau jouet ne lui échapperait pas. Et puis si elle le voulait tellement, il lui suffisait de faire appel à ses pouvoirs. Quand à sa rivale, eh bien elle n’y pensait même plus. De toute façon que pourrait faire cette femme contre elle ?
Eddy prit place à son bureau, invitant la nouvelle recrue à en faire de même. S’en suivit un petit silence pendant lequel l’homme s’affairait à chercher dans son bazar quelques feuilles. Le Démon quand à lui lisait tranquillement l’ouvrage entre ses mains, comprenant parfaitement la langue puisqu’il s’agissait de sa langue natale. A vrai dire il cherchait surtout si il y avait là matière intéressante pour lui. Mais non. Il n’était question que de recettes pour les rituels consacrés à Hërya. La plupart traitaient des rites à opérer pour contenter l’esprit et ainsi avoir bonnes moissons, protection contre les insectes, et pluies abondantes. Un livre utile pour les agriculteurs. Un livre surtout cousu de mensonges. En réalité, aucun rite n’était utile pour obtenir quoique ce soit des Grands Esprits. Ceux-ci n’accordaient leurs faveurs que très rarement, et certainement pas pour arroser trois fleurs. Mais inutile de le révéler, après tout cela faisait vendre.

-Alors Kelen, de quoi traite cet ouvrage que tu affectionne tant ? Demanda Eddy un sourire narquois aux lèvres.
-De la meilleure façon d’obtenir un beau blé.
-Tu n’es pas sérieux ?
-Oh si. Ce n’est rien d’autre qu’un recueil de rituels dédiés à Hërya pour avoir de bonnes récoltes.
-Aucun intérêt pour nous donc.
La déception perçait dans la voix d’Eddy.
-Non, aucun.
-Alors gardes le.


Kelen afficha un infime sourire. Oh bien entendu il avait « oublié » de préciser que ces rituels, utilisés autrement, permettaient d’invoquer de puissants sortilèges liés à la Terre. Les subtilités de la langue Meÿdrunes, comment ces misérables pouvaient-ils seulement croire pouvoir la comprendre ? Et puis par principe, le Démon ne laissait jamais un ouvrage de son peuple entre d’autres mains que les siennes. Les vestiges de son passé, tout ce qui pouvait révéler sa véritable nature, il entreposait tout dans l’immense bibliothèque qu’Eluxgyä avait eu le privilège de voir.
L’homme garda le livre dans sa main, farouchement serré près de lui. Une pièce de plus à ajouter à sa collection. Eddy se méfiait du Démon, et il avait bien raison de le faire. Seulement Kelen était le seul homme des environs à connaître cette langue. Il n’avait donc pas d’autre choix que de lui faire confiance. Mirror elle-même se défiait de lui. Alors pour avoir un minimum de marge de manœuvre, Kelen faisait parfois preuve d’un peu de bonté en leur dévoilant quelques secrets. Difficile de dire dans quel camps il jouait au juste.
Lui-même n’en savait rien. A vrai dire pour le moment il ne faisait que regarder. Et plus tard si choix il y avait à faire, alors il irait là où l’opportunité était la meilleure pour lui. Dans les livres d’histoires, le bien l’emportait toujours sur le mal. La réalité se déroulait bien autrement. Il suffisait de voir l’ampleur que Mirror avait prise ces dernières années.

Laissant là ses considérations idéologiques, le Démon s’installa un peu plus confortablement afin de suivre l’entretient qui allait suivre. Le fait que cette inconnue aux cheveux roses rejoigne la guilde lui était totalement indifférent. Mais il était toujours amusant d’entendre les motivations des nouvelles recrues.
Lilith quand à elle roucoulait au bras de l’esprit des Ombres. Elle repensait à ces mots qui lui avait glissé par erreur. Ainsi cette fille copieuse de couleur de cheveux avait une fille ? Pourtant elle était jeune. La succube ricana, l’œil mauvais, et murmura assez fort pour être entendue tout de même :

-Moi au moins je n’ai pas les hanches d’un hippopotame.

Kelen avait entendu, alors qu’il se trouvait à l’autre bout de la pièce. Du coup il détailla rapidement le physique de la demoiselle. Mais sans plus. Il n’avait qu’une seule personne dans la tête de toute façon, alors une femme ne chasserait pas celui avec qui il désirait jouer. En revanche, si cette fille était dotée du même caractère que Lilith, il était certain qu’elles allaient se battre. Après tout, la succube ne connaissait pas la diplomatie.
Eddy, qui se garda bien de tout commentaire sur la remarque de Lilith, préféra reporter son attention sur sa potentielle future recrue.

-Bien, à nous à présent.

Voilà que la femme, dont Kelen ignorait toujours le prénom mais peu lui importait, se retrouvait être le centre de toute l’attention.
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Lun 2 Mai - 20:01

Joli reptile ? Langue ? Bon temps ? Mais c'est qui cette fille ? Akira toujours assit par terre ne pouvait pas décrocher son regard de celui de la dénommée Lilith. Elle parlait avec un homme qui fut en mesure de reconnaître l'esprit, sauf que ce dernier, ne le reconnut pas immédiatement. Il lui fallut plusieurs secondes avant de mettre un nom sur ce visage. Il s’agissait de Kelen, un homme bien connu sur Zërya tant par son charisme que par son savoir. Akira se sentait impuissant face à cette femme.

- Une femme aux cheveux roses... Ca ne présage rien de bon... murmura t'il pour lui même

Sans lui demander son avis, la jeune femme le releva et le força à la suivre. L'esprit regarda derrière lui apeuré. Encore une groupie qui l'embarquait dans un endroit obscur ! Vite il fallait qu'il trouve une solution au plus vite ! Il ne voulait pas être un objet et surtout, il ne voulait pas faire usage de sa langue de quelque façon que ce soit ! Il regarda dans la grande salle et aperçu au loin une autre tignasse de cheveux roses complètement à l'ouest en train de s'extasier devant le décors de l'endroit. Pas de doute, cette femme était Lucifer ! Akira préférait la subir elle plutôt que cette autre furie aux lubies plus qu'étrange !

- Pssst Lucifer ! Lucifer !

La concernée en entendant son prénom se retourna et vit le groupe s'éloigner mais elle haussa des épaules, indifférente et continua son observation.

* Quelle crétine * Pensa l'esprit.

Il n'avait plus le choix, il fallait user des grands moyens...

- LUCIFER !!! AU SECOURS ON ME VIOL !!!!!!!!!!!!!!
- Akira ? Sursauta immédiatement la ninja. Qui est la suicidaire qui ose toucher à MON Akira ?

Elle l’aperçut alors au bras Lilith et le sang ne lui fit qu'un tour. Akira quand à lui soupira, l'ambiance n'allait pas tarder à s'électriser. En attendant, il était prisonnier de cette femme qui ne semblait pas vouloir le lâcher. Ils entrèrent dans une salle où le jeune homme fut amené, toujours de force, sur un canapé et où son tortionnaire commença à le tripoter.

- Euh doucement quand même... Fit l'esprit en ayant un mouvement de recul, un goutte de sueur coulant sur son front et un faux sourire plaqué sur le visage. HaHa non pas là ca chatouille !!!

Au même moment Lucifer entra en trombe dans la pièce. Sa réaction fut immédiate. De voir cette fille tripoter son Akira la mit dans une colère rose à tel point que sa silhouette s'illumina.

- Toi la pimbêche en rose je...
- Tais toi
! La coupa Hëris
- Mais elle...
- Tais toi j'ai dit !
- Roh !


La lueur rose se dissipa alors que Lucifer alla s'asseoir sur un tabouret en croisant les bras et en faisant la moue comme une enfant, un oeil veillant sur son invocation, ne prêtant pas du tout attention à ce qu'il pouvait bien se passer autour.

-Moi au moins je n’ai pas les hanches d’un hippopotame. Lâcha soudainement Lilith

A ces mots, Lucifer ne put se retenir de lâcher un "han" en ouvrant de grands yeux choqués et en se redressant.

- Tais toi ! Lui ordonna Hëris avant même qu'elle ne parle

Elle bouda une nouvelle fois sans manquer de tirer la langue à la pimbêche rose.

* Tu vas me le payer Akira * Pensa t'elle en tuant l'esprit du regard

- Bien, à nous à présent.

Eddy coupa Lucifer dans ses pensées.

- Quoi à nous ?
- Et bien, dis nous pourquoi tu veux rejoindre la guilde ?

- La guilde ? S'enquit elle les yeux écarquillés de surprise. Quelle guide ?
- Je vois, tu as vu de la lumière et tu es rentré ?
- Mais non c'est votre type là qui m'a amené de force !
Elle désigna Hëris d'un doigt accusateur, ce dernier ne morflant pas, toujours aussi droit, les bras croisé sur la poitrine.
- De force dis tu ? Cela m'étonnerais !
- Bon oui j'ai lu la lettre comme quoi maman serait disparut et je l'ai suivit, mais c'est lui qui m'a dit de venir ! Où on est d'abord ?
- Petite ignorante...
Soupira Eddy. Tu es au siège de la guilde secrète.
- La guilde secrète ? C'est quoi ?
- Mon pauvre garçon...
Le passeur lança un regard plaintif à Akira qui hocha de la tête d'un air piteux. La guilde secrète ma chère... Un rassemblement d'invocateur voulant se révolter contre les chefs de guildes !
- Tous des incapables...
Siffla Hëris
- Contre les chefs de guilde ? Calypso y comprit ? Interrogea la ninja soudainement intéressée
- Oui forcément, tous sans exceptions !
- Je vous rejoint !
Lança t'elle en se levant le bras en l'air poing serré

Devant cette déclaration Akira ne pu s’empêcher de soupirer, oubliant presque sa sangsue qui le fit sursauter et lâcher un petit cri aigu en ayant une main trop baladeuse.

- Ce n'est pas une décision qui se fait à la légère ! Lucifer Shade si je ne m'abuse ? Reprit l'homme blond
- Euh oui mais comment savez vous mon prénom ?
- C'est ta mère qui nous la dit !
- Maman ? Elle est ici ?
- C'est possible...
- Je veux la voir !
- Certes non !
- Je veux la voir !!!
Cria plus fort Lucifer en se levant
- Tais toi ! Ordonna Hëris en posant la main sur l'épaule de la jeune femme et en la forçant à se rasseoir
- Pffff toi tu m'énerves le gorille là ! Cracha t'elle pour le recruteur qui haussa un sourcil dubitatif. Pourquoi t'es venu me chercher d'abord ?
- Il me manquait une poupée à ma collection de marionnette !
Répondit il avec un sourire sadique
- Du calme ! Intervint Eddy. Sois sage et nous t'en dirons plus d'accord ?
- Oui mais... AKIRA !!!


Lucifer manqua de peu la syncope lorsqu'elle vit l'esprit s'approcher dangereusement de la pimbêche rose.

- Mademoiselle je vous en pris ! Rouspéta le jeune homme. Lucifer je n'y peux rien elle me contrôle comme elle veut !
- Ah wé ? Alors elle va sentir passer le poids de l’hippopotame !


Oubliant complètement la discution à laquelle elle participait, la jeune femme remonta ses manches, détacha ses cheveux qu'elle envoya voler en arrière, jeta rageusement son masque au sol et sauta sans ménagement sur sa nouvelle rivale.

- Tu vas voir grognasse en rose !

S'en suivit un début de crêpage de chignon sans retenue entre les deux femmes roses. Akira en profita pour se faufiler en dehors du canapé.

- Elle est à vous cette furie perverse ? Demanda t'il à Kelen. Nous parce que là entre la votre et la mienne on est pas sortie de l'auberge, croyez moi !
- Hé Eddy, on prend les paris ? Lança Hëris en donnant un coup de coude à son ami
- Oh wé bonne idée ! Une bonne bouteille au gagnant
- Je vote pour la nouvelle !
- D'accord ça marche !


Moralité ? Les cheveux roses ne crées pas de liens...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maya Hemlë
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 2548
Sexe : Femme
Peuple : Humain
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Assassins
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : Membre ou apprenti?
MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Mar 24 Mai - 19:59

Up, Caly'? (:

_________________

L'Air du Vent.
Invisible. Agile. Puissant et destructeur en tant que typhon. Discret et léger lorsqu'il n'est qu'une simple brise. Telles sont les caractéristiques du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calypso R. Adurna
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 14332
Sexe : Femme
Peuple : Humaine avec un quart de sang d'elfe
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe :
Catégorie sociale - Budget :
Statut dans la guilde : (Maître, haut gradé, membre, apprenti, voir sujet concerné. Pour les citoyens, mettre votre profession. Pour les pirates, préciser si capitaine ou membre d'un équipage.)
MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Mar 24 Mai - 21:32

(oui je répond dans la semaine ^^)

_________________


File droit ou file tout court
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Dim 29 Mai - 21:45

Les motivations de cette femme manquaient de pertinence. S’enrôler dans cette guilde simplement pour une rivalité futile avec une autre femme, c’était tout bonnement stupide. Mirror marchait ainsi : au recrutement d’imbéciles, comptant sur leur naïveté et leur rage de vaincre, leurs désirs de vengeance pour alimenter leurs forces. En réalité ces Invocateurs de seconde zone terminaient en chair à canon, placés aux premiers rangs lors des combats. Comme si un seul pouvait rivaliser avec un Maître de guilde … Rien que le Maître des Assassins était un défi en soit. Décidé à taquiner cette femme, et surtout à la tourner en dérision pour le simple plaisir d’avoir une occupation, Kelen lâcha avec désinvolture :

-Calypso ? La lady Adurna, celle qui dirige actuellement la guilde des Assassins ? Mais pensez-vous avoir la moindre chance contre elle ma chère ? Si on met de côté le fait que, par nature, son pouvoir soit supérieur au vôtre, elle possède deux avantages non négligeables. Le premier étant son arme. Leïta, la faux forgée pour Mëris l’esprit de la Mort. Mais je sais que vous avez déjà goûté au tranchant de sa lame, je me trompe ?

Un sourire mauvais étira ses lèvres. Oh oui il le savait, Lucifer avait eu à faire à Leïta. Le Démon pouvait sentir encore la morsure de la Belle Argentée marquer le corps de cette ninja. Lui qui avait été prisonnier de l’Au-delà, impossible de ne pas sentir l’odeur de sa pire ennemie. Mëris était bien la seule à faire tressaillir ce beau diable. Parce qu’elle seule avait le pouvoir de le renfermer dans sa prison. Elle est Ashura, mais Kelen évitait soigneusement l’océan. Leïta, il la connaissait bien, pour l’avoir vu à l’œuvre entre les mains de sa propriétaire première. Avant qu’elle ne soit scellée et qu’une petite fille aille la libérer, ensorceler par sa voix mesquine. Car ainsi était la faux, envoûtante par ses promesses, mais assoiffée. Au moins on ne pouvait lui reprocher son infidélité, car une fois un maître choisit, elle lui restait dévouée jusqu’à prendre sa vie.

-Et puis, il y a son Invocation, poursuivit le Démon. Nërio, le grand esprit du Feu. L’un des six créateurs, un monstre de puissance et de force à l’état brute. De plus, il est un homme fort séduisant, n’est-ce pas cher Akira ?
-Quoi ?
Lilith fixa l’esprit des Ombres, une pointe de déception sur son joli minois. Oh non Kelen, ne me dit pas que Nërio a volé le cœur de cet appétissant goûter ?
-Non, il est intact rassures-toi.


La succube pressa le bras d’Akira contre elle, aux anges. Tant mieux, aussi séduisante soit-elle, elle ne pouvait rivaliser contre un esprit créateur.

-Même si Nërio lui est dévoué, il possède un point faible. Nëlariel l’esprit des Glaces, tenta d’argumenter Eddy. Argumentation balayée par Kelen d’un simple coup de main et de quelques mots.
-Mirror y a pensé. Dois-je rappeler qu’Edward a été tué parce que ces téméraires ont tenté de se servir de Nëlariel contre Nërio ? Plus encore que la Passion qui l’anime, l’esprit du Feu est bien plus puissant lorsque la Rage le consume. Et même dans l’hypothèse où on pourrait l’affaiblir, pensez-vous que les autres Esprits le laisseraient ?
-Ils n’ont pas bougé pour Ahilen et Käline, pourquoi le feraient-ils pour Nërio ?
-Parce que vu la hargne de ce dernier, ils auront le temps d’arriver et de se mêler au combat. Nërio est la Vie, l’arrêter sera difficile sachant qu’il a la capacité de reprendre ce qu’il a donné, combien de fois faudra-t-il le répéter ? Et vous prenez les premiers venus, qui ne savent rien de tout ceci. Votre guilde n’arrivera à rien avec de tels incompétents !


Il parlait de Lucifer bien entendu, mais aussi d’un bon nombre des membres de la Guilde Secrète. Tous des idiots qui ne comprenaient en rien les enjeux de cette guilde providentielle qu’ils rejoignaient. Eux ne voyaient que leur petite personne, sans même se rendre compte qu’ils étaient entièrement manipulés. D’un côté, Kelen s’amusait de cette situation, de l’autre il trouvait cela exaspérant. Enfin, qui était-il pour juger Mirror si ce n’était la créature la plus âgée de Zërya ? Si on oubliait les esprits.
Eddy s’apprêtait à répondre, la bouche ouverte, puis la referma. Tel un poisson. Que rétorquer à un homme ayant raison sur toute la ligne ? Alors il se contenta de soupirer, reportant son attention sur la ninja. Et il fit bien d’ailleurs, car Lucifer se rua sur Lilith, prête à découdre de l’affront que lui faisait la succube. Kelen soupira, encore, pour ne pas changer.

Lilith avait ouvert de grands yeux en la voyant se ruer sur elle, cette pimbêche. Hors de question de la laisser gagner ! La succube lâcha un cri digne d’une guerrière, se rua sur Lucifer et attrapa ses cheveux pour tirer de toutes ses forces. Les insultes pleuvaient, les coups aussi. Bas et mesquins, comme il convient de le faire pour une femme. Elle mordait, tapait, griffait, le tout accompagné de cris et de feulement digne de ceux d’un félin. Son honneur était en jeux ! Dans la bataille, Lilith ne fit pas attention à Akira qui s’éloignait vers son maître, lui soufflant quelques remarques à propos des deux furies. Kelen lui accorda un regard, avant d’afficher un sourire en coin.

-J’ai toute confiance en Lilith. Mais j’ai une bien meilleure idée, et si nous allions nous promener en les laissant se battre pour vos beaux yeux ?

Tout en murmurant ces mots qu’il voulait rassurant, le Démon entrainait Akira vers la porte du bureau, profitant de la confusion. Il referma discrètement la porte, et une fois dehors lâcha un long soupir de lassitude. Enfin du calme. Reportant son attention sur Akira, il le fixa de ses prunelles noires, le détaillant comme on détaillait une œuvre d’art.

-Il est vrai que vous êtes très séduisant, je n’en attendais pas moins d’un esprit. Ah si l’envie me prenait, je pourrais très facilement vous voler à Lilith, voilà longtemps que je ne me suis amusé. Mais allons plutôt nous promener et voir qui des deux remportera cette victoire qui s’annonce épique. Venez.

Sans lui laisser le temps de riposter, Kelen lui prit le bras et l’entraina dans les méandres de cet endroit tenu secret. Ses pas le menèrent un peu plus loin dans les couloirs sombres bordés de portes, jusqu’à ce qu’il en ouvre une et s’y glisse en souriant. La porte fut fermée, Kelen en barrant l’accès. Ses yeux brillaient d’une lueur avide, dévorante, d’un intérêt loin d’être innocent pour le jeune homme.

-Vous me semblez délicieux mon cher, même pour un esprit.

Il se rapprocha encore, jusqu’à n’être plus séparé de lui que par quelques centimètres. Il sentait même la chaleur émaner du corps d’Akira, et venir doucement envahir le sien pour réveiller ses appétits. Pour une fois que quelque chose d’intéressant se passait lorsqu’il se rendait à cette guilde ennuyeuse, il n’allait pas cracher dessus. Ses doigts fins emprisonnèrent le visage d’Akira qu’il leva vers lui, plongeant dans le noir de ses yeux toutefois plus clair que les abîmes de ses iris.

Pendant ce temps, dans le bureau d’Eddy, Lilith luttait toujours pour son honneur et les faveurs du bel Akira. Faveurs qu’elle lui volerait de toute façon puisqu’elle en avait décidée ainsi. Ses petits crocs se plantèrent dans la main de Lucifer. Profitant de cette distraction, la succube sauta en arrière, se rattrapant avec élégance sur ses jambes. Sa queue fourchue battait furieusement derrière elle, fouettant l’air nerveusement. Hors de question de perdre ! Pour se donner du courage, elle chercha des yeux le séduisant esprit. Ce fut avec une horreur non feinte qu’elle se rendit compte que l’objet de toutes ses convoitises avait tout bonnement disparu. Affolée, elle chercha autour d’elle dans la pièce, en vain. Puis elle vit que Kelen n’étai plus là non plus, et que visiblement personne n’avait remarqué leur absence. Devenant soudainement pâle, Lilith passa immédiatement au rogue puis tapa furieusement du pied par terre.

-Le bougre ! Il me l’a pris !

Face à Kelen, mieux valait se serrer les coudes, seule elle ne pourrait rien contre son maître. Posant ses yeux noirs sur Lucifer, la succube soupira, puis marmonna quelque chose à propos de l’injustice dont le monde faisait preuve à l’égard d’une jeune femme comme elle. Levant le pouce en l’air en guise de « stop », elle s’adressa à Lucifer non sans une certaine suffisance :

-Ecoutes, nous avons pris un mauvais départ toutes les deux, et je ne compte pas te laisser disposer d’Akira. Mais je te propose une trêve. Mon maître est partit avec lui, et si il y a bien une personne dont tu dois te méfier comme la peste, c’est Kelen. A l’heure qu’il est, ton cher esprit doit être entre ses bras, rouge d’un plaisir que je ne nommerais pas en ces lieux. Je te propose de mettre de côté notre combat et nos conflits d’intérêts pour retrouver Akira. Ensuite nous reprendrons, et nous verrons qui de nous deux gagnera ! Qu’en dis-tu ?

Lilith faisait un effort, mais c’était pour la bonne cause, elle connaissait Kelen. Sa réputation de Démon il ne l’avait pas volé. Hërya savait ce qu’il était en train de faire subir au pauvre Akira en ce moment même !
Revenir en haut Aller en bas
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Lun 30 Mai - 14:47

Lucifer ne répliqua pas quand Kelen énonça le nom de Leïta. Bien entendu qu'elle connaissait cette faux ! Lors de son combat contre Calypso au manoir des Phoeny, la maître assassin avait eu la délicate attention de laisser sa marque sur la ninja, autrement dit, de la laisser repartir avec une énorme entaille dans le ventre qui lui avait coûté une magnifique cicatrice s'étendant du haut de son nombril jusqu'au bas de l'aine droite ainsi que plusieurs semaines d'immobilisation. Elle n'avait pas pu se lever et avait plongé dans un ennuie mortel, devenant ainsi encore plus colérique qu'à la normale. Elle avait aussi beaucoup souffert, pleuré et hurlé. Alors oui, elle savait tout cela ! Kelen ne lui apprenait rien. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle était désormais résolue à rejoindre cette guilde secrète qui lui permettrait d'accomplir sa vengeance contre Calypso, sa pire ennemie ou l'ennemie public numéro un, celle qu'elle rêvait de voir crever au fond d'un trou sans personne pour venir la secourir ! Mais comme Kelen le rappela si bien, il y avait Nërio ! Le beau Nërio ! Cet esprit de feu inaccessible. C'est en cela aussi qu'elle haïssait Calypso. Cette peste avait la chance d'avoir à ses côtés le plus beaux des hommes, l'esprit tout puissant, le dessert le plus succulent qu'il n'est jamais été donné de goûter, l'objet de tous les désirs et de tous les fantasmes ! Cette peste était la maîtresse de Nërio.

Mais trêve de bavardage inutile, un combat attendait Lucifer, un crêpage de chignon dont seules les femmes connaissent le secret. Un combat ayant pour convoitise un homme, ou plutôt un esprit, Akira en l’occurrence ! Griffes, morsures, coups de poing, coups de pieds, tirages de cheveux, insultes aussi saugrenues les unes que les autres... tout y passait devant les regards amusés des deux hommes d'influence de la guilde qui étaient tels deux entraîneurs encourageant leur poulain respectif.

Pendant ce temps, Akira fut attiré à l'écart par Kelen. Pensant aller discuter au calme, l'esprit n'imposa aucune résistance et suivit l'homme en confiance. Pourtant les propos de ce dernier semblèrent à Akira refléter une étrange envie qui lui faisait peur. L'esprit avait entendu parler de la réputation de Kelen et une barrière de méfiance se broda autour de la confiance qu'il avait accordé à son interlocuteur. Il avançait en regardant le sol, un sourcil haussé et l'air perplexe. Ils entrèrent dans une pièce après avoir traversé quelque couloir et c'est alors que le piège se referma et que tout devint clair aux yeux du jeune homme. Kelen voulait vraiment s'amuser avec lui et avait des intentions non dissimulées. De plus, il faisait barrage à la sortie, laissant Akira en proie aux envies de l'homme qui s'approcha près de lui, trop près même, dardant ses prunelles noires dans celles brunes d'Akira qui ne pouvait y détourner le regard. Le coeur de l'esprit s’accéléra de plus en plus et une vague de chaleur le submergea provoquant la naissance gouttes de sueurs qui perlèrent sur son front. Kelen entoura ses doigts autour du visage d'Akira dont les symptômes d’angoisse ne cessèrent de s'accroître.
La rumeur était vraie, Kelen était un démon. Il dégageait une telle force et une telle puissante qu'il était difficile d'y résister. Akira recula doucement de quelques pas, son regard toujours rivé dans celui de l'homme mais se heurta rapidement à un mur.

- Ecoutez Kelen... Je... Je ne pense pas que ce sois une bonne idée ! Mon coeur appartient déjà à quelqu'un, Lacrimosa serait jalouse. Quand à mon corps... A cette pensée, une pointe de rouge vif perça ses joues. Quand à mon corps... seul Nërio aurait le droit de le toucher.

Plus il parlait, plus son coeur s’accélérait, plus il transpirait et plus il transpirait. En dehors du contexte et sans connaître Kelen on aurait pu penser qu'il se faisait agresser et qu'il était sur le point d'être violer, ce qui n'était pas totalement faux. Il savait que le démon voulait jouer avec lui mais ce n'était pas réciproque. Akira était du genre fidèle et plus l'homme se rapprochait, plus il sentait l'évanouissement approcher. Sauf que ce ne fut pas d'un évanouissement dont il s'agit. La pression était tellement montée pour Akira qu'il disparut contre con gré dans un nuage rouge ocre pour prendre sa forme de reptile. Il ne put s'empêcher un petit "oh" de surprise en se retrouvant au sol. Il leva la tête vers Kelen et le contempla dans toute sa grandeur.

- Vous êtes beaucoup plus impressionnant vu d'ici !

Il resta un instant sans bouger puis reprenant ses esprits, il se faufila entre les jambes de l'homme dans le but de passer sous la porte. Malheureusement elle n'offrait pas un espace suffisamment large pour permettre à l'esprit de passer. Il se figea d'horreur et tourna lentement la tête vers son bourreau, un pointe de sueur sur le coin du front.

- Pitié... Lâcha t'il d'une petite voix suppliante


Plus loin, Lucifer combattait toujours hardiment contre Lilith. Alors qu'elle s'apprêtait à ce ruer sur son ennemie, cette dernière leva un pouce en l'air qui fit s'arrêter la ninja. Lucifer regarda la jeune femme en écarquillant les yeux, ne comprenant pas réellement ce soudain retournement de situation jusqu’à ce que sa rivale finisse de parler.

- Quoi ? Akira rougir de plaisir sans moi ? C'est impossible ! Je suis d'accord ! Allons le libérer des griffes du dragon !

D'un pas téméraire, la jeune femme se releva et se dirigea vers la sortie. Mais un bémol s'imposa à elle.

- Euh... On fait comment ?

A côté d'elle Hëris poussa un soupir déçu tandis qu'Eddy secoua la tête d'un air moqueur. Décidément cette fille n'était pas normale, ou plutôt était t'elle trop lunatique. Serait elle un bon élément pour la guilde ? Le passeur lança un regard à Hëris qui voulait tout dire.

- Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de sortir de cette pièce sans moi, sauf si vous désirez vous perdre ! Ces couloirs s’entremêlent et forme un véritable labyrinthe. A moins d'avoir un sens aiguë de l'orientation vous ne les retrouverez jamais. Fit le passeur. Hëris va vous accompagner !
- Quoi ? Mais ! Non, je ne suis pas d'accord !
S'insurgea l'homme
- On a pas besoin de vous ! Gronda Lucifer

Sans ménagement, la ninja attrapa Lilith par le bras avec fermeté et l'entraîna en dehors de la pièce.

- J'espère que t'as un plan !Lança t'elle comme un reproche en s'engouffrant dans les couloirs sombres.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Lun 4 Juil - 10:42

Un sourire amusé étira les fines lèvres rouge sang du Démon perdu dans la contemplation de l'esprit. Il devait être bien jeune et trop peu habitué aux humains pour être ainsi gêné. Ou alors trop peu inexpérimenté en la matière. Il parla d'une certaine Lacrimosa et de sa jalousie. Ce prénom n'était pas inconnu au démon qui se souvint bien vite de l'identité de cette femme. Si on pouvait parler de femme. Une poupée de métal, invocation du chevalier Alexender. Un homme brisé depuis la mort de sa femme. Encore une preuve accablante de la faiblesse des hommes amoureux. Se laisser dépérir juste parce que son épouse rejoint les morts, ts, stupide !
Kelen éclata de rire en entendant l'esprit des ombres murmurer que seul Nërio aurait droit à toucher à son corps. Ah Nërio, à chaque fois qu'il y avait un rival lors de ses parties de chasse il se trouvait être incarné par l'esprit du Feu. Comment ne pas les comprendre ? Lui même aurait donné tout ce qu'il possédait pour brûler une nuit dans les bras de l'esprit. Rien que pour connaitre une fois la sensation d'être consumé par le véritable Désir, de sentir la morsure du feu dans ses veines, s'emparer de lui jusqu'à ce qu'il rende l'âme. Les yeux fermés, Kelen sentait l'envie pointer le bout de son nez rien que d'imaginer la scène. Il secoua doucement la tête, faisant voler quelques filaments d'ébène devant son visage avant de se concentrer sur Aira. L'esprit avait rougi en parlant de son aîné. Le Démon en profita pour attaquer sur ce terrain :

-Vous êtes bien contradictoire. D'abord vous parlez de Lacrimosa pour ensuite dire que votre personne est entièrement dévoué à Nërio. Mais que je sache l'esprit du feu est amoureux, et le seul à satisfaire son désir se trouve être Nëlariel, son protégé. Jamais vous ne pourrez rivaliser avec ce lien qui l'unit à l'esprit des glaces. Il se pencha, effleurant la joue d'Akira du bout de l'index. Il a volé votre cœur je crois. Son poison coule dans vos veines mon cher ami, si vous ne l'oubliez pas vous serez malheureux toute votre vie.

Il fit mine de se montrer compatissant, voulu même faire preuve de tendresse, mais Akira se transforma en serpent sous le coup de l'émotion trop intense qui l'habitait. Surprit, Kelen avait reculé, le regardant fuir vers la porte. Malheureusement pour l'esprit, l'interstice trop étroit coupait toute tentative de fuite. Il se retourna, invoquant la pitié du Démon. Kelen soupira puis s'agenouilla pour prendre le serpent dans ses mains. Sa peau lisse et froide le fit frissonner. Beaucoup ne supportait pas le contact de ces reptiles qu'ils jugeait visqueux. Lui appréciait, le trouvant même agréable. Son index couru sur la tête du serpent, il prononça quelques mots dans la langue des esprits, et Akira reprit sa forme humaine. Satisfait, le démon hocha la tête. Il avait presque perdu de vue ce qu'il faisait au départ, autrement dit séduire le bel éphèbe, mais cet objectif lui revint bien vite en tête. Le fait qu'Akira soit prisonnier de l'étreinte de ses bras y était peut être pour quelque chose.
Une main à la peau opaline coula le long du poignet de l'esprit qu'elle enserra, avec douceur et fermeté. Kelen recula, tirant légèrement pour faire avancer Akira à sa suite. Il en profita pour user d'une petite partie de son pouvoir. Avec lenteur, précaution, il vint éveiller ses envies, allumant le feu qui embraserait son corps entier. Une douce chaleur qui filait de la main du Démon pour remonter le long du bras du jeune brun, jusqu'à se refermer sur son cœur. Sa voix suave se fit entendre, douce mélodie se voulant rassurante, susurrer au creux de l'oreille qu'il taquina du bout de la langue :

-Allons ne craignez rien. Ai-je déjà été violent envers vous ? Vous me jugez d'après ce qu'on dit de moi, sans même me laisser la moindre chance de prouver votre tord.

Le visage du Démon trouva sa place dans le cou d'Akira qu'il effleura de ses lèvres. Le premier cap fut franchit lorsqu'un baiser y fut déposé, réveillant en lui toute une flopée de frissons. Des dizaines de vagues électrisantes remontant le long de son échine, se muant en un soupir discret, brûlant, venant marquer la peau d'ivoire de l'esprit.

-Je ne vous ferais rien si c'est ce qui vous inquiète. Aucun mal, juste du bien ...

Intérieurement il souriait tandis qu'un autre baiser fut déposé sur le cou de l'esprit.

Bras dessus bras dessous avec celle qui cinq minutes plus tôt se trouvait être sa rivale, Lilith recherchait activement son maître. Où diable s'était caché ce monstre de luxure ? Dire qu'elle n'avait aucun moyen de le retrouver ... La plupart des créatures pouvaient sans mal suivre les invocateur à la trace. La plupart. Pas Lilith. A vrai dire, elle entretenait des relations tellement mauvaises avec son maître que leur lien, si il n'était pas coupé, s'en trouvait être très affaiblit. Cela avait ses avantages et ses inconvénients. Pour l'heure, les inconvénients l'emportaient largement.
Encore une porte ouverte qui donnait sur une pièce vite. Bon sang mais combien de portes comptait cet endroit ? Impossible que toutes les pièces servent à quelque chose ! Elles étaient véritablement coincées dans un labyrinthe. Maudite guilde secrète tient. Lilith venait de trouver une raison supplémentaire pour ne pas l'aimer. Agacée, la succube donna un coup de pied dans une porte qui s'ouvrit à la volée, laissant voir un Kelen visiblement occupé à cajoler l'esprit des ombres. Sa créature resta un instant sans rien dire avant de le pointer du doigt et de hurler :

-Kelen sale voleur ! C'est MA proie lâche le !

Elle se rua sur son maître qui fit un pas de côté et contempla la succube s'écrouler lamentablement au sol.

-Ca c'est certain, tu es terriblement à ton avantage Lilith.

Il haussa les épaules face au regard furibond qu'elle lui jeta puis quitta la pièce. L'homme passa devant Lucifer à qui il n'accorda pas un regard. Celui en revanche qu'il dévorait était Akira que son pouvoir laissait joliment rouge. Fier de son effet, le Démon ne tenta rien de plus. Mais il était certain qu'il ne laisserait pas l'esprit des ombres tranquille. D'ailleurs il cru bon d'ajouter à son adresse :

-Au fait, vous ai-je dis que j'étais prêtre de Nërio ?

Au plus jeune de comprendre ce qu'il voulait sous ces mots. En tant que prêtre de cet esprit, Kelen savait comment lui vouer un culte digne de ce nom, comment "obtenir ses faveurs", mais surtout il savait se rendre aussi séduisant que l'esprit du Feu. Que cela plaise ou non d'ailleurs. Mais puisque de toute évidence l'esprit des ombres se montrait récalcitrant, peut être ferait-il mieux de jeter son dévolu sur Lucifer à défaut d'avoir le plus intéressant.

Suite à cette partie de cache-cache, le petit groupe, sous l'autorité de Hëris regagna le bureau de ce dernier. Kelen marchait à l'arrière, à quelques pas de l'esprit des ombres qu'il assaillait toujours de son pouvoir. Lilith le sentait et ne tenait plus en place. L'envie de chasser ne tarderait pas à devenir la plus forte chez la succube. Lorsqu'ils entrèrent, 'homme aux cheveux d'ébène effleura la main du brun,e t souffla à son oreille de sorte que lui seul puisse l'entendre :

-Ne voulez-vous pas goûter un peu à ce que j'ai à vous offrir ? Je peux vous garantir que je manie aussi bien l'art du Vice que celui que vous convoitez ...


Il laissa la sa proposition en suspens. Le reste ne lui appartenait plus. Le Démon retourna sagement s’asseoir sous le regard de la succube qui boudait encore. On en revint à l'intégration de Lucifer à la guilde secrète. Et lorsque Hëris demanda au ténébreux si il désirait rester pour le repas du soir, et éventuellement la fête donnée en l'honneur de leur nouvelle recrue, Kelen esquissa un sourire qui fit frissonner son interlocuteur. Bien sûr qu'il désirait rester, ne serait-ce que pour tenter de faire céder Akira encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Maya Hemlë
Sans Rang
Sans Rang
avatar

Messages : 2548
Sexe : Femme
Peuple : Humain
Origine : Rayör

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Assassins
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : Membre ou apprenti?
MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Jeu 28 Juil - 17:43

Up, Luce? =)

_________________

L'Air du Vent.
Invisible. Agile. Puissant et destructeur en tant que typhon. Discret et léger lorsqu'il n'est qu'une simple brise. Telles sont les caractéristiques du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer Shade
Ninja
Ninja
avatar

Messages : 5787
Sexe : Luce
Peuple : Humain
Origine : Royaume de Vardöm

* * *
Appartenance au groupe : Guilde des Ninjas
Catégorie sociale - Budget : Classe moyenne
Statut dans la guilde : membre
MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   Ven 26 Aoû - 21:00

Cet homme était le mal incarné ! Alors qu'Akira n'éprouvait aucune attirance envers lui, il sentit soudainement une vague de chaleur le submerger alors que le démon déposait un baiser sur son cou. Il essaya tant bien que mal de retenir un soupir mais ce dernier s'échappa et fit rougir l'esprit d'une couleur encore plus éclatante que celle de sa peau de serpent. Doucement il laissa tomber ses barrières, se laissant aller à cette délectable luxure qui pourtant lui faisait honte ! Oui il avait honte ! Il avait tant essayé de lutter mais en vain ! Kelen s'était emparé de lui et de son corps comme un marionnettiste s'empare d'une poupée pour en faire ce que bon lui semble !

Akira se laissait donc doucement aller. Perdant le contrôle de lui même, il sentit son corps faiblir et quitter terre. Plus rien n'existait autour de lui, seul Kelen et l'obscurité de la pièce étaient ses seuls centres d'attention. Il leva la tête et plongea son regard dans ceux de celui qui était désormais son partenaire, son supérieur, il lui était totalement soumis. Pourtant l'envie de déposer un baiser sur les lèvres en feu du démon puis de laisser ses mains glisser sur le corps de ce dernier commença à le tenter. Il laissa la passion le submerger. Enfin, il était totalement perdu et se savait plus ce qu'il faisait... Kelen avait gagné ! Il approcha son visage de celui de l'homme mais la porte s'ouvrit brusquement sur une Lilith furibonde et sur une Lucifer complètement choquée par ce qu'elle venait de voir.

L'action de l'esprit venait d'être interrompu et Kelen ne semblait pas s'en être aperçu, ou alors peut être faisait il semblant. Le démon quitta la pièce pour suivre Hëris afin de regagner son bureau. Mais Akira était perdu ! Qu'allait il faire ? Peur ! Il avait peur ! Ce pouvoir était effrayant ! Si les deux furies n'étaient pas intervenu qui sait ce qui aurait pu se passer ! L'esprit reprit doucement ses esprits et passa à côté de Lucifer qui lui affligea une magistrale baffe sur la joue. Il leva la tête et regarda la ninja qui le fixait avec cruauté, des larmes débordantes des yeux ne demandant plus qu'à couler.

- Akira, sale traître ! Hurla la jeune femme de sa voix aigue

Puis elle tourna les talons et quitta à son tour la pièce suivit d'Akira qui regagna le groupe. Peu après, Kelen lui frôla la main et lui chuchota quelques mots à l'oreille.

- Non ! Laissa échapper le jeune homme en reculant. Ne... ne m'approchez plus !

Sur ses mots l'esprit disparut dans un nuage de poussière et laissa Lucifer seule en proie aux envies du démon.

Il préférait la fuite !


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Abandonné] Cours petit lapin...cours ! (Kelen)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours informatique
» Un petit lapin bloqué dans un terrier...[Pv Mihawk]
» "Cours, Astérixsme, cours!"
» Un petit cours de graph' pour Herby ?
» 01. Fin de cours (pv Keith, abandonné)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Invocation :: Cité Impériale d'Ëhanldya-
Sauter vers: